Le bas nylon à travers le monde

Eh bien nous y revoilà. Après avoir parcouru la France des jambes couvertes de nylon, j’ai pensé qu’il serait intéressant de parcourir le vaste monde à la recherche du même sujet et de tous ses accessoires. Toujours via les recherches effectuées sur Google. Bien sûr, j’ai dû employer les termes correspondants dans la langue anglaise, c’est à dire:

Nylon stockings, équivalent de notre bas nylon, j’ai volontairement ajouté nylon, car dans certains pays le mot bas est d’un emploi très courant pour désigner l’endroit où l’on dépose les cadeaux de Noël, Christmas Stockings. Les moteurs de recherches étant insensibles à la joie des enfants, il sortiront ce qui est lié au nylon et à la fête. Je crois que dans l’esprit d’un anglophone quand il a envie du voir des jambes en nylon, il ajoute le mot, sauf s’il croit encore au Père Noël.


Seamed Stockings symbole de l’élégance, c’est l’équivalent de notre bas à couture


Suspender belt ou suspenders belt
c’est l »égal de notre porte-jarretelles, bien que le terme suspenders désigne des bretelles et belt, une ceinture. Pour eux, c’est donc une ceinture de bretelles qui galope dans leur imagination érotique.

Garters Terme américain, parfois ajouté à belt pour les personnes qui sont bi-nationales ha! ha!. La traduction intégrale est jarretière, celle qui donna son nom à l’ordre du même nom et qui fut pendant des siècles ce qui empêcha les bas de tomber sur les souliers! Spectacle d’une rare intensité pour celui qui pouvait en voir une, alors que les robes des dames remplaçaient assez facilement les balais dans les salons huppés.

Corset Terme identique dans les deux langues.

Waist cincher ou waspie, Notre serre-taille est aussi de la revue, le terme waspie est surtout employé en Angleterre, je l’ai écarté du résultat, car il ne fait apparaître qu’une ville, Londres. Avec le corset, il peut très bien servir de parure sans porter de bas, mais alors visible comme survêtement. Mais dans le majorité des cas, il s’agit je crois, du corset qui s’approche de la guêpière dans sa conception et sert à tenir les bas.

Evidemment, d’une certaine manière, les termes anglais dominent la planète Web. Je pense que l’habitant d’un pays à la langue un peu exotique, va effectuer les recherches en anglais si il veut trouver un panel plus large. J’imagine que le mot porte-jarretelles écrit en serbo-croate, doit donner des résultats assez peu convaincants ou insignifiants. De même que Google resterait coi pour en tirer une statistique représentative. Comme on le verra cela se confirme pour certains pays.

Pour ceux qui n’ont pas encore ou pas lu l’article précédent, un résumé des résultats des recherches selon Google.

Impossible de savoir en nombre absolu les personnes qui ont fait les recherches, la calculation est est ainsi faite. Le meilleur résultat toutes époques confondues donne 100. Par rapport à ce chiffre vint se greffer pour les autres périodes, le résultat atteint (100 – quelque chose), c’est à dire moins. Si le nombre des recherches postérieures (sans jeu de mots) dépassait le plus haut chiffre précédent, il deviendrait alors le 100 de référence, décalant le précédent vers le bas (toujours sans jeu de mots). Les statistiques commencent en 2004. Je donne aussi la liste des villes qui apparaissent dans le classement géographique. Il ne faut pas oublier que les campagnes sont souvent reliées à des fournisseurs d’accès Internet situés en ville, donc il faut aussi inclure la banlieue et la périphérie, où par ailleurs peuvent se trouver les fournisseurs des grandes villes.

Pour voir le détail, cliquer sur chaque graphisme qui s’agrandira


Nom de la recherche nylon stocking


Premier tableau

Evolution depuis 2004, le nombre de recherches a tendance à décroître. Nous avons constaté le même phénomène pour la France.

Deuxième tableau

La Grande Bretagne arrive en tête, ce qui pour moi n’est pas vraiment une surprise. On sait les Anglaises assez coquines. L’intérêt pour les bas, si il s’est ralenti comme ailleurs, s’est bien plus vite rallumé. Les sites de vente en ligne, pour de l’authentique vintage, bas et porte-jarretelles, est bien plus ancien qu’en France. Il ne fait aucun doute que l’intérêt existait.
La suite est assez renversante, Suède et Finlande viennent après, la première très près du premier. Irlande et Canada, dans une certaine logique sont là, mais pour ce qui est des pays en partie francophones, la Belgique et la Suisse sont dans le tableau, ainsi qu’une assez inattendue Pologne. La France n’y apparaît pas, toujours assez réfractaire à l’anglais, mais qui offre aussi beaucoup de résultats dans la langue nationale. En fin de classement les Pays Bas. On peut aussi être très surpris de ne pas voir les Etats-Unis, l’Australie et surpris par l’absence de l’Allemagne dont les citoyens parlent presque tous anglais ou en ont de vastes connaissances. Toutefois le tableau géographique de droite montre que des recherches sont effectuées, mais insuffisamment pour atteindre les dix premières places. L’Italie, le Danemark, la Chine (?) et la Turquie (?) ne sont pas absentes non plus. Les résultats de cette recherche m’ont vraiment interloqué.

