Vendredi en nylon (8)

Citations 

L’infini et l’éternité sont les deux mots les plus grands et les plus longs de la langue française

Le poète est le porte-parole de l’invisible

Les politiciens sont capables de faire deux choses en même temps, mentir et sourire

Chansons que j’écoute depuis au moins 50 ans

J’ai assez peu présenté des trucs français, il y en a quand même quelques uns qui font partie de ce demi-siècle d’écoutes. Alors un spécial France, mais vous verrez je ne m’écarte pas tellement de la ligne anglo-saxonne. Bien évidemment je pourrais mettre Richard Anthony et bien d’autres, mais ce serait malhonnête de prétendre que je les écoute depuis 50 ans. Je cite seulement ceux qui collent à la définition. 

Pour moi un des meilleurs trucs enregistrés dans les années 60, « made in France », un de ceux qui peut sans hésiter faire la pige aux Anglais. Des milliers de passages sur ma platine…

Sans doute un des chanteurs français que j’ai le plus écouté. J’ai sa discographie années 60 en entier et je puise ici et là un titre ou l’autre de temps en temps, il n’y a rien à jeter. La chose n’est pas si courante que cela pour le souligner, mais il sait vraiment chanter et possède une belle voix. J’ai même eu l’occasion de blaguer une demi-heure avec lui. Parmi la pléthore de titres de lui que j’écoute, j’ai choisi un de mes préférées, l’adaptation d’un titre des Zombies, adaptation qui n’a rien à envier à l’original. Un grand bonhomme.

L’indispensable Ronnie Bird et un titre qui avait non plus rien à envier aux productions anglaises, bien que les compositeurs en soient justement deux, Micky Jones (futur Foreigner/urgent) et Tommy Brown. Une parmi les 5 ou 6 de lui que j’écoute régulièrement. 

Alors là je vais sans doute vous étonner, et pourtant je ne résiste pas au plaisir de réécouter cette chanson très régulièrement, c’est un disque que je pourrais mettre dans la bibliothèque rose de mes écoutes. Elle avait juste 15 ans quand elle a enregistré ce titre, pour moi elle les a toujours et moi aussi en l’écoutant. Aujourd’hui, elle s’occupe avec passion de la protection des animaux. 

Dick Rivers, un bonhomme que j’ai suivi assez longtemps et qui savait produire de temps en temps des bons titres. Un bel original de 1966, toujours dans mes favoris. Le son de cette vidéo est un peu merdique mais on a l’image.

Cette chanteuse passa un peu comme un météore avec son « 7 heures du matin », plaisante chanson qui fut son seul succès, bien inspiré des productions anglaises. Ses disques d’époque atteignent des sommes folles aux enchères. Perso j’aime toujours.

Dans certains de ses titres France Gall se révélait une chanteuse assez originale par rapport à ses collègues. Si j’aime moins sa période Berger, par contre la plupart de son répertoire sixties ne m’est pas inconnu, j’y ai puisé quelques trucs qui tournent de temps en temps. J’ai bien celle-ci par exemple.

Mon premier contact avec celle qui deviendra l’une de mes chanteuses favorites à travers les groupe Alpes. Quand j’écoute leurs chansons, je remets souvent celle-là sur la platine. Charmant!

Un grand farfelu à l’humour décadent, un personnage comme on dit, le surréaliste du yéyé français. Musicalement c’est pas mal foutu, même si la titre est emprunté au fameux Screamin’ Jay Hawkins.

Un disque dont je me demande encore pourquoi il n’a pas été censuré. Une adorable intrusion dans les paradis artificiels à la sauce française. Je trouve cela nettement supérieur à ce que faisait Sheila à la même époque, dit-il dans un éclat de rire!

Et pour terminer un peu de chanson française, mais oui j’en écoute aussi. J’ai commencé timidement par en acheter quelques disques avant de m’y consacrer plus largement dans les années 70. Un de mes premiers de typés chansons françaises et que j’ai vraiment adoré était celui-ci. Je le considère comme un monument.

 

6 réflexions sur “Vendredi en nylon (8)

  1. Bjr,
    Un super grand merci dans cette rétrospective toute personnelle de votre part dans le pop rock Franco-Anglais je dirais ! mais rétrospective où je me reconnais bien aussi
    Bon week-end
    cooldan

  2. Bonjour Mr Boss,

    Un grand merci à vous !!! Que des merveilles cachées.
    Je ne connaissais pas ces « voix » extraordinaires.
    « C’était l’époque où les chanteurs avaient de la voix » comme le chante Serge Lama dans l’un de ses succès.
    Mais certains d’entre eux semblent avoir déserté les scènes musicales depuis cette prolifique époque. Peut être certains de ces artistes ont-ils ensuite probablement écrit et composé pour leurs « collègues ». Une façon de « garder la main ».
    La chanson de l’ami Dick est présente sur l’album « Very Dick » de 1995.
    Ces années Sixties sont une comète dans le ciel musical européen d’après guerre. Chorégraphie, danse : on navigue dans la France pleine de promesses du Général. Ensuite viendront les créations folles de Averty, à la décennie suivante…
    Peter Pan.

    • Merci Peter,

      Beaucoup de ceux qui ont eu quelques succès dans les années 60 sont restés dans le domaine de la musique, comme compositeurs, producteurs, directeurs artistiques etc…
      Certains ont même gané beaucoup plus d’argent dans une des ces branches qu’au temps de leur gloire…
      Bonne soirée

  3. Re-Bonjour…

    J’ai entendu une chanson de Georges Chelon en 1984 sur une radio locale mais le titre m’échappe. La même année de la sortie de « Amazonia » de Le Forestier. Si mes souvenirs sont exacts…
    Peter’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s