Le mythe de la secrétaire

Les secrétaires sont par définition des personnes charmantes, dévouées, organisées et bien sûr si vous leur demandez, sous-payées. C’est sans doute vrai dans bien des cas, mais n’éxagérons rien, plus elle se fera indispensable, plus son salaire risque d’être élevé. Maintenant posons-nous la question, que recherche un patron quand il en engage une? Sans doute la meilleure, mais encore faut-il qu’il le pense vraiment. Imaginons cette dame ou demoiselle qui partage huit heures quotidiennes avec son boss. Quelle aubaine pour lui s’il est tout puissant et du genre à ne pas être dérangé sans la traditionnelle réponse de la fameuse secrétaire ou de la réceptionniste: il vous attend, il est occupé! Ce monsieur dans tour d’ivoire, sa dame à la maison, comme qui dirait, le champ est libre. Personne ne viendra le déranger et il ne risque pas grand chose, comme de rencontrer la meilleure amie de sa femme en sortant d’un hôtel un peu accueillant, non cela se passe au 23ème étage de cette fameuse tour du quartier des affaires. A coup sûr tout cela ne pourra arriver si la charmante secrétaire n’est pas du genre un peu léger, nous dirons que c’est très rare, mais pas complètement inexistant. Voyons un peu cette fameuse personne de plus près.
Le matin, après son petit déjeuner, elle aura enfilé une paire de bas à couture, c’est plus joli et attirant pour l’oeil, Un tailleur très classe, c’est le boss qui paye, un jupe à peine serrée sous laquelle de charmantes petites bosses laissent deviner la présence de coquines jarretelles, et la voilà prête à prendre son service. Elle est bien sûr très compétente, elle parle couramment six langues et la suite bureautique de Microsoft n’a plus de secrets pour elle. De plus, sa voix est charmante quand elle répond au téléphone et avec elle, fort de sa présence, Monsieur De Mesmaker aurait déjà signé une flopée de contrats avec le fameux journal Spirou.
Enfin ce qui se passe dans ce bureau, je vous laisse l’imaginer selon votre convenance, voici tout au plus ce qui pourrait vous arriver si vous étiez patron et que votre nouvelle secrétaire ressemble à celle-ci ou celle-là, dans les suggestions que j’ai réunies pour vous.
Mais tout ceci n’est sans doute que le fruit de mon imagination…

17 réflexions sur “Le mythe de la secrétaire

  1. De bien belles images même si dans la réalité, je n’ai quasiment jamais rencontré de secretaires habillées de cette façon. Force est de reconnaitre qu’un certain « puritanisme » féministe est passé par là depuis ! 😉 J’en ai bien peur mais c’en est bien fini de l’érotisme bon enfant des années 40 et 50 (si manifeste dans les succès cinématographiques de cette époque, enfin surtout dans les pays latins d’ailleurs)

    • Je crois qu’à l’époque les patrons ne regardaient pas seulement la courbe de leur bénéfices… J’en ai connu une un peu comme ça, une intérimaire. Peut-être qu’elle cherchait du travail fixe…

    • Ah si jamais une de nos charmantes visiteuses voulait bien nous faire un témoignage, je suis preneur. Qu’elle n’hésite pas à me contacter. Discrétion assurée et bel article en perspective. Rêvons un peu.

  2. Bonjour
    Une petite confidence, plus d’un an après votre bel article.
    Il y a plusieurs années, j’ai eu une jeune secrétaire qui venait au bureau tous les jours en bas couture couleur chair. Un jour j’ai vu dans sa corbeille à papier un emballage mal froissé qui portait la marque G…e qui ne laissait aucun doute sur ce qui était encore des suppositions de ma part. Elle était timide et réservée.
    D’une part ce « paradoxe » d’une jeune femme qui portait des bas de cette marque (sans doute onéreuse), compte-tenu de son salaire qui n’était pas extraordinaire, et d’autre part son côté réservé et le fait qu’elle « ose » porter cela…
    Cela m’a troublé de très nombreuses années. Cela m’a rappelé un certain film de Truffaut…
    Sinon, une petite coquille dans votre article : il faut bien sûr lire  » suite bureautique de Microsoft » et non « suite bureaucratique de Microsoft ».

    Amitiés et bravo pour votre site qui apporte un peu de rêve dans ce grand monde de brutes !

    • Bonsoir Ganang et bienvenue,

      Votre anecdote est très intéressante et je ne doute pas que cela vous aie troublé. J’aime ce genre de confidences qui font suite à une expérience personnelle. Il faudra un jour que je compile les meilleures, cela pourrait faire un excellent article. Peut-être se reconnaitra-t-elle dans vos propos?
      Il y a, je crois, un certain nombre de femmes qui portent des bas simplement parce qu’elles trouvent cela beau, sans autre prétention et cette secrétaire devait en faire partie. Peut-être avait-elle un amoureux qui lui offrait ce genre de présent. Je me souviens pour en avoir achetés à l’époque qu’ils coûtaient dans les 120 ou 130 francs pour la marque à laquelle vous faites allusion, ce qui est quand même une somme appréciable.
      Pour la coquille, merci de me l’avoir signalé c’est un trait d’humour involontaire de ma part et merci pour votre appréciation pour mon travail.
      Amitiés à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s