Troisième tableau

Trois villes anglaises arrivent en tête, Helsinki est plus demandeur que Londres. Bruxelles est juste derrière suivi par une très surprenante Varsovie et plus loin Milan.

Quatrième tableau

Les termes usuels qui guident les recherches. Rien de très étonnant, sinon une idée sur la langue, comme nylons avec un s qui sous-entend bas nylon, toujours ce sens de l’abréviation typique de l’anglais. Plus rigolo, l’idée de free stockings, c’est à dire bas gratuits, il doit s’agir d’une recherche écossaise, selon la réputation, à tort, qu’un leur fait. Dans la partie droite, l’évolution de la demande des termes. Là je vais vous donner un tuyau avec le très intriguant stocking tube. Non il ne s’agit pas d’une identification dans la libido, bas nylon me fait penser à un tube, pas du tout. Si je vous dis YouTube, oui, vous avez saisi.

Nom de la recherche suspender belt, garters

 

Premier tableau

Les deux termes sont liés dans la même recherche, suspender belt en bleu, garters en orange. Le terme garters, donc en principe américain, surclasse le suspender belt. Une assez belle régularité.

Deuxième tableau

Première constatation, le terme garters, toujours en principe américain, surclasse le suspender belt. Mais on remarque que le départ de la recherche depuis l’Angleterre est lui aussi centré sur garters et même prépondérant. On pourrait en déduire que dans l’imagerie anglaise, la chance de trouver un résultat plus vaste passe par ce mot ou que c’est plutôt une spécialité des cousins d’Amérique. Juste ou faux, on en sait rien. Même chose pour l’Australie. Mais voici la France au fond des % de recherches, 2 contre 1 pour garters. Par contre les Américains emploient garters à 100%, ils ignorent l’autre. En réalité, ils sont en tête du classement version garters. Et vraiment derrière quelques pays un peu exotiques en matière de lingerie, mais qui semblent avoir quelques adeptes, des éxilés? Possible.

Troisième et quatrième tableaux

Les villes liées à chaque terme

Dans l’appellation anglaise, c’est Manchester qui arrive en tête. Second le terme poplar abréviation de populaire qui doit regrouper dans l’esprit Google, un peu tous les endroits d’où partent `les recherches, c’est assez dire que ça fuse de partout. Brentford, dans la banlieur de Londres. Ici on trouvait une importante manufacture de nylon en Angleterre. le terme doit être pris dans le sens large du terme, tout ce qui est en nylon, chemise, bas etc… Cela fausse peut-être un peu la statistique, mais rappelons que la recherche de départ est suspender belt. Ensuite Birmingham, Thames Ditton, Londres.

Côté US, Chicago, Dallas, ensuite d’autres grandes villes. Remarquez qu’il ne s’agit pas spécialement d’endroits qui ont la réputation de tranquillité, les deux premiers cas surtout. Alors l’accessoire lié aux lieux ou ça bouge? cela semble assez probable.

Cinquième et sixième tableaux

Côté anglais, les recherches semblent aller droit au but, décliné dans toutes ses formes. Notons pour la première fois la notion de couleur, le blanc. dans le tableau de droite, les termes en demande et en hausse. Très remarquable, le porte-jarretelle rétro est en tête, une nouvelle tendance qui a l’air de s’affirmer. Le corset avec jarretelles est juste derrière. Aussi une couleur, le rouge, une matière, la soie. Il semblerait que les anglais tablent sur le retour vers l’ancien et les matières nobles.

Les Ricains mettent un peu d’eau dans leur vin. Il semble que l’accessoire est très et surtout lié à un moment particulier, le mariage. Termes: wedding, bridal, en font partie et prom, en vogue dans les bals de promotions. La touche humoristique est l’apparition de sock garters, c’est à dire les fixe-chaussettes. Peut-être les dames de là-bas fantasment sur l’accessoire. La partie droite confirme largement la gauche. Un peu d’exotisme Stars And Garters, qui fut une célèbre émission de variétés des années 60, pas spécialement axée sur l’exibitionisme.

Nom de la recherche seamed stockings


 

On le dit en demande, nous l’avons analysé pour la France. Qu’en est-il dans le vaste monde?

Premier tableau

Evolution tranquille, en baisse toutefois. Les buts de la recherche sont largement les diverses méthodes pour en trouver et en acheter.

Deuxième tableau

Sans trop d’étonnement, trois pays dominent. Largement en tête l’Angleterre, c’est là qu’on en raffole. USA et Canada paraissent assez modestes, mais sont là. Ensuite quelques pays où le bas à couture doit être un objet moins visible que les soucoupes volantes.

Troisième tableau

Les villes

Milton Keynes en tête, cela ne vous dit rien? Sachez juste qu’il y a là, un très grand centre commercial, 200 magasins dans un seul lieu. Alors on se renseigne avant d’aller voir. Birmingham et Manchester viennent ensuite. Les villes anglaises dominent largement, les USA et autres n’apparaissent pas. Peut-être un indication sur le style d’achat des citoyens des divers pays.

Quatrième tableau

Très parlant. On semble attacher plus d’importance à la couleur noire qui arrive aux deux premières places. Le vintage apparaît aussi, ainsi que le fully fashioned, terme ancien pour désigner l’authentique bas à couture. On semble aussi privilégier la production nationale liée au terme UK. Dans la partie droite, un moment d’angoisse, le plus fort indice en progression est seamed tight, autrement dit, collant à couture. On retrouve la notion de vidéo, ainsi que le bas résille. Plus rassurant, le terme est lié avec buy, acheter.

Terme de la recherche corset



Nul doute que cet accessoire fasse aussi partie des accessoires en demande. On pourrait dire que c’est un classique, pas toujours forcément dans l’optique de servir à tenir des bas chez les dames. Mais nul doute que si elles ne le font pas systématiquement, elles y pensent. Il sert aussi comme vêtement de « décor » porté par dessus, joliment affiné dans des tissus nobles pour les plus chers. A ce dernier on peut lui adjoindre la version cuir ou vinyle en vogue chez les fétichistes. Dans ce cas là, les jarretelles sont très souvent présentes. Il existe aussi des personnes qui servent le corset dans un but de minceur et de profil de silhouette et plus rarement dans un but médical.

Premier tableau

C’est une recherche toujours très présente et très régulière, aussi très stable.

.

Deuxième tableau

La répartition géographique est sans trop de surprises pour les deux premières places, l’Angleterre et les Etats-Unis. Grande surprise à la troisième où l’Iran arrive juste derrière. Peut-être un natif de là-bas pourrait nous expliquer l’intérêt de ce pays pour cet accessoire, mais il se peut très bien que les dames ou demoiselles du coin ne manquent pas de coquetterie, même si le tendance générale est assez peu démonstratrice dans la rue. Pour le reste on retrouve en gros les grands pays du Commonwealth. Se glissant entre,  la France et les Pays-Bas, pas étonnant mot identique pour la première, un peu plus inattendu pour la seconde.  Singapour figure aussi dans le classement. Au vu de l’étendue du pays et du nombre d’habitants, cela doit présenter un nombre assez conséquent de recherches. Autrement dit, ils ont l’air très branchés sur le sujet.

Troisième tableau

Les villes anglaises sont largement favorites, Manchester, Brentford (banlieue de Londres dont nous avons parlé plus haut), Londres, ensuite divers USA,  Sydney, Toronto et Amsterdam, où il n’y pas que des marins qui chantent.

Quatrième tableau

Les termes de recherches font penser au fait de porter  le corset par dessus, amalgamé avec le mot robe. Pour le reste, c’est le côté sexy qui prime dans diverses manières de le porter, genre, couleur et comme accessoire de mariage. Egalement lié avec le piercing et les fortes tailles, en progression dans le tableau de droite.

Terme de la recherche waist cincher


La fameux serre-taille.  A mi-chemin entre le corset et le porte-jarretelles, c’est l’accessoire qui monte. Pas seulement sur le haut du ventre , mais dans l’estime des porteuses de bas. Pour celles qui en mettent souvent, c’est un bon compromis entre le modelage de la taille sans l’écraser,  le maintien des bas bien en place, surtout ceux à couture. Et puis,  étant souvent d’inspiration très rétro, il offre beaucoup plus de présence visuelle quand une dame dévoile ses charmes cachés. C’est évidemment un sous-vêtement prisé par celles qui ont envie de s’habiller dans une mode années 40-50,  moins par les porteuses de bas occasionnelles. C’est quand même un petit investissement financier qu’il faut en quelque sorte amortir.  Mais le jeu en vaut la chandelle, si on a envie de séduire. Peu d’hommes résistent à ce genre de charme, qui allie distinction et passé.

