Strip tease et musique rétro

Presque le nom du blog, mais c’est pour une bonne cause. Non je ne vais pas vous montrer mes attributs, cela ferait jaser. Non c’est plutôt vous mesdames, qui allez le faire ce strip tease. Je ne sais pas si j’aurai l’occasion d’assister au spectacle, mais il y aura sûrement quelqu’un qui sera du spectacle. Tout ceci suppose que vous ayez tout le matériel nécessaire pour le faire en général des bas tenus par quelque chose, une jolie culotte un peu bouffante, un soutien gorge, enfin vous savez mieux que moi ce qu’il convient de mettre dans ce genre de situation, je le sais votre imagination n’a pas de limites. Un bon étalage de vos charmes que vous dévoilerez peu à peu nécessite pourtant une chose supplémentaire. Vous voyez quoi? Un peu de musique parbleu. Là je touche un point délicat, car surtout chez les plus jeunes, il s’imaginent qu’un rap quelconque peut faire l’affaire. Ouh la, ils ont tout faux. On peut admettre que si vous descendez un jean et enlevez un string cela peut suffire. Mais le strip tease tel que je le l’imagine, habille en pin up des années 50, mérite mieux. Non pas du Michael Jackson, ce serait un peu comme aller à un mariage avec des bottes en caoutchouc, ni le dernier tube de Florent Pagny, c’est pas l’idéal. Il faut de la musique d’époque, de la nostalgie. Pour moi il n’y a vraiment qu’une musique qui colle vraiment à ce genre d’exercice, tout ce qui fleure les années 40, 50, avec un relent de jazz. Si vous avez déjà assisté à un spectacle burlesque, vous avec une chance d’avoir vérifié la chose…

J’ai justement déniché hier un double CD qui porte un titre évocateur « Take It Off », véritable petite anthologie de la musique du genre destiné à mettre une musique de fond sur un effeuillage. C’est édité par un label anglais « Not Now Music », qui se consacre exclusivement à la réédition de truc anciens et à un prix plus qu’abordable. Je l’ai payé 8 euros dans une grande surface. Il contient 50 titres qui ne sont pas forcément joués par des artistes très connus de vous, mais l’ambiance y est. Musicalement, si l’on aime les dérivés du jazz, c’est délectable. Sinon, son but initial est valable, c’est même l’idéal. 

Pour vous faire une  idée, j’ai été chercher quelques extraits, alors vous pouvez imaginer le reste, je vous y vois déjà.