Nylon paparazzi (25)

Allons encore une fois nous promener dans les bois pendant que le loup n’y est pas et après que ce bon vieux bois se soit transformé en feuilles de journaux où coulent des mots qui sont nylon, jarretelles et tutti quanti!

24 061616 13

Quiconque entend prononcer ou lit le mot jarretelle de nos jours, va imaginer cet objet selon la place qu’il occupe dans l’imaginaire actuel. La réaction sera sûrement différente que l’on soit homme ou femme. Chez la femme, quoi qu’elle puisse engendrer, c’est elle qui se sentira concernée en premier lieu. Il n’en a pas toujours été ainsi, rappelons-nous que la fameuse jarretelle faisait aussi partie de la garde-robe masculine. Elle a disparu en tant que telle depuis bien longtemps, disons les années 40 pour être en accord avec la réalité historique. Certains messieurs âgés, continuèrent de la porter en relation bien sûr avec le fixe-chaussettes. Je me souviens très bien d’avoir encore vu cet accessoire dans les années 70, pas à la mercerie du coin, mais dans un grand magasin. Sont port était bien évidemment lié avec la chaussette. Ce qui peut faire sourire maintenant, c’est la complication que cela pouvait causer dans la pratique de tous les jours, fixer un élastique sous le genou autour de la jambe avec une jarretelle pour tenir une chaussette. Alors qu’il aurait été plus simple de mettre un élastique en haut de celle-ci pour qu’elle tienne.  Oui je sais,  je viens d’inventer la chaussette jarretière, la Happy Sock Up!

Soyons honnêtes, les progrès dans la fabrication d’un fil élastique performant et fin a bien retardé la disparition du ce fameux accessoire indispensable à la disparition de l’adage « se faire remonter les chaussettes! ». On peut imaginer, je n’ai pas de témoignages concret à disposition, ce que pouvait ressentir la femme d’alors à sa vue. Peut-être, un regard  discret et lubrique vers un bas de pantalon masculin un peu trop relevé?

En explorant les archives, j’ai trouvé trois articles de 1930 qui relatent l’utilisation du fixe-chaussettes comme si l’on avait parlé de porte-jarretelles dans un article intéressant avant tout la garde-robe féminine.

La plupart des articles sont cliquables pour une meilleure lecture.

24 061616 1

24 061616 2

24 061616 3

24 061616 14

La guerre sans jarretelles

Madame, si vous aviez vécu les débuts de la guerre en 1940, auriez-vous imaginé la guerre sans jarretelles? Pour certaines, apparemment non!

24 061616 4

1955 – Un petit aperçu dans un journal dit du peuple, vous y verrez que le short n’est pas une invention récente et que madame qu’elle soit de gauche ou de droite porte pratiquement les mêmes dessous.24 061616 5

24 061616 6

24 061616 15

1947 – Après la guerre, la paix ramène la consommation. Le bas nylon, dont a plus entendu parler que réellement enfilé, se fait plus présent dans la réalité. Un article de 1947 qui résume la situation générale.

24 061616 7

1947 – Un peu plus tard. Maintenant que le bas est disponible, il faut encore qu’il puisse tenir. La guêpière est une chose envisageable, visite des lieux.

24 061616 8

1952 – La tendance lingerie de l’été, à croire que les dames portent des bas aussi en cette saison. Ce n’est pas tout à fait faux, car si les bas noirs étaient presque exclusivement réservés pour le deuil ou les femmes un peu aguicheuses, se promener les jambes nues n’était pas du meilleur goût. Le bas noir, en faisant l’assimilation noir = deuil, devait un peu balancer dans la tête de nos grands-pères comme femme veuve = femme libre. La couleur noire a encore beaucoup de charme aujourd’hui, mais n’importe quelle femme n’attend plus d’avoir fait empoisonner son mari par son amant pour donner le change en les portant.

24 061616 9

1960 – On ne pense pas à tout, un conseil qui va peut-être encore servir…

24 061616 10

24 061616 16

1949 – Ce sacré bas nylon, on l’imagine partout, on veut (ra)tisser large. Un écho qui concerne la ville d’Annemasse. A ma connaissance, cette prédiction ne s’est jamais réalisée.

24 061616 11

1954 – Vous pensez éventuellement que les bas « dots », chers à mon Ambassadrice Miss Eva, sont une création relativement récente. Pour être tout à fait honnête, je le pensais aussi, tout au plus je situais les premières paires de ce genre dans les années 60 et encore plutôt sous forme de collant. Il m’a fallu déchanter, tout en m’enchantant. J’ai en effet découvert un article de 1954 dans un hebdomadaire qui les mets à l’honneur en les présentant comme une création du couturier Jacques Fath, justement décédé à la fin de cette année-là. Décidément la presse est un excellent moyen de chasser les idées fausses. Voici la vérité vraie…

24 061616 12

24 061616 17

 A bientôt pour un autre voyage…

4 réflexions sur “Nylon paparazzi (25)

  1. Vous dénichez les bons articles sur un sujet aussi senuel que sensible au gré des années, sous les jupes des femmes.

    Nylonement

    • Merci Gentlemanw

      Je comprends mieux le travail des historiens fouillant dans des tonnes de journaux et papiers pour trouver l’ambiance d’une époque où éclairer un sujet précis. C’est parfois un travail de longue haleine, mais passionnant.

      Cela fait plaisir que quelques fois on le remarque

      Amitiés nylonesques

  2. Paparazzi d’une autre époque, vous nous dénicher de sacré images et documents d’un autre temps… que de souvenirs pour certaines et certains, moi je n’étais pas née à cette fameuse époque !
    Bisous Vintages Boss !

  3. Merci Miss,

    Sans être strictement à la recherche de nylon, un peu quand même, j’adore fouiller dans les vieux journaux et magazines. Je suis tombé récemment sur une petite mine d’or, alors il y aura encore certainement du nylon vintage.

    Il faudra vraiment que je passe vous dire bonjour, mais j’aurai bientôt du temps.

    Bisous tout aussi vintage Miss!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s