Premier tableau

Très régulier avec une petite tendance à la hausse ces deux dernières années. Nul doute que c’est un accessoire qui s’affirme et dont les catalogues de lingerie ne sont pas avares de modèles, certaines maisons ne font presque que ça.

Deuxième tableau

Pas trop de surprises pour les trois premiers, Etats-Unis, Angleterre, Canada. Il semble que cela s’arrête à ces trois pays, le terme anglais étant générique. On voit apparaître dans les positions suivantes des pays assez exotiques, mais avec un 0 au nombre de recherches effectués, ce qui doit quand même dire qu’un tout petit nombre a quand même été fait.

Troisième tableau

Six villes dont cinq américaines en tête. Il semble que dans les vastes plaines de l’Ouest, on préfère les tracteurs à la coquinerie.

Quatrième tableau

Nul doute que le serre-taille est fortement lié à l’idée de taille mince aux USA, shapewear, squeem,  comme semble le prouver le tableau géographique avec  dans une moindre mesure, l’Angleterre.  Pas trop étonnant quand on sait que l’obésité n’est pas un phénomène rare au pays du Macdo.  Ceci dit dans certains cas il est lié avec le terme lingerie et corset, ce qui semble très bien convenir aux personnes plus romantiques et de taille normale.

Voilà pour cette visite mondiale,  en suivant des jambes couvertes de nylon. Il confirme que c’est surtout dans le monde occidental que ce vêtement est porté de manière visible.  Il est bien évident que les fantasmes sont différents selon les cultures, de même que la manière de s’habiller est assez différente selon l’endroit où la culture. On peut sans doute imaginer  qu’une Tibétaine  voit la mode à sa manière et que ses artifices de séduction sont ailleurs. Il y a peut-être un pays qui n’apparait pas pour cause de langue très différente, c’est le Japon. Les japonaises ont l’habitude de se vêtir entre la tradition locale et la mode occidentale. Les collants sont en vente libre bien sûr et très fréquents en matière d’habillement. Il n’est pas rare d’apercevoir des porte-jarretelles dans la vitrine des boutiques dédiées, mais je pense que c’est un peu comme ici, quelques amatrices sans pour autant constituer une élite nombreuse. Dans un article journalistique, il y a quelques années, on affirmait que la plupart des japonaises avaient un porte-jarretelles dans le tiroir à lingerie, mais c’est à prendre avec des pincettes. Seule chose sûre, il figure sur les étalages, c’est bien la preuve qu’il est demandé.

Alors pour les touristes amateurs et mateurs, les lieux de prédilection pour vos futures vacances, restent quand même l’Europe de l’ouest, l’Angleterre et dans une certaine mesure les grandes villes américaines. Mais ce n’est qu’un avis personnel, étant donné que j’ai peu parcouru le vaste monde dans les destinations lointaines. Bonne vacances quand même.

8 réflexions sur “Le bas nylon à travers le monde

  1. BRAVO, voilà une étude plus importante pour le moral et le bonheur que les news du 20H. Il est intéressant de voir et comprendre les cultures à travers la lingerie et à travers un brin d’intimité, le nylon. Elément inconscient de toutes les femmes occidentales, de beaucoup de japonaises et de + en + de chinoises, le nylon est porté sans y penser ! Mais pourtant il est un accessoire indispensable à la féminité !

    D’ailleurs quand les magazines féminins l’ajouteront enfin à leur numéro spécial accessoires, au m^me titre que les chaussures ? quand ?
    Surtout cette année où le bas avec jarretelles ressort en force dans les collection haute-couture !!!
    Militons avec des chiffres et nos ENVIES !

    • Merci et bienvenue.

      En effet c’est plus intéressant que les news de 20h. Ce sont des nouvelles, certes un peu particulières, mais qui nous intéressent au plus haut point. Malgré tout, je pense que les femmes qui portent des bas aujourd’hui, pas de collants, ont bien conscience de leur pouvoir de séduction. On peut constater que les périodes troubles de l’histoire sont autant de militantisme vers une redécouverte du romantisme. On est en plein dedans, mondialisation, insécurité, et à mon avis cela va s’accentuer. Alors rêvons, c’est encore une chose que l’on peut faire et surtout militons en disant bien fort toutes nos envies.
      A voir le nombre de visiteurs de mon blog, je crois qu’il y a de l’espoir.
      Merci encore

    • Bonjour à vous et bienvenue,

      Merci pour votre appréciation.

      Pour avoir les nouveaux articles, il suffit de vous inscrire sur la page d’accueil, colonne gauche en bas.
      Vous serez automatiquement notifié lors d’un nouvel article.

      Encore merci et à bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s