Le mythe de la secrétaire

Les secrétaires sont par définition des personnes charmantes, dévouées, organisées et bien sûr si vous leur demandez, sous-payées. C’est sans doute vrai dans bien des cas, mais n’éxagérons rien, plus elle se fera indispensable, plus son salaire risque d’être élevé. Maintenant posons-nous la question, que recherche un patron quand il en engage une? Sans doute la meilleure, mais encore faut-il qu’il le pense vraiment. Imaginons cette dame ou demoiselle qui partage huit heures quotidiennes avec son boss. Quelle aubaine pour lui s’il est tout puissant et du genre à ne pas être dérangé sans la traditionnelle réponse de la fameuse secrétaire ou de la réceptionniste: il vous attend, il est occupé! Ce monsieur dans tour d’ivoire, sa dame à la maison, comme qui dirait, le champ est libre. Personne ne viendra le déranger et il ne risque pas grand chose, comme de rencontrer la meilleure amie de sa femme en sortant d’un hôtel un peu accueillant, non cela se passe au 23ème étage de cette fameuse tour du quartier des affaires. A coup sûr tout cela ne pourra arriver si la charmante secrétaire n’est pas du genre un peu léger, nous dirons que c’est très rare, mais pas complètement inexistant. Voyons un peu cette fameuse personne de plus près.
Le matin, après son petit déjeuner, elle aura enfilé une paire de bas à couture, c’est plus joli et attirant pour l’oeil, Un tailleur très classe, c’est le boss qui paye, un jupe à peine serrée sous laquelle de charmantes petites bosses laissent deviner la présence de coquines jarretelles, et la voilà prête à prendre son service. Elle est bien sûr très compétente, elle parle couramment six langues et la suite bureautique de Microsoft n’a plus de secrets pour elle. De plus, sa voix est charmante quand elle répond au téléphone et avec elle, fort de sa présence, Monsieur De Mesmaker aurait déjà signé une flopée de contrats avec le fameux journal Spirou.
Enfin ce qui se passe dans ce bureau, je vous laisse l’imaginer selon votre convenance, voici tout au plus ce qui pourrait vous arriver si vous étiez patron et que votre nouvelle secrétaire ressemble à celle-ci ou celle-là, dans les suggestions que j’ai réunies pour vous.
Mais tout ceci n’est sans doute que le fruit de mon imagination…