2 ans, nylons, ni longs

Pffff…  comme le temps passe!
Deux ans que je me bats pour inculquer les beautés d’un crissement de nylon sur  fond de musique. Deux ans? Si j’essaye de me rappeler comment j’étais quand j’avais deux ans, c’est assez difficile, il ne me reste que des poussières de mémoire. Si j’en crois les souvenirs racontés par mes parents, j’essayais déjà de faire ma petite révolution. C’est une histoire à la Feydeau. Vous avez sans doute entendu parler de la pièce « On purge bébé ». C’est une histoire où il est pas mal question de pots de chambre.  Cet accessoire aussi indispensable que le sucre ou le sel  dans chaque bonne famille, est ressenti de manières différentes par les utilisateurs principaux. Un jour, astreint à résidence, si je puis dire, j’en ai eu marre. J’ai mis l’ustensile sur la tête à la manière d’un casque et j’ai paradé dans tout l’appartement. Il n’avait pas servi bien sûr et il ne devait plus guère servir par la suite. J’avais en quelque sorte gagné mon diplôme de Sciences Pot.
Alors à quelque part, ces deux ans de blog peuvent être considérés comme un pas vers la sortie de son enfance. Il est certainement plus mature aujourd’hui que hier, et j’espère moins que demain. Je suis évidemment allégrement transporté par l’écho qu’il rencontre. Imaginez, 7500 visites les six premiers, 125000 les douze mois suivants. Et vogue la galère…
Ceci dit,  il n’y a pas de raisons de s’arrêter en route. Une troisième année, c’est plus que probable, elle commence déjà demain. Je vais essayer de faire travailler mon imagination pour diversifier encore. Il y a déjà deux ou trois trucs qui sont prévus. Le reste est affaire de hasard. Vous savez, ces petits déclics qui vous donnent les idées sans les chercher. Alors, je les guette…
Un grand merci à tous, plus particulièrement à mes fidèles visiteurs et commentateurs. Ils sont les pierres avec lesquelles on bâtit les cathédrales, fussent-elles en nylon ou en vinyle, les 45 tours et puis ne s’en vont pas.

Et maintenant vous pouvez me trouver sur Twitter, je tâcherai de vous envoyer une petite bafouille de temps en temps et peut être quelques photos. Le lien est à droite.

Et puis pour terminer je voulais un peu de musique. Pour une fois je mets un truc récent. Il y a peu de choses qui m’intéressent dans les succès actuels. De temps en temps, il y a quand même quelque chose qui accroche mon oreille. Eh oui l’horloge tourne comme dans la chanson. Je ressens assez bien ce qu’il raconte, surtout qu’elle a déjà tourné pas mal pour moi.

MERCI A TOUS

16 réflexions sur “2 ans, nylons, ni longs

  1. Bonjour

    Merci à vous pour ce merveilleux blog, ou se mêle les jolis mots, des jolies photos. Grâce à vous, les bas nylon, la musique sont décrit dans de jolies histoires. On n’y fait de belles rencontres.
    A demain pour un prochain chapitre de vos histoires.
    Amitiés.

  2. BON ANNIVERSAIRE pour vous conforter dans votre amour souriant des nylons, des jambes et des femmes élégantes.

    Nostalgique de vos musiques, merci pour tant de découvertes, et de vos textes qui nous emmènent dans le passé, avec votre gouaille, votre curiosité, vos souvenirs heureux et de nylon fin enveloppés.

    BON ANNIVERSAIRE

    • Bonsoir Basetliens,

      Merci pour tous vos passages, je sais qu’ils sont nombreux et appréciés.
      Pour ce qui est de Twitter, je dirais que par la suite, certaines petites infos, voire photos seront communiquées par ce moyen. Cela ne changera rien pour le blog bien sûr. Juste un petit plus

      Amitiés

  3. Tous mes compliments à l’occasion du second anniversaire de ce blog, cher Basnylon!
    C’est toujours un plaisir de vous lire, et d’admirer vos ambassadrices… Le charmante demoiselle sous l’égide de laquelle vous avez placé de papier résume vos passions (ou du moins celles que vous nous invitez à partager: bas nylons, musique rétro… et un peu d’informatique aussi.
    Merci pour votre sens de la mesure et de l’échange!

  4. Il est rare que je trouve le temps de m’arrêter suffisamment longtemps pour vous lire ; oui, je sais bien ce que je perds mais que voulez-vous, une femme active et surmenée doit parfois choisir entre lire un blog-nylon et les enfiler pour de vrai, alors mon choix, vous pensez bien…
    Cependant, je ne pouvais pas ne pas prendre quelques secondes pour vous souhaiter un heureux anniversaire !
    Nul doute que si ce blog est un pot de chambre, il est bien propre, on y dépose des objets inhabituellement parfumés et il possède des poignées qui font un joli couic-couic quand on les presse.
    Bonne continuation pour cette troisième année, mais ne devenez pas trop mature s’il vous plaît, on y perd parfois en fantaisie !
    Votre photo du jour est bien jolie et agréablement bricolée.
    Amicalement,
    Cassiopée

    • Bonsoir Cassiopée,

      Merci de votre visite et de marquer mon « anniversaire » par vos mots. J’ai le même problème que vous, parfois je ne sais plus ou donner de la tête et je ne peux que survoler les blogs amis. J’ai quand même un petit avantage sur vous. Je n’ai pas besoin d’enfiler des bas nylons, mais juste de les contempler, avec les mains parfois il est vrai, mais là je prends mon temps. Continuez donc de les enfiler pour notre plus grand bonheur.
      Je vous rassure, je n’ai pas trop l’intention de passer à la maturité, je veux garder cette part d’innocence toute relative propre à mes deux ans. Bien que le sujet soit sérieux, il mérite d’être traité avec la légèreté du voile qui couvre ces si jolies jambes, c’est un plaisir pas une corvée.
      Je vais d’ailleurs mettre un lien pour votre blog qui est tout à fait plaisant à mon oeil contemplatif, que ne l’ais-je fait plus tôt. J’espère que vous trouverez le mien assez digne pour le signaler aussi cher vous.
      Bien à vous sincèrement
      Très amicalement
      .

    • Bonsoir Isa,

      Merci pour ces quelques mots de souhaits. Je suis toujours très heureux de compter des lectrices dans mon univers de nylon et de musique.

      Au plaisir de vous revoir par ici et encore merci

      Très cordialement

  5. Zut ! mais vous auriez dû me dire, je serais revenue à pas de course de mes vacances mes talons sous le bras pour vous souhaiter un doux et soyeux anniversaire si j’avais su !!!! Deux ans à partager cette belle passion avec nous, et une rencontre à Paris qui nous a fait nous rencontrer par hasard… comme le hasard fait bien les choses ;)))
    Je vous fais plein de doux baisers et vous souhaite une belle continuation !!!

    • Merci à vous Miss Legs,

      Deux ans qui ont passé comme pfouut! Rien eu le temps de voir! Mais oui, c’était une belle rencontre, rien que pour cela ça valait la peine que je me mette au clavier et le hasard fit le reste, merci à lui!

      Plein de doux baisers que je gardais depuis deux ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s