Bas nylons et idées noires à la cour

On connaît plutôt bien la vie de Louis XIV, il a tout fait pour entrer dans l’histoire, mais même avec tout l’éclairage que l’on possède, certaines zones restent dans l’ombre et permettent aux historiens d’y aller de leurs hypothèses. Certaines apparaîtront farfelues cela ne fait pas de doute, mais parmi toutes ces fanfaronnades, il doit bien y en avoir une qui cerne la vérité d’assez près. Et même pourquoi pas la plus farfelue ne serait-elle pas la vérité ? Je ne vais pas ici me transposer à l’historien et y aller de mes convictions et de ma « vérité », je n’ai pas cette prétention.

Un des rares portraits qui existent d’elle, vers 1700

La Mauresse de Moret est entrée dans la petite ou moyenne histoire, elle reste encore une de ces énigmes historiques qui fait encore saliver les historiens. C’est une religieuse métisse que l’on ne connaît que sous le nom de soeur Louise Marie Thérèse, remarquez que les deux derniers prénoms sont ceux de la première femme de Louis XIV. Ce qui a intrigué les contemporains du roi de France et les historiens, c’est qu’elle reçut la visite dans son couvent d’un tas de personnages influents ou célébrités de son temps. On cite Saint-Simon, la femme du frère du Louis XIV, Philippe d’Orléans, dite princesse palatine. On remarque aussi Voltaire, ainsi que toute la smala royale, la reine Marie Thérèse d’Autriche, plus tard Madame de Maintenon, le roi en personne, sans oublier nombre de princes et de princesses. On sait aussi que Louis XIV, lui attribua officiellement une rente. Ce qui semble assez étonnant pour une religieuse métisse non ?

Marie-Thérèse d’Autriche, 1ère femme de Louis XIV

Voilà les bases sur lesquelles partent les historiens pour éclairer cette zone d’ombre. Trois hypothèses reviennent fréquemment, c’est probablement l’une d’entre elles qui doit avoir les accents de vérité.

Première hypothèse : elle serait la fille de la reine qui aurait fauté avec quelque amant de passage ou personnage de la cour de race noire ou maure, peut-être son très jeune page, un nabot noir qui disparut mystérieusement peu après, ceci selon certaines sources invérifiables. Elle serait en réalité Marie Anne de France, troisième enfant de la reine qui officiellement mourut un mois après sa naissance en 1661, et qui aurait alors survécu. L’enterrement officiel ne serait alors qu’un simulacre destiné à cacher la chose. Il faut prendre en compte que lorsque la reine accouchait, il y avait à peine moins de monde qu’au carnaval de Nice dans la chambre où elle accouchait. En effet, une naissance royale devait avoir nombre de témoins, ceci afin de certifier que l’enfant était bien de descendance royale, les cocufiages étant réservés. Des ambassadeurs étaient aussi présents, car un manque de descendance pouvait attirer les prétentions de royaumes étrangers, les cousinages et autres liens familiaux étaient relativement courants dans la noblesse. Un enfant noir naissant aurait sans doute attiré l’attention de l’entourage, bien qu’ils n’étaient pas tous autour du lit royal, on pouvait encore par subterfuge le dissimuler en créant une situation d’urgence, un grand malaise de la reine par exemple. Toujours selon le bruits qui coururent, Madame de Motteville aurait vu l’enfant et se serait trouvé mal en voyant qu’il était noir. Cette théorie, pas complètement irréaliste mais qui souffre quand même de points assez obscurs,  est sans doute la plus partagée par ceux qui ne sont pas spécialistes en histoire, il y a un petit côté libertinage à la française qui flatte l’ego.

Louis XVI

Deuxième hypothèse : ce serait bien une fille de Louis XIV, mais conçue avec une personne de couleur. Ce cher Louis était un chaud lapin, s’il y a bien un point où les historiens sont tous d’accord, c’est celui-là, il aurait eu une relation discrète avec cette personne. Tombée enceinte, le roi qui était plutôt beau joueur en la matière, aurait assumé sa « faute ». Seulement il y avait certaines nuances, il leur donnait le « titre » de bâtard royal, surtout ceux qu’il avait avec de nