L’automne et son chant de nylon

25-022317-2

Le soleil qui darde de ses rayons le ciel d’automne est souvent le complice des passants qui errent à la recherche des dernières chaleurs avant le Général Hiver, cher à nos comptines enfantines. C’est aussi les derniers instants de liberté vestimentaire pour les plus frileux. Des passants, il y en avait des toutes sortes, des petits, des grands, des plus beaux, des moins beaux, des gais, des gays, des tristes. J’en faisais partie, à ma manière. Mon but était plutôt d’admirer les première parures qui rendent la vie plus agréable, quand les dames se couvrent les jambes de nylon.

25-022317-1

La chaleur, modérée mais présente, n’en incitait pas trop le port. C’était plutôt le calme de ce côté là. A propos de port, j’y étais, mais celui qui voit partir les bateaux. Un couple, plus amants que mari et femme, dans un début de trentaine capta mon regard. Il profitait aussi de ce dimanche ensoleillé. Madame, plutôt charmante, un joli tailleur clair avec une jupe serrée à hauteur des genoux, avait l’air de bonne humeur. Monsieur, un physique avantageux, semblait partager avec elle ce bonheur amoureux. Les jupes qui collent un peu aux formes sont toujours pour moi un spectacle ravissant, surtout quand elles sont bien balancées. De la distance où j’étais, les jambes de la dame paraissaient nues, ce qui ne m’étonna pas vraiment. Quand ils passèrent près de moi, je m’attardai un instant sur la jupe. Ou bien je me trompais, ou bien ces petites bosses à peines visibles sur la devant étaient celles d’attaches de bas. Je retrouvai la même impression quand j’eus une vison arrière de la dame. Tiens, tiens, bizarre. L’air de rien, je suivis le couple en m’attardant du regard sur les jambes. Oui, elle portait bien des bas. J’en eus pleine confirmation quand les bosses aperçues se firent plus distinctes suivant les mouvements. S’il fallait qualifier ces bas, je dirais presque qu’ils étaient invisibles, très transparents par la couleur et la finesse. Un bas fait pour celles qui veulent en porter sans en avoir l’air. Le couple s’assit sur la terrasse d’un petit bar en plein air. Et moi, que voulez-vous, j’en fis autant, aussi près que possible à une table libre. Ils commencèrent une discussion que je ne pouvais entendre, entrecoupée de petits bisous et de sourires complices. J’observais les mains du monsieur qui avaient une tendance certaine à se promener sur la jupe de sa compagne et à s’arrêter à un endroit précis. J’étais sans doute le seul à remarquer son manège, certainement trois à en connaître la raison. A la manière dont ils s’amusaient, j’étais presque sûr qu’il savait, mais n’avait pas encore vu. Madame avait sorti le grand jeu de la séduction en enfilant bas et porte-jarretelles pour se rendre à son rendez-vous coquin. Je l’imagine lui glissant à l’oreille juste après le premier baiser: « Chéri, j’ai mis des bas ». Il est certain que plus tard, la jupe volerait, mais en attendant le jeu continuait et le désir montait à petites doses. Ils finirent par s’en aller. Quant à moi, je n’en verrai pas plus, ce fut pourtant un instant de pur bonheur. Imaginer est parfois si titillant pour les sens.

12 réflexions sur “L’automne et son chant de nylon

  1. Personne ne peut résister à une femme qui porte des bas, elles ont un pouvoir de séduction inévitable , et toute femme qui se respecte le sait !
    Bonne journée

  2. je vous assure avoir connu il y a bien longtemps une très jolie femme qui savait « se faire belle » et qui portait constamment des bas nylons et principalement avec couture . Je me chargeais de lui offrir notamment des portes-jarretelles et tout allait pour le meilleur des mondes ……
    Mesdames, je vous en supplie lisez et relisez ces quelques lignes et votre mari deviendra votre amant
    et tout ira ou reviendra pour le meilleur des mondes.. il faut savoir quelque fois souffler sur ce petit grain de sable pour que la machine se remettre en marche .

  3. j’aurai du vous faire savoir que cette charmante dame m’a appris à voir si dans la rue une dame porte des bas ou un de ces satané collant En effet cela se voit très bien lorsque la dame fait le mouvement de monter une marche ; sa jambe se lève pour aller à la marche supérieure et là le bas ( collant) fait des cercles en biais tandis que si elle porte des vrais bas le bas reste tendu sans cercle disgracieux.
    on peut trés bien le voir dans la montée dans le wagon du métro. . oui bien sur les 2 petites bosses sur une jupe droite tendue et claire. et pour moi m’apercevoir de la bordure de la gaine au travers de la jupe c’était électrisant .. je crois qu’il n’y a pas eu plus fou que moi au sujet de la gaine….
    – j’ai acheté une gaine pour moi j’avais 15 ans +/- s’en ai suivi une valise pleine…. et vous n’allez pas me croire c’est pourtant la vérité: il m’est arrivé pour mon travail de lire des fiches techniques sur les installation électriques…. et lorsque je lisais une phrase contenant le mot « gaine », le fou que j’étais ……
    …. relisais rapidement cette petite phrase pour savourer le mot  » gaine » par la pensée !!! je n’ai été « électrisé » que par les gaines avec plastron en satin brillant… Va savoir pourquoi Charles….. ….

    Y a t’il plus fou dans la salle ??

  4. Il ne reste que très peu de fous de gaine because ? la disparition des gaines en vitrine date de +/-
    1967/ 1970 restait quelques exemplaires en stock réservées aux client es. ce qui m’a été « envoyé »
    par la vendeuse d’un magasin de lingeries dans une grande artère à Paris bien que je n’avais pas dit que c’était pour moi.! Dommage !… j’avais beaucoup  » travaillé » une nouvelle petite amie assez mignonne de me faire plaisir en acceptant de porter une gaine..j’ai fini par en trouver une à Boulogne sur mer ( j’étais un VRP à cette époque ) Superbe gaine Christian D’or elle était bleu ciel assez ouvragée dentelles et satin bien sur et je me suis payé le luxe de demander à la patronne de cette petite boutique de monter en bas tout autour un joli volant de dentelle de calais +/- 5/6 cms de large
    Lorsque j’ai demandé ce petit travail , la patronne s’est retournée vers sa vendeuse en lui disant :
    …- oui ..c’est la même chose que Mme….( le nom est resté sous silence)…elle veut toujours que nous lui mettons ce volant en bas de ses gaines …..j’ai immédiatement pensé qu’il y avait d’autres amateurs dans le coin …
    cette gaine était adorable et elle fut très bien accueillie, c’était le principal !!!.
    je regrette que dans ces lignes il n’y ai pas ou plus de fou de gaines …..les années passent

    • Merci Jacki,

      Belle histoire, je me souviens de ce genre de gaine, quoique je n’en ai jamais vue une portée par une de mes compagnes. Je crois que des amateurs de gaines sont nombreux, mais s’exprimer sur le sujet ici, c’est une autre histoire. Heureusement il y en a au moins un!

  5. je crois que le manque de Messieurs pour nous parler de leur passion vis a vis de la gaine avec devant sont érotique plastron en satin orné de divers piqûres…oui, le manque est du au fait que la gaine est sortie des magasins de lingeries vers les années 68/70 complètement mise hors course par l’arrivée de ce satané collant . Alors comptez avec moi : un jeune boutonneux de 18 ans +/- électrisé par le coté sexy de certaines gaines mis en valeur par Maman ! ? ou …centaines femmes complices ou pas , des aventures vécues où il aurait rencontré la gaine dans les divagations de ses mains etc……
    donnons lui 20 ans de bonheur à partager avec ses divers compagnes portant bas fumé, bas couture ,bas noir, bas beige extra fin , porte-jarretelles, serre-tailles,gainettes, gaines hautes, gaines dentelles
    et autres gaines Scandale……..
    il aurait donc aujourd’hui /80 / 85ans !!!!! …….la gaine serait’elle enterrée avec ses fans ?

    A vous lire SVP dites moi que je me trompe

    • Merci Jacky,

      Je crois que la mode est un éternel recommencement, mais il est peu probable que la gaine meure définitivement. Evimment quand les dames iront sur Mars ou Pluton, là j’ai un doute. Mais ce n’est pas encore pour demain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s