Bonne Année

Cette année, j’ai également fait appel à mon complice Achille Talon. Sa verve oratoire m’a toujours fait rire et je me suis mis à sa place pour imaginer ce qu’il pourrait dire à propos de mon blog.

Oui mon cher Lefuneste, je vous l’affirme, 2019 sera une année où la splendeur du bas nylon brillera de mille feux. Mon ami Le Boss y travaille sans relâche, nonobstant les écueils que le collant tend sournoisement au travers de sa route. Pour lui, la préservation de cet accessoire qui pare les dames d’atouts qui rendent ridicule une suite royale au poker, relève du pèlerinage sur le chemin d’un lieu saint. Il me l’a laissé entendre d’une voix aux accents de vérité dont je me régale d’une oreille aussi attentive que complaisante. Comme j’ai toujours décelé en vous un être inférieur dans le domaine de l’élégance, et dans un tas d’autres domaines en passant, je soupçonne fortement qu’une vieille paire de chaussettes reprisées et trouées, arracherait des larmes de bonheur au mauvais fétichiste que vous êtes. Aussi je ne vais pas essayer de faire votre éducation, car je n’aime pas les missions périlleuses et hasardeuses où même la manne céleste se perd dans le trou noir de l’ignorance, votre cas étant pour les scientifiques les plus joyeusement éminents, considéré comme désespéré. Sachez qu’une dame qui porte des bas vous ouvre la route aux mêmes sensations qu’éprouverait un hippie sur celle de Katmandou, sans toutefois avoir besoin de vous imbiber de substances délétères aussi nocives pour votre santé que pour votre porte-monnaie, que je devine aussi plat qu’une plaisanterie de percepteur d’impôts lors d’un redressement fiscal impromptu. Voyez-vous, quand ma chère et tendre Virgule de Guillemets, presse d’un doigt avisé le bouton de la porte d’entrée, faisant retentir un joyeux carillon qui résonne dans ma libido comme une mélodie céleste jouée par des anges assis sur des nuages aux formes de mamelons généreux, je m’empresse d’aller lui ouvrir en faisant fi de cette insignifiante attraction terrestre qui aurait la prétention ridicule de m’empêcher de m’élever vers ces délices soyeux qui m’attendent dans un septième ciel aussi voluptueux que constellé d’étoiles libidineuses. A propos vous a-t-on déjà dit que vous étiez laid ? Oui Lefuneste, ma chère Virgule saura me charmer en me révélant les atours mystérieusement cachés sous l’apparence innocente d’un robe qu’elle aura choisie pour mieux me piéger. J’attends ces moments-là avec un empressement digne d’un politicien qui cherche de nouvelles taxes, heureux fripon que je suis.

BELLE ET HEUREUSE ANNEE A TOUS