Nylon paparazzi (12)

Je suis pour le porte-jarretelles! Je trouve ça plus excitant qu’un caleçon à pois sous une soutane – Jean Yanne

Il a raison!!!

Ben dites-donc quel été pourri! Un temps à porter des bas n’est-ce pas mesdames? Je me frotte les mains, oui pour les réchauffer, n’allez pas croire que…

Je lisais récemment un article qui tentait de nous expliquer le fonctionnement de notre cerveau. Il était surtout question de nous souligner comment notre usine à malices fonctionnait quand on lui conjuguait le verbe aimer. Si j’ai bien compris c’est surtout la galipette qui prend le dessus. Chez moi quand il y a des dessous, ça doit encore pire prendre le dessus du dessus, mais c’est tout à fait personnel hein? Si vous êtes ici, c’est que vous aimez les jambes nues, n’en doutons point. Donc ils disaient que c’est avant tout le plaisir lié à la bébête qui monte qui monte, qui se pointe avant tout quand on décline le verbe aimer à tous les temps, ah que, que je t’aime! J’angoissais quand même en lisant les lignes, alors aimer le rock and roll serait une déviation sexuelle pour ne pas dire une perversion? Ben oui je me conjuguais, je m’aime, en pensant à mes autres plaisirs. Ouf, l’article y vient et nous explique tout, il y a différentes manières d’aimer. L’énergie que vous dépensez quand vous êtes au lit en train de faire autre chose que de dormir, vous êtes en alerte rouge. Il est interprété par votre libido comme étant un moment lié à un espace de temps qui a commencé à un moment et qui finira à un autre moment. Donc l’ordinateur central met toute la gomme, le disque et autre chose de dur tournent à toute vitesse, les megabites s’en donnent à coeur joie, tandis que vous tâtez les jarretelles de madame. La ram se remplit pour mieux se vider, tout est sous contrôle, votre antivirus est  à jour, bip bip, un mail est arrivé dans votre boîte à plaisir. Ne cherchez pas l’expéditeur: info@septiemeciel.com, vous avez un message! Donc ceci est pour l’alerte rouge, ce moment est complètement différent de celui de l’alerte orange. Ici vous aimez une chanson par exemple, le plaisir est momentané et il pourra se reproduire dans le temps par la suite, quand vous y repenserez  ou que la réécouterez, vous serez toujours en alerte orange et ne passerez jamais en rouge. Eventuellement vous pourrez vous rappeler de l’alerte rouge, mais celle-là bien précise, restera aussi en orange. Si vous créez une nouvelle alerte rouge, vous serez de nouveau en rouge, mais c’est le rouge de maintenant pas celui d’avant. De même, si vous aimez les frites, les scoubidous, les films d’épouvante, tondre le gazon, les araignées, les chasses d’eau qui fuient, le travail, tout ça c’est de l’orange…
Je ne sais pas si vous avez tout compris, moi et le journaliste non plus d’ailleurs, mais je me représente la chose ainsi à propos de nylon et de musique: je suis dans un couloir de mon cerveau, si je tourne à gauche, bingo c’est le panard. Si je tourne à droite, bingo c’est le panard. Si je suis un peu bourré et que je continue tout droit, je me casse la gueule dans le mur.
Ah qu’il est difficile d’aimer!

Toujours dans le journal, il était question de Amy Winehouse. Son papa a écrit un livre sur sa fille. Il narre que sa fille l’envoyait quelquefois chez Agent Provocateur acheter des dessous sexy. Il ne dit pas exactement quoi. Alors quoi, y’avait pas un mec pour lui en offrir. Ce n’est pas à nous que ça arriverait pour sûr.

Non ce n’est pas Amy Winehouse,  mais Elisabeth Moss  (Mad Men). Ses bas ce n’est pas papa qui les a achetés

Comme d’habitude, je ne résiste pas au plaisir de vous offrir ces vieilles publicités qui paraissaient dans les journaux d’époque, ici les années 60. On y trouve un pub au nom étonnant et de la lingerie à des prix qui nous font rêver aujourd’hui.

8 réflexions sur “Nylon paparazzi (12)

  1. Obtenir des mégabites avec Sex44… vous l’étiez vraiment, bourré, en écrivant ce billet ? En tous cas, c’est lundi matin et, la tête dans le cul, je me marre : objectif atteint 🙂
    Mégabisous

    • Chère Cassiopée,

      Bourré moi, non non! Je suis juste à mes moments perdus un déconneur qui voit les choses pas tout à fait comme elles sont. Je crois que c’est une des bases de l’humour. Mais je sais aussi être un peu poète quand les événements m’en donnent l’occasion. Je savais déjà en lisant l’article qui m’a servi de base, qu’il y avait matière à déconner. J’en ai profité.
      Heureux que cela fasse mouche le lundi matin et selon la formule consacrée que vous ayez ri autant en le lisant que j’en ai ri en l’écrivant.
      Des bisous, mais alors là, c’est sans déconner!

  2. Le cerveau est un outil formidable capable de bien des prouesses même si comme vous je n’ai^pas compris le moindre mot de leurs explications, en revanche j’adore (comme chez Gentleman W) ces vieillles pubs de pochettes de bas qui ne prennent pas une ride… Amitiés.

    • Merci mon cher Valmont,

      Il paraît que l’on emploie qu’une partie de son cerveau, c’est vous dire l’étendue de sa complexité. Remarquez que j’en connais certains qui ne doivent même pas savoir qu’ils en ont un, en général cela fait de bons politiciens.
      Ah oui les vieilles pubs, c’est toujours un délice, je les chasse avec un plaisir non dissimulé.

      Amitiés à vous

  3. Je ne sais pas si je suis en alerte orange ou rouge… mais j’ai pris un réel pied à vous lire !! Et comme le dirais un certain Boss 😉 « quand la gourmandise est bien présentée, la saveur n’en est que décuplée ! »… où un truc dans ce style car je trouve moi aussi que faire l’amour en bas, jarretelles avec de joli dessous et un homme qui sait apprécier, il n’y a rien de meilleur 😉
    Bisous rouges orangés à vous !

    • Merci Miss Legs,

      J’ai fait assez fort en écrivant ces lignes, mais croyez bien qu’il y a du vécu là-dessous, du moins pour la partie rouge. Si le journaliste voyait ce que ses réflexions cervicales ont engendré chez moi, sûr que la prochaine fois, il nous racontera l’histoire de la cathédrales de Chartres.
      Bisous écarlates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s