Le hard rock au secours du folk japonais

Etrange découverte pour ceux qui achetèrent l’album des Scorpions, il y a trente ans. Au beau milieu d’un festival de hard avec des chansons très affûtées dans le style, tout à coup changement radical d’ambiance, une chanson en japonais. Un air du folk du coin, que le groupe a pris la peine de mettre au point pour le plaisir des fans aux yeux bridés. Il ne furent sans doute pas les seuls à être séduits, le monde entier la connaît maintenant. Force est de constater une fois de plus que la merveilleuse voix de Klaus Meine, il faillit la perdre, est une bénédiction pour le groupe. Groupe plus connu auprès du grand public pour ses slows genre « Still Loving You » que pour leurs morceaux de bravoure, par ailleurs excellents, réservés au fan averti. Dommage ou tant mieux, je ne prendrai pas parti, mais je dois avouer que leurs ballades ne me laissent pas indifférent. Que cela ne nous empêche pas de savourer « Kojo No Tsuki », dont il paraît que cela peut se traduire par « La Lune Au Dessus Du Château En Ruine ». La pays du soleil levant a rendez-vous avez la Lune et les Scorpions.

La version originale en bonne qualité, montage photographique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s