Du nylon rien que ça et un peu plus

Les groupe anglais des sixties, voire américains, avaient l’habitude de puiser dans le répertoire des autres artistes. A défaut de songwriters comme Lennon/McCartney ou Jagger/Richard, ils faisaient des hits avec les plus ou moins obscurités des autres. Même les Beatles à leurs débuts ne se sont pas privés de cela, mais ils abandonnèrent cette pratique assez vite, étant capables de composer des tubes qui sont encore dans toutes les mémoires.

Voici quelques une de ces créateurs qui gagnèrent plus en réputation qu’en espèces sonnantes et trébuchantes, bien que certains font l’objet d’une reconnaissance tardive. C’était bien la moindre des choses.

Les Regents – Barbara Ann, un tube pour les Beach Boys

Les Drifters -Sweets For My Sweet – Un tube pour les Searchers

Jerry Butler – Make It Easy On Yourself, un tube pour les Walker Brothers

Dee Dee Warwick  – You’re No Good, tube pour les Swinging Blue Jeans et accessoirement Linda Ronstadt

Richard Berry Louie Louie, un tube pour les Kingsmen

Doris Troy – Just One Look, tube pour les Hollies.

Bessie Banks – Go Now, un tube pour les Moody Blues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s