Bas nylon et propagande guerrière

Pendant la guerre 14-18, pour la France l’ennemi principal était l’Allemand. Il était de bon ton dans le giron national de se moquer de l’ennemi. La France ne s’en priva pas et s’en trouva fort aise. Tout était bon pour monter en épingle le moindre travers de l’ennemi. Et pour cela, il fallait transmettre au bon peuple toutes ces belles pensées, en les exagérant selon le besoin. On appelle cela de la propagande et cela n’a de loin pas disparu. A chaque déclaration de guerre, chacun va y trouver de quoi alimenter son envie d’y aller ou pas, mais l’immense majorité ira sous la contrainte des lois et des obligations. C’est là que la propagande à son rôle à jouer, fléchir les opinions de ceux qui ne sentent pas concernés. Le racisme est souvent employé à toutes fins utiles, il est évident qu’une personne de langue différente, d’une autre couleur de peau, d’une autre culture, sont des éléments très faciles pour tourner l’autre en dérision ou lui trouver les pires tares. Et pourtant, aucune culture, race, n’a que des aspects négatifs, si la différence est une tare, alors nous sommes tous les tarés de quelqu’un. 

Explorons quelques une de ces fameuses propagandes aux premiers mois de la guerre en 1914… 

Les couvertures très explicites sur ce que l’on pensait

 

Le moindre petit exploit peut être monté en mayonnaise. On a abattu un avion allemand. Certes la guerre n’est pas encore gagnée, mais on est sur le bon chemin. L’aviateur victorieux fut le célèbre Jules Védrines, avec ses avions qu’il baptisaient La Vache, une des stars de l’aviation de l’avant guerre. Quand un exploit est accompli par un héros c’est encore plus fort. Il mourut en 1919, justement dans un accident d’avion

Voici une histoire qui est peut-être inventée de toutes pièces. Elle peut aussi être vraie.

Quoi qu’il en soit, elle fait une bonne propagande contre la lutte des classes.

Une solution pour la prochaine guerre : une armée de taureaux kamikazes. A l’entraînement : un casque à boulons à la place de la muleta !

7 réflexions sur “Bas nylon et propagande guerrière

  1. Bonjour Mr Boss,

    Décidément, l’année du centenaire de la fin du premier conflit mondial fait couler beaucoup d’encre.
    Certainement plus sanglant que toutes les campagnes napoléoniennes réunies. Quoiqu’il en soit, la guerre est la pire des inventions humaines.
    En effet, depuis la perte de l’Alsace et de la Lorraine (lointain héritage de Charlemagne…), en 1870, la presse française, comme Le Petit Journal ou L’Illustration, entre autres, s’en ait donné à-cœur-joie pour caricaturer, disait-on, « l’ennemi héréditaire » , au même titre que la Perfide Albion.
    Entre le Lion britannique et l’Aigle prussien, le Coq gaulois semblait en mauvaise posture…
    Même dans le domaine scientifique, la lutte se poursuivait : les géologues prussiens dénommèrent « Germanium » un minéral et aussitôt nos scientifiques répliquèrent en baptisant un élément nouveau du nom de « Gallium »….
    Bref, une féroce concurrence tous azimuts .
    J’imagine que de l’autre côté du Rhin, les sujets du Kaiser Guillaume n’étaient pas les derniers à brocarder nos symboles.
    Comme quoi, l’image possède, au final, un fort pouvoir de propagande encore plus « édifiant » que le texte.
    Comme le disait un magazine hebdomadaire à fort tirage il y a déjà deux décennies : « Le poids des mots, le choc des photos ».
    La bêtise humaine fera toujours les choux gras d’une certaine presse…
    Bonne journée. Peter Pan.

  2. Merci Peter,
    La conclusion que l’on pourrait tirer, c’est que la plupart des gens qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs ne demandent qu’à vivre en paix, mais les politiciens semblent être d’un autre avis, hélas…
    Bonne soirée

    • Bonsoir Mr Boss,

      Je suis bien d’accord avec vous. Chacun a plutôt envie de cultiver son potager que faire un carton sur le pauvre gars d’en face qui a lui aussi envie d’être bien tranquille dans son coin.
      La guerre , c’est la poule aux œufs d’or des « marchands de canons » comme l’on disait à cette époque. Alors on siffle le vieux refrain du nationalisme, corde sensible qui vibre en chacun de nous.
      « Vice pacem para bellum »: Si tu veux la paix, prépare la guerre !
      La Guerre Froide semble avoir encore de beaux jours devant elle…
      Ces pays hyper-agressifs feraient mieux d’utiliser tout ces millions dépensés en armement pour nourrir correctement leur populations. C’est sûr qu’un estomac vide est plus influençable que quiconque.
      Croisons les doigts pour que ces menaces n’aboutissent pas à une escalade meurtrière inévitable.
      Bonne soirée. Peter Pan.

  3. Bonsoir,
    Je suis vraiment en cohésion avec votre réponse à Peter Pan , on le voit bien entre autre avec la Corée du Nord et Donald Trump et Kim Jong-un, la population souhaiterait bien autre chose
    Bonne soirée

    • Hello Cooldan,

      Hélas, la plupart des politiciens semblent ignorer cela. Je crois qu’avec la ligne politique de beaucoup de pays, il sera très difficile de changer quelque chose, on doit choisir entre peste et choléra.

      Bonne soirée et à bientôt

  4. Bonjour Mr Boss,

    Dites-moi: la jeune danseuse blonde sur la photo 2 n’est-elle pas l’actrice américaine Jayne mansfield ? Elle ressemble un peu à Marylin Monröe.
    Enfin, à mon avis
    Bon’ap’ Peter’.

    • Hello Peter,
      Je crois que c’est juste une ressemblance, son nom n’est pas mentionné. Mais les imitatrices par la ressemblance étaient très nombreuses. A mon avis, ce n’est pas elle.
      Bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.