Bas nylons et photos sans nylon

 

La notion de loisirs est un concept qui a évolué au fil des siècles. Le mot est résolument moderne, avant on employait amusement ou distraction. Les conditions de vie furent longtemps déplorables pour le simple humain. Les loisirs, c’est bien simple, on ne connaissait pas. Les distractions étaient l’apanage d’une bonne société dont la noblesse était le phare. La chasse fut sans doute et pendant des siècles, la distraction la plus connue et prisée. Les souverains se la réservaient en priorité, étant propriétaires des terres sur lesquelles elle se déroulait. Il y avait un but de distraction, mais aussi celui d’approvisionner la table royale ou non. Dans les grandes chasses, on voyait presque une armée se déplacer sur le terrain, cela pouvait parfois se terminer par un carnage. Elles étaient accompagnées de tout un cérémonial.

Dans les cours royales, on prisait le théâtre, la musique, tout en s’imaginant qu’il n’y avait pas une représentation ou un concert chaque soir. Pendant la soirée, les salons prenaient parfois l’allure de véritables tripots, les jeux de cartes étaient fort prisés. Louis XIV par exemple, ne dédaignait pas d’aller passer quelques instants dans un de ces salons, y laissant quelques sommes rondelettes quand la chance ne lui souriait pas. Le jeu, selon les caprices de certains souverains, n’étaient pas toujours bien vus à la cour, mais rien n’empêchait d’aller jour ailleurs dans un endroit hors de vue.

L’idée de loisir commença subrepticement à se glisser dans l’esprit des gens à l’apparition de l’ère industrielle au 19ème siècle. Elle trouva un débouché quand on commença à travailler selon des horaires établis, laissant quand même au début peu de temps libre à l’ouvrier. Vers la fin du siècle, en plus du dimanche, le samedi soir fut à peu près considéré comme temps destiné à l’amusement, surtout dans les grandes villes. Les spectacles offerts étaient nombreux et variés, accessibles selon les sous en poche, certains même par un simple ouvrier.

L’offre destinée aux loisirs s’étoffa avec l’apparition des machines, on pouvait faire un tour en manège, prendre un train pour aller visiter un autre lieu en touriste, ou encore être un féru d’aviation ou de course automobile en simple spectateur. L’un de ces loisirs qui est encore aujourd’hui un phénomène de société, il a bientôt 200 ans, s’appelle la photographie.

La photographie c’est un peu comme l’avion, d’abord on vola quelques mètres, ensuite quelques centaines de mètres, puis des kilomètres, pour maintenant les compter par milliers.  L’évolution de la photographie a aussi ses premières fois, tant au niveau de la prise de vue que celui du matériel. Nous allons voir historiquement comment l’homme a évolué dans cet art, justement à travers les photographies de quelques premières fois. Bien sûr, il s’agit des premières fois dont on a retrouvé des traces, il peut y en avoir d’autres restées inconnues. Mais la fourchette du temps correspond assez bien à la réalité.

1826 – La première photographie fut prise par un Français, Nicepore Niepcé. Il lui fallut une pause de 10 heures pour obtenir son résultat, un simple paysage urbain pris depuis sa fenêtre à Saint-Loup-de-Varenne.

1838 – Première photos avec des personnages, très petits, rue du Temple à Paris. Prise par Louis Daguerre.

1839 – Premier selfie, Robert Cornelius à Philadelphie.

1839 ou 40 – Premier portrait, J.W.Draper fait un portrait de sa soeur Dorothy Catherine, plutôt une jolie femme.

1840 – Le même photographie la Lune, à travers un télescope qui deviendra ainsi le premier télé-objectif !

1843 – Photographe inconnu, mais le premier portrait d’un président des Etats-Unis, John Quincy.

1844 – Photographe inconnu. En Ecosse, trois célébrités d’alors, James Ballantine and Dr George Bell, David Octavius Hill, photographiés dans un pub en train de boire.

1845 – Première photo du Soleil prise par Louis Fizeau et Léon Foucaut, on voit des taches solaires.

1848 – Première photo connue de New York, un coin de campagne qui deviendra Manhattan.

1860 – Première photo aérienne depuis une montgolfière survolant Boston, prise par James Wallace Black. Il semble toutefois qu’un Français, Dasar, avait déjà fait cela deux ans avant. La photo a disparu.

1861 – Première photographie en couleur par Thomas Sutton, obtenue artificiellement par trois filtres avec les couleurs de base.

1872 – Première photo en couleurs par synthèse prise par Arthur Louis Ducos du Hauron,  procédé que sera employé plus tard en imprimerie pour la quadrichromie. Ici on est plus proche du film en couleurs employé en argentique.

1882 – William Jennings capture le premier éclair avec son appareil.

1884 – L’Américain Garnett réussit à capter une tornade au Kansas

Solutions du jeu d’hier

2 réflexions sur “Bas nylons et photos sans nylon

  1. Bonjour,
    Pour le jeu des erreurs, je suis honnête il m’en manquait deux : le toit de la voiture dans le fond et l’herbe en dessous .
    Quant à la photographie, on parle plus de nos jours de photoshop et des photos retouchées sur les Top modèles ……
    Bonne journée
    Cooldan

    • Merci Cooldan,
      Le jeu des sept erreurs était assez gratiné, je dois dire que j’ai fait un peu exprès.
      Photoshop, c’est bien mais il ne faut pas en abuser. Pour mon blog, je travaille depuis 15 ans avec le même logiciel, un vieux Paint Shop Pro qui fonctionne toujours et a passé avec succès tous les versions de Windows. De plus, je le connais très bien ce qui facilité son emploi.
      Bon week-end

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.