Des dessous pour un siècle (15)

27 091215 6

Les années 50, c’est aussi la prise de conscience des mouvements sociaux, les premières forces de contestation prennent forme. Ils verront émerger un personnage qui deviendra une star, l’Abbé Pierre. Pourtant issu d’une famille bourgeoise, même s’il se consacre à la religion, il n’en garde pas moins un oeil critique sur la société et plus spécialement le pouvoir politique. Le terrible hiver de 1954 laisse sur le carreau de nombreux sans abris qui demandent de l’aide. Il fonde ce qui deviendra Emmaüs sur un simple principe, ce qui ne sert plus à un peut servir aux autres. Sur un plan plus abstrait, un genre de philosophie nouveau voit le jour, celle qui veut se démarquer de la société qui devient matérialiste par la force du progrès. Le roman « Sur La Route » de Jack Kerouac va devenir une bible du genre, qui aura ses apôtres dans les mouvements de contestations de la décennie suivante. Par dessus tout, c’est l’avèment des mythes. Qu’ils soient de cinéma, de rock and roll, la route est grande ouverte.

27 091215 5

Les Etats-Unis entrent pourtant dans une des pires époques de leur histoire avec un personnage qui peut incarner à merveille tout ce que ce pays peut avoir de détestable, le sénateur McCarthy. A ses yeux, tout ce qui n’est pas purement américain et gavé de bouffe industrielle est taxé de communisme. Hollywood est particulièrement visé, il est vrai que beaucoup de cinéastes sont plus ou moins des libres penseurs qui veulent pratiquer leur art comme ils l’entendent.

27 091215 3

C’est justement du côté de New York que le monde s’enflamme pour une culotte, celle de Marilyn Monroe. Première playmate du tout nouveau Playboy, elle est en train de devenir la femme qui hantera les rêves des hommes. On est en plein tournage de « Sept Ans De Réflexion », un film de Billy Wilder plutôt léger dans lequel la blonde allume un homme marié, Tom Evell. La fameuse scène où un courant d’air coquin soulève la robe de la star existe en deux versions, celle où l’on voit la culotte et celle où on ne la voit pas. Pour provoquer l’événement une campagne de presse a convié le public à assister au tournage de la scène. C’est donc devant des milliers de spectateurs que la fameuse robe se soulève laissant apparaître la culotte de Marilyn. On se régale, mais plus que les cinéphiles qui devront se contenter d’un courant d’air plus modeste qui soulève la robe en dessous de la culotte. On peut aussi imaginer une scène encore plus forte où l’on aurait entrevu des jarretelles et des bas. Mais la censure oblige à la prudence, on reste dans le domaine du raisonnable et tant pis pour les générations futures.

27 091215 10

En même temps lors de cette fameuse année 1955, celle de tous les tournants, on crée aussi des immortels ailleurs. Pour le cinéma, James Dean qui se tue avec sa bagnole deux semaines après le tournage de la fameuse scène. Rarement un acteur de deviendra une aussi grande légende en ayant tourné aussi peu de films, trois où il est crédité au générique. Pour le rock and roll, le fameux Billy Haley et ses Comets obtiennent avant Elvis Presley, le premier monstre succès du genre avec « Rock Around The Clock ».

Pour les amoureux du bas nylon, les sept ou huit années à venir peuvent aisément se glisser dans la conversation comme le souvenir des plus belles. Imaginez simplement que tout est bas, la moindre jambe en nylon implique que la dame qui en porte les a accrochés à ces jarretelles qui se cachent en principe à notre regard sous sa jupe ou sa robe. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être les apercevoir quand sa robe se soulèvera lorsqu’elle danse le rock and roll. En tournant au coin de la rue, vous la surprendrez éventuellement en train d’ajuster discrètement sa jarretelle dans l’encoignure d’une porte. Votre talent de séducteur a fait son effet, la dame cède à vos avances. Déjà votre main se fait aventureuse et se glisse subrepticement à la recherche de ce Graal absolu que vous savez présent. Avouez que c’est mieux que des collants non?

27 091215 11

Pourtant la mode vestimentaire reste plutôt calme dans l’ensemble. On peut quand même noter quelques faits que l’on peut considérer comme essentiels pour son histoire.

Rappelons d’abord que depuis le milieu des années 50, le bas sans couture remplace peu à peu son vieil ancêtre à couture, résultat d’une prouesse technique qui permet de se passer de cette fameuse couture. Il ne concurrencera jamais celui avec couture au niveau de l’élégance.

27 091215 9

Le marketing prend de plus en plus d’importance. Il ne suffit plus d’être exposé au fond d’une obscure boutique, il faut aller chercher le client via la presse et la publicité télévisée. Si les Américains sont passés maîtres dans cet art, la France est encore hésitante. Pour les hommes, on peut noter le slip Eminence qui déferle via la publicité. La tristesse du sous-vêtement masculin commence à se démarquer de ses ancêtres, on ose les couleurs et même quelques motifs un peu plus suggestifs.

27 091215 8

Pour satisfaire la curiosité du mâle en matière de sous-vêtements féminins, une certaine presse résolument coquine circulera souvent sous le manteau. Mais la plus célèbre, Paris-Hollywood, fondée en 1947, initialement dédiée aux stars de Hollywood, devient Les Folies De Paris-Hollywood et glissera résolument vers un érotisme de bon aloi. La revue devient interdite aux moins de 18 ans, c’est dire que son contenu s’est sensiblement dévergondé vis à vis des moeurs de l’époque. Play-boy n’existera pas en version française avant longtemps, Lui sera bien avant premier du genre, mais rien n’empêche de se procurer la version américaine, il n’est pas nécessaire de savoir l’anglais pour baver sur les clichés suggestifs, mais en fin de compte assez prudes, la révolution sexuelles n’a pas encore eu lieu. La pin-up traditionnelle vit ses beaux jours, elle est pratiquement entrée dans le folklore coquin, même que le soleil ne se couchera jamais dans son ciel. 

27 091215 2

Il y a malgré tout une vraie révolution qui se fait jour et marquera  tous les sous-vêtements féminins d’une manière indélébile et bien au-delà, le Lycra ou élasthanne. Le nylon qui a régné en maître pendant 20 ans présente malgré tout quelques inconvénients, il n’est pas extensible, d’un certaine fragilité, et ne supporte pas le contact avec certains produits chimiques. C’est encore la firme Dupont qui le met au point de manière définitive et dépose la marque Lycra. Ses avantages sont multiples, il est très extensible, cinq ou six fois sa longueur sans rompre, et reprend immédiatement sa forme première. Il n’est jamais employé seul, mais mélangé à d’autres fibres. Son emploi sera quasiment universel en matière de vêtements après avoir été essentiellement axé sur les sous-vêtements, le bas, les gaines, les slips, et plus tard les collants.

27 091215 1

Une autre petite révolution, Pierre Cardin démocratise la haute couture en prêt-à-porter.

27 091215 4

Quelques faits et dates à noter.

1956

La pilule contraceptive est mise au point, une date importante qui n’énervera que les ligues de vertu, mais on applaudit partout ailleurs.

Le mariage devient glamour et télévisé, Grave Kelly devient princesse de Monaco

1957

Le film d’Elia Kazan, Baby Doll, est un grand pas vers l’image de plus en plus suggestive. Il provoque un scandale.

Le premier être vivant dans l’espace est une chienne, Laïka, elle ne reviendra pas vivante. On peut imaginer le buzz que cela ferait aujourd’hui.

Mort de Christian Dior à 52 ans.

1958

Avec Damart on aura plus jamais froid, la célèbre marque lance sa ligne de sous-vêtements où le pratique efface le sexy.

Une invention qui tourne en rond, le hula hoop

1959

Les Américains peuvent tremblent, le communisme s’installe à Cuba via Fidel Castro, enfin ce n’est sans doute pas comme ça qu’ils avaient vu la chose, puisqu’ils lui apportent son soutien.

Brigitte Bardot épouse un certain Jacques Charrier, mais pas pour la vie.

A suivre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s