Alex et son nylon

Il s’appelle Alex, il est un visiteur régulier, pour ne pas dire assidu, de mon blog. Il a pris contact avec moi pour apporter son témoignage. On peut tirer un parallèle avec un événement quelconque décrit par des témoins présents lors de son déroulement. On constate que chacun a perçu l’événement d’une manière particulière, parfois très différente d’une personne à l’autre. Cela fait plusieurs années maintenant que je donne ici une idée précise de ce que peut représenter le bas nylon, mais bien évidemment il s’agit avant tout de ce que je ressens personnellement. Bien sûr, j’ai toujours imaginé, pour ne pas dire je me suis douté, que chaque visiteur venait ici dans un but différent, avec une motivation particulière. Dans mon cas, il s’agit de fétichisme à la base, que je conjugue bien volontiers avec une idée de l’élégance et une admiration pour la femme qui porte des bas. Cette femme a pour moi une aura de mystère, mystère que je voudrais bien découvrir sans pour autant en faire une nécessité absolue. Je m’arrange très bien selon les cas d’être juste un contemplatif, quitte à devenir actif selon la règle du jeu qui peut s’imposer à un moment donné. La femme reste toujours quelque chose d’accessible, ce n’est pas une citadelle imprenable ou à laquelle je m’interdis tout accès.

Le cas d’Alex est différent. Il me l’a dit, le bas représente pour lui le summum de l’interdit. Le femme est une déesse qu’il ne peut que contempler, sans espoir de la toucher. Les images, car bien sûr dans son cas il est contemplatif, font volontiers partie de la vieille école de la photographie venue de temps reculés, un monde qu’il découvre car il ne l’a pas connu de son vivant. La photo noir et blanc, il avoue une préférence pour les bas noirs, matérialise le mieux ces interdits. Il se met volontiers en scène comme l’enfant qui a surpris par indiscrétion un spectacle auquel ils n’ont en principe pas accès. Le châtiment corporel peut aussi être présent, encore une fois rappelons qu’il était souvent de mise en des temps pas si reculés. La conception de l’interdit, l’image de la sexualité a extrêmement varié au fil des siècles. Elle n’a pas évolué en prônant toujours plus de liberté, car on peut remarquer des époques anciennes où le libertinage était de mise. On peut même considérer le 20ème siècle, jusqu’à la révolution des années 60, comme étant une ère entachée d’une certaine pudibonderie. Notons en passant les tableaux anciens où de nobles dames, et non des moindres, sont représentées dans le plus simple appareil ou très peu couvertes. Les photos de nus ont circulé bien longtemps sous le manteau avant de figurer en vente libre sur les étalages des kiosques.

Notre ami Alex a choisi d’évoluer dans une époque qui est temporellement ailleurs, mais faisant partie de son présent. Il remonte les brumes du temps à la recherche de ces paires de bas, de ces furtives visons de jarretelles qui s’érigent en interdit. Tout ceci fait partie d’un jeu, du jeu que nous jouons tous avec les règles que nous voulons bien ne pas respecter.

Car nous jouons tous un jeu

Alex a choisi les illustrations selon ses goûts, elles reflètent le miroir dans lequel il se regarde.

Merci à lui pour son témoignage

Vous pouvez également aller sur son blog adulte où il parle de ses visions dans la langue de Shakespeare, langue qui ne présente aucun interdit pour lui.

Embarrassing & Fun

25 031014-6

25 031014-5

25 031014-4

25 031014-3

25 031014-5

2 réflexions sur “Alex et son nylon

  1. Merci Boss de nous faire cette belle présentation d’Alex.
    Curieux personnage diront certains mais je devine sous ce portrait une vraie passion profonde.
    Dommage pour moi, je ne comprends pas un foutu mot de la langue de Shakespeare. A suivre…
    Merci Boss.

    • Merci Daniel,

      Je crois que vous devinez bien. Comme pour vous, pour moi, il n’est ni plus ni moins qu’un passionné. Ce qu’il y a de plus intéressant, c’est qu’il exprime sa passion. Si je n’avais pas eu cette flamme comme lui, je n’aurais jamais fait ce blog. La Toile, c’est un vaste domaine ouvert à tout et à tous. Qu’ils soient acteurs ou spectateurs, les amateurs y trouvent leur compte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s