Des talons sans pantalons

Voir un bas à coutures sans talons,  c’est un peu comme un gruyère sans trous. Là, il faut se méfier des citations populaires car le gruyère n’a pas de trous, c’est son presque voisin géographique, l’emmental, qui en possède. Son goût et son aspect est d’ailleurs assez différent, comme il serait d’un bas et d’un collant, visuellement parlant car je n’ai jamais mangé de bas. Je peux affirmer que malgré tout les temps modernes ont du bon. Il ne viendrait pas à l’idée d’une dame qui porte des bas à coutures de ne pas l’assortir avec une paire de souliers à talons. Evidemment une dame qui porte des bas aujourd’hui est bien plus rare que 50 ans en arrière, mais elle le fait en respectant cette association couture = talon. Dans mon enfance, j’ai vu des horreurs à ce niveau là, des bas coutures portés avec des sandales quand ce n’était pas des baskets. Tout au plus, il arrivait aux rockeuses des années 50 d’enfiler des ballerines, mais n’oublions pas que ces demoiselles aimaient bien danser, pas toujours facile de danser un rock acrobatique avec des talons. Enfin, je dirais que pour moi, tout port des bas de n’importe quelle sorte, même d’un collant, n’est visuellement bien qu’avec des talons. Pas besoin qu’ils soient vertigineux, mais pas de semelles plates, non merci.

Nous entrons dans un domaine assez fétichiste, bien de mes collègues masculins avouent assez volontiers ne pas être insensibles, sans se taxer de fétichistes,  à la vue d’un haut talon. Ce fétichisme peut aussi s’accorder d’une femme qui porte des pantalons, seul le talon attire son regard. J’avais un copain très porté sur la chose, nous avons discuté de nos goûts respectifs, mais lui se foutait tant bien que mal que la femme soit en jupe ou en pantalon. Pour moi, le bas passe devant car il me semble offrir plus de sensations, ceci d’un point de vue personnel en rapport avec mes fantasmes. Toutefois, je dois admette que les deux conjugués augmentent les sensations. Mais foin de grandes envolée lyriques, plongeons-nous dans les délices…

Ce diaporama nécessite JavaScript.