Fin de semaine en nylon

Je pense que mon Ambassadrice, Miss Eva, n’aurait pas dédaigné figurer dans ce clip. Un groupe de rockabilly nommé Reverend Horton Heat, dont le clip jouit, c’est le cas de la dire, d’une belle présentation. Même si vous n’aimez pas ça, je suis sûr que ça vous plaira!!!

Les gens de ma génération ont toujours voué un culte à la fameuse trilogie du « Seigneur des Anneaux » de Tolkien. C’était parmi les livres que l’on se conseillait de lire absolument. Depuis il est devenu une sorte de culte, comme quoi le business avait passé par là sans ajouter un iota à la féerie de l’histoire. Dans les années 70, un Suédois du nom de Bo Hansson imagina une musique basée sur l’histoire. C’est assez plaisant à écouter.

Ca a bientôt 50 ans mais c’est toujours savoureux. Pour casser la baraque à l’époque il fallait faire preuve d’originalité. Des guitaristes vedettes il y en avait des tonnes, mais un chanteur – flûtiste c’était rare. Extrait de leur premier et savoureux album ou les influences mystiques et le jazz se mélangent adroitement : « A Song For Jeffrey », mais oui Jethro Tull et le déjà trémoussant Ian Anderson. Un peu moins chevelu aujourd’hui, mais toujours aussi remuant sur scène. Le talent ne vieillit pas.

4 réflexions sur “Fin de semaine en nylon

  1. Ah Ian Anderson! L’homme qui avait un petit caillou dans sa chaussure (« scrupula » en latin, c’est sûr que marcher avec un caillou c’est un peu comme avoir des scrupules 😉 ). Je les ai découvert au pop-club de José Artur avec « Bourrée » et j’ai encore le 45 tour qui traîne quelque part, mais je préférais la face B, « Fat man » il me semble. Amitiés

    • Merci Laoudstart,

      Toujours amateur de bonne musique à ce que je lis. Exact la face B était bien « Fat Man », et je suis d’accord, elle était meilleure. Mais pour l’autre c’était une tentative, assez courante à l’époque, d’inclure un pièce de classique dans la pop. Je pense que certains se rappelleront de « Rain And Tears » des Aphrodite’s Child, Whiter Shade Of Pale » de Procol Harum, ou plus avant des Platters « My Serenade », qui sont des mélodies empruntées à la musique classique.
      Amitiés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s