Vendredi en nylon (18)

En 1973, jusqu’au mois de juin, j’étais à l’armée. Autant dire que du point de vue musique je n’avais guère le choix. Toutefois j’avais toujours un petit transistor avec moi que je branchais avec un petit écouteur. Eh oui, il n’y avait pas de walkman et autres plaisanteries de ce genre. Question programme, j’avais les radios et ce qu’elles voulaient bien diffuser. Pour changer un peu, voilà une sélection des chansons que diffusaient ces radios. Musiques parfois commerciales, mais quand nous tirions nos lignes de téléphone dans la campagne, j’étais dans les transmissions, c’était pas désagréable à écouter, quoique j’ai quand même un peu souffert avec certaines… mais j’ai quand même écarté les pires comme « Les Gondoles A Venise », faut quand même pas pousser…

Voici ce que ma mémoire en a gardé…

8 réflexions sur “Vendredi en nylon (18)

  1. Bonjour Mr Boss,

    Merci pour cette rétrospective furtive dans les années musicales de ma prime jeunesse. Ca m’évoque beaucoup de souvenirs, les bons comme les autres.
    Moi qui apprécie à la variété pop’. Je suis servi. Merci beaucoup.
    Comment ne pas évoquer l’incontournable émission de variété du Samedi soir: les « Numéro Un » les « Top à … ». Ces inoubliables bijoux de production des Carpentier: un travail colossal en coulisses… Cet été, France 3 a rediffusé l’histoire de cette « saga télévisuelle ». Toujours imité, jamais égalé.
    Souvenirs, souvenirs….
    Peter Pan.

    • Hello Peter,

      Oui je pense que l’on savait encore faire des émissions de variétés qui tenaient à peu près debout. Mais ne nous y trompons pas, c’était déjà le showbiz dans toute sa splendeur, sans doute moins agressif, on ne cherchait pas l’audimat à toute vapeur.

  2. Re-bonjour,

    De toutes les chansons que vous nous avez présentées, la plus émouvante, au point d’avoir presque la larme à l’œil, reste celle interprétée par Marie Laforêt.
    Cette grande dame me rappelle la chanteuse Barbara par son côté mélancolique. Elle reste assez loin des médias. Comme vous le savez, les chansons ouvrent la porte à des émotions intérieures qui se raniment à la faveur d’un air entendu, un parfum…
    En tant qu’actrice, je me souviens de son rôle aux côtés de Belmondo dans « Flic ou voyou » et « les Morfalous » . Si ma mémoire est exacte.
    Bon WE. Peter Pan.

  3. Bonsoir Mr Boss,

    Erreur impardonnable pour un cinéphile averti !!!!
    Je rectifie : ce n’est pas le film « Flic ou voyou » mais « Joyeuses Pâques ».
    Ouf ! Je me souviens quant j’étais gamin de l’émission du Dimanche après-midi animée par Pierre Tchernia et intitulée « Monsieur Cinéma ». Un défi entre cinéphiles . Belle époque.
    Bon WE. Peter’

  4. Alice Cooper « School’s out  » et Deep Purple « Machine Head » mes deux premiers LP’s achetés avec mes économies , quand je les mettais sur mon tourne disque….cela faisait hurlé mon père qui disait que c’était de la musique de sauvages !
    Problème de génération comme maintenant avec ce foutu Rap
    Bonne journée

    • Merci Cooldan,

      Vous avez sans doute eu un assez bel aperçu de genre de musique que j’écoutais, alors imaginez ce que pouvait penser mon père qui était plutôt un musicien d’inspiration plus classique. Il avait même refusé un engagement à la garde républicaine comme trompettiste, le militaire, comme moi, c’était pas son truc. Mais il arrivait quand même que l’on s’entende sur certains trucs. Un exemple avec ce qui suit, il m’avait même donné l’argent pour que j’achète un album… que j’ai toujours ! Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s