Bas nylons et des hommes

Le controversé Jean Chiappe fut un préfet de police de Paris et un homme politique. Fervent anti-communiste, il balance dans ses idées politiques entre les deux côtés de la droite. Il fut aussi un des initiateurs de l’interdiction du film de Bunuel « L’Age d’Or ». Il meurt en 1940 dans un accident d’avion alors que Pétain, qu’il soutient, est au pouvoir. Tous les lieux portant son nom furent débaptisés à la libération.

Pourtant, par certains côtés, cette homme pouvait être un humaniste à sa manière. En 1928, il ordonna l’ouverture de tous les postes de police lors de la nuit de Noël aux vagabonds et aux sans toits. Les gendarmes parcoururent les rues pour les invites « à la fête ». Au moins ils seront au chaud et pourront faire une petite fête avec ceux qui d’habitude sont moins  cordiaux avec eux. Un journaliste de Détective eut la bonne idée d’aller observer ce qui se passait dans un commissariat lors de cette fameuse nuit. Voici son récit…

Souvent redoutés par les biens pensants, les anarchistes ont souvent alimenté les faits divers et les mouvements politiques dès la seconde moitié du 19ème siècle. Gens de sac et de corde pour certains, ils n’en ont pas moins suscité une admiration et un soutien de la part d’une minorité. On ne naît pas anarchiste on le devient, je crois que cette pensée résume assez bien les bases de l’anarchisme. A part quelques usurpateurs, comme on en trouve dans chaque mouvement politique, les ouvriers et leur condition furent bien la nourriture principale de l’anarchie. Ouvrier de basse extraction ne veut pas forcément dire personne de peu de culture politique. Certains devinrent même de redoutables politiciens emmenant avec eux des masses de partisans assez conséquentes. Avec le recul, il faut bien constater qu’aucun de ces mouvements anarchistes isolés changèrent la face du monde, même si certains d’entre eux firent pas mal de bruit, comme la bande à Bonnot. Pas mal de ces mouvements partirent de l’Italie, alors un pays moins armé démocratiquement que la France. Quand la situation devenait trop chaude pour eux, ils venaient souvent se réfugier en France ou en Suisse, souvent accueillis par les mouvements communistes à partir d’une certaine époque. Ce fut le cas pour Sante Pollastri qui arriva à Paris en 1925 et qui fut finalement arrêté notamment pour avoir attaqué des bijouteries. En Italie, il laissa une ardoise beaucoup plus conséquente et tuant plusieurs carabiniers, toujours au nom de l’anarchie, J’ai retrouvé dans les archives de Détective un compte rendu de son procès qui éclaire le personnage, orthographié Pollastro dans l’article, sans doute parce qu’il était seul, ceux par connaissent l’italien comprendront…

 

 

La suite de l’histoire est sensiblement différente par rapport à la conclusion de l’article. Il ne partit pour Cayenne, mais fut extradé en Italie où il purgea 32 ans de prison et fut gracié en 1959. Il finit sa vie comme marchand d’étoffes ambulant et mourut en 1979 âgé de 80 ans. Encore aujourd’hui, il est considéré comme une figure majeure de l’anarchisme.

Sources Bilipo, DP

4 réflexions sur “Bas nylons et des hommes

  1. Bonjour M. Le Boss,
    J’ai appris plein de choses car je ne me suis jamais trop intéressé à ce courant philosophique politique …merci, bonne semaine.
    Cordialement
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Heureux de vous avoir appris quelque chose, c’est aussi un des buts de ce blog, ne pas toujours revisiter la grande histoire, la petite a aussi son charme…
      Bonne semaine et à bientôt

  2. Bonjour Mr Boss,

    La fin du 19è. siècle voit l’émergence d’une certaine bourgeoisie qui s’enrichit par les bénéfices des industries et qui s’attira par ce fait la haine des classes populaires les plus pauvres.
    Parallèlement, elle voit l’apparition des groupuscules qui se revendiquent
    « anarchistes » et combattent à leur manières les injustices sociales. Une sorte de « justicier » des temps modernes.
    La série policière « les Brigades du Tigre » avait repris et adapté certaines de leurs aventures dans ses scénarii.
    Après le premier conflit mondial, les années vingt voient le procès fameux de deux anarchistes américains d’origine italienne : Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti qui furent exécutés pour meurtre aux Etats-Unis . Leurs procès eut un certain retentissement dans le monde. Souvenez-vous de la chanson fameuse de Joan Baez dans les années fin 1960/début 1970 qui servit de bande-annonce au film tiré du récit de cette tragédie.
    Plus près de nous, le cinéma avait relaté les « exploits sanglants  » de la Bande à Bonnot avec, entre autres, Bruno Crémer et Jacques Brel côté comédiens et Annie Girardot côté actrices. Le film date de 1968 ou 1970. La date exacte m’échappe…
    Comme Robin des Bois, héros moyenâgeux né de l’imaginaire du romancier Walter Scott, les justiciers fascineront toujours….
    Bonne journée. Peter’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s