Bas nylons et petites satires

La Charrette « Charrie » est une revue satirique qui parut au début des années 1920. Contrairement aux autres avec plus de textes et branchées politique, à travers des dessins elle se moque surtout de la bourgeoise bien pensante et nantie qui n’hésite pas à économiser quelques centimes sur tout et sur rien, tout en ne manquant pas d’analyser les couples qui la compose, en pénétrant très pudiquement dans les vies privées. Quelques noms assez connus y participèrent occasionnellement, plus spécialement des caricaturiste et des dessinateurs humoristiques. Bien que la revue aligne un humour qui peut paraître désuet, elle nous fait penser que ce qui était risible il y a presque cent ans, par transposition ne l’est pas moins maintenant.

Source Gallica, BNF, DP

4 réflexions sur “Bas nylons et petites satires

  1. Bonsoir Mr Cooldan,

    Déjà , à la Belle Epoque, on avait la dent dure contre la bourgeoisie. Un sujet de prédilection pour les pamphlétaires de tous poils.
    Aujourd’hui, les humoristes se chargent de brocarder leurs petits travers. Parfois d’un goût douteux. Mais bon , liberté artistique oblige…
    Molière en son temps et son contemporain bien connu des élèves , Mr de La Fontaine ont amusé, à mots couverts, le petit peuple par leurs oeuvres et leurs écrits.
    Tous deux furent protégés par le Roi, mécène et soucieux de son image.
    L’affaire du « Tartuffe » avait provoqué les foudres de l’Eglise pour Molière.
    Au Moyen-Age, le bouffon était chargé de distraire le prince et ses courtisans et se permettait même de « sermonner » sa Majesté quant il en avait l’occasion. Le plus connu d’entre eux fut Triboulet, le « fou » de François 1er, à l’époque de la Renaissance.
    On peut annoncer des choses inquiétantes avec le ton de la drôlerie.
    C’est un art.
    Bonne soirée. Peter Pan.

    • Hello Peter,
      Merci pour cet éclairage.
      La tradition du Mardi gras est aussi dans le même veine. Un jour où l’on pouvait se moquer de tout sans risquer de retrouver pendu ou en taule.
      Je pense que dans un problème délicat, il faut mettre les rieurs de son côté, c’est toujours efficace.
      Bon début de semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.