Jack Bruce, un tiers de crème basse

24 102514-8

La presse s’en est emparée, Jack Bruce, bassiste et chanteur des légendaires Cream, est mort à l’âge de 71 ans. Actualité calme ou hommage incontournable? Je n’en sais rien. Pour moi c’est différent, l’hommage est bien présent dans mon esprit. Je crois qu’on ne peut pas vraiment parler de la guerre si on ne l’a pas vécue. Un guerre très pacifique, à coups d’amplis et de guitares, sous un tonnerre de batterie. Cette guerre je l’ai vécue, enrôlé comme soldat qui dansait au pas, le tourne-disque en bandoulière, j’ai cru mourir de plaisir. Libéré deux ans plus tard, décoré de la médaille de la bonne écoute, j’étais mûr pour célébrer toutes le commémorations à coups de rééditions et de pièces rares et un petit autographe enfoui dans ma collections de plaisirs… 

Que ne disparaissent jamais cette étrange infusion, cette chambre blanche, je me sens libre au soleil de ton amour d’enfourcher ces roues de feu comme le conta ce brave Ulysse à Disraeli le dérailleur qui nageait dans la crème fraîche. C’est écrit sur mon badge, goodbye.

Jack, toi tu comprendras qu’un peu de ta folie, la tienne et celle de tes compagnons de route, Eric Clapton, Ginger Baker, est en moi. Oui parfois on revient fou de la guerre sur la gamme et la chose la plus merveilleuse, c’est qu’on en guérit jamais!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s