Bas nylon et humour

 

J’aime beaucoup l’humour. A découvrir ce que les autres ont fait pour le perpétuer, je me dis qu’il y a des milliards de situations à travers le monde où il peut être présent. Comme disait je ne sais plus qui, il est plus facile de faire pleurer que de faire rire. Ceux qui me connaissent me font parfois remarquer que je possède un certain sens pour trouver une belle formule rigolote. Quand j’ai pris ma retraite, mes collègues m’ont fait un cadeau accompagné d’une carte signée par mes collègues avec un commentaire. Celui qui m’a fait le plus plaisir était celui d’une de mes collègues qui disait : « personnage haut en couleurs, de par ta personnalité et tes t-shirts, ta voix, ta façon d’être et ton humour ». Voilà tout est dit, cela situe le personnage. Une de mes manies est d’essayer de trouver des citation drôles, chose que je pratique assez volontiers sur les forums où je passe parfois, Que l’on s’adresse à un ami où un « ennemi », la touche d’humour fera plaisir au premier et déconcertera ou fera enrager le second. Mettre les rieurs de son côté est une chose qui a son importance. Un de mes collègues de bénévolat, oui j’en fais dans l’humanitaire, est un de mes partenaires de rire. Quand nous nous retrouvons, c’est à celui qui trouvera l’humour le plus absurde ou le plus circonstancié. Tout en travaillant et selon ce que nous observons, on arrive très souvent à tirer notre épingle du jeu, ainsi le temps passe vite.

Je vais vous proposer un peu d’humour avec des histoires réelles qui ne manquent pas de piment et je vais commencer par quelques-unes qui sont de moi. J’espère qu’elles vous feront rire.

Détournements de mots concernant la connerie

concasser : casser la gueule à un con.
concave : dans le milieu, con vraiment très con.
concéder : donner raison à un con.
concentré : le con qui est au milieu.
concélébrer : fêter une grosse connerie.
concierge : pipelet qui tient la chandelle.
concessionnaire : représentant exclusif d’un genre précis de conneries.
condensation : vapeur de con.
concubin : con vivant à la colle.

Bien que n’étant pas macho, j’ai aussi quelques citations sur les femmes.

Quand on a une maîtresse, on devrait pouvoir déduire des impôts les frais qu’elles nous occasionnent.

Les femmes mettent plus de temps pour s’habiller que se déshabiller.

Quand on regarde la vidéo de son mariage, on a envie de passer le film à l’envers.

On peut regretter d’avoir aimé une femme, mais beaucoup moins d’en avoir aimé plusieurs.

Quand une femme me trace après, je ralentis pour qu’elle puisse me dépasser.

Sur tout et sur rien.

Les plus sincères discours politiques sont faits par les menteurs.

Si l’amour pouvait s’acheter, il serait assurément coté en bourse.

Etre pauvre en argent, c’est être riche avec tout ce qui ne s’achète pas

Quand je vois ce que sont devenues certaines femmes avec qui j’aurais pu faire ma vie , je ne regrette pas qu’un autre s’y soit collé.

Je préfère n’être rien ici que célèbre dans l’au-delà.

Des citations attribuées à des personnages célèbres.

Henry Bernstein, écrivain…

Au début de mon mariage, c’est ma femme qui m’apportait mes pantoufles et le chien qui aboyait. Maintenant c’est le contraire.

Alfred Capus, romancier et dramaturge…

Vous avez de la famille monsieur Capus ?

– Oui, j’ai une femme, si mes souvenirs sont exacts.

Groucho Marx, acteur, cinéaste…

– Madame, d’habitude je n’oublie jamais un visage. Vous me permettrez de faire une exception pour le vôtre.

Maréchal Pélissier, militaire sous le Second Empire…

Ayant épousé sur le tard une jeune fille et pas certain de ses capacités de mari déclara après son mariage :

– Si dans un an je n’ai pas d’enfant, je fous tous mes aides de camp à la porte.

Octave Mirbeau, écrivain…

Le célèbre auteur du Journal d’une femme de chambre, se maria en toute discrétion en 1887 et publia l’annonce suivante :

M . Octave Mirbeau fait part à ses amis qu’il a épousé Mlle Alice Regnault malgré ses 4 millions de dot.

Lucien Guitry assistait aux funérailles d’un ami. La procession suivait le corbillard sous une chaleur écrasante. Alors Guitry déclara à propos du défunt :

– Je commence à le regretter.

Tristan Bernard, écrivain…

A propos de l’occupation allemande :

– On disait : on les aura ! Eh bien ça y est, on les a !

 

 

2 réflexions sur “Bas nylon et humour

  1. Bonjour M. Le Boss,
    Merci pour ce moment d’ humour, certaines histoires sont très cocasses .
    Le soucis je n’arrive jamais à m’en souvenir pour les ressortir à des amis.
    Bon week-end
    cooldan

  2. Hello Cooldan,

    Je suis un peu comme vous, la seule exception c’est que j’arrive assez facilement à trouver en direct la drôlerie d’une situation. J’adore aussi les jeux de mots spontanés. Par exemple aujourd’hui, pour aller boire un café, j’ai dit que j’allais me « caféiner ». Dans une brocante, une dame m’a demandé si je travaillais là. Je lui ai répondu que si je travaillais ici, il y a longtemps qu’ils m’auraient foutu dehors!
    Bon week-end

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.