What’s Shakin’ – Un album « comme ça »

what's shakin'Un disque peut-il décider si vous allez continuer d’écouter de la musique ou non pour le reste de votre vie ou éventuellement évoluer vers d’autres horizons musicaux ?
Dans le cas présent, je répondrais volontiers oui, encore plus pour la deuxième partie de la question. Ce disque je l’ai découvert, il y a bien longtemps, j’avais treize ans quand il est sorti. A cette époque, l’avenir de l’évolution musicale vers des choses bien plus évoluées musicalement et aussi spirituellement, était en gestation dans les studios d’enregistrement. Je l’ai un peu acheté les oreilles fermées, sans l’écouter, principalement parce qu’on y trouvait un groupe qui commençait à marcher très fort les Lovin’ Spoonful et que j’adorais. Et aussi un certain Eric Clapton dont j’avais entendu parler comme ayant fait partie des Yardbirds, que j’adorais encore plus. Arrivé à la maison, je l’ai découvert un peu comme on découvre un magnifique arc-en-ciel en ouvrant la fenêtre. J’ai tout de suite croché à cette musique qui me semblait nouvelle, des sons bien trafiqués et une ambiance inspirée du blues. Un grand coup de pied dans le cul se fut. Un disque de chevet aussi, car j’avais si peu de disques à l’époque. Et vas-y que je repasse celui-ci ou celui-là. Il me permit aussi de jouer au mec branché quand un an plus tard Ten Years After publia son premier album, dont on retrouve deux titres qui figurent sur cet album, « I Want To Know » et « I Can’t Keep From Crying Sometimes », ah tiens ils reprennent ça!
L’historique de album est en fait un album qui n’existait pas en tant que conception. Le label américain Elektra, était surtout orienté vers le folk et le blues, mais envisageait de s’électrifier un peu et orienter sa production différemment. Tous les titres qui figurent ici, sont des titres de sessions enregistrés par des artistes qui prétendaient se voir signer un contrat par le label. En réalité deux seulement eurent cet honneur, Paul Butterfield et Tom Rush. Les autres furent recalés, mais on peut affirmer que tous devinrent célèbres autrement. Eric Clapton partira fonder Cream avec son ami Jack Bruce, que l’on reconnaît comme chanteur des titres ici présents. Les Lovin’ Spoonful connurent quelques hits plus que mémorables. Bien sûr le succès des uns et des autres aida certainement Elektra à publier cet album pour profiter de cette manne inespérée. Mais ils se rattrapèrent bien vite en signant les Doors.
Bientôt un demi-siècle plus tard, on remarque que certains de ces essais de studio étaient très prémonitoires d’un style et de sons qu’on retrouvera un peu partout, pas très longtemps après.

1. « Good Time Music » – The Lovin’ Spoonful
2. « Almost Grown » – The Lovin’ Spoonful
3. « Spoonful » – The Paul Butterfield Blues Band
4. « Off the Wall » – The Paul Butterfield Blues Band
5. « Can’t Keep From Crying Sometimes » – Al Kooper
6. « I Want To Know » – Eric Clapton and the Powerhouse
7. « Crossroads » – Eric Clapton and the Powerhouse
8. « Lovin’ Cup » – The Paul Butterfield Blues Band
9. « Good Morning Little Schoolgirl » – The Paul Butterfield Blues Band
10. « Steppin’ Out » – Eric Clapton and the Powerhouse
11. « I’m In Love Again » – Tom Rush
12. « Don’t Bank on it Baby » – The Lovin’ Spoonful
13. « Searchin' » – The Lovin’ Spoonful
14. « One More Mile » – The Paul Butterfield Blues Band

Ecouter gratuitement et télécharger « What’s Shakin' » sur MusicMe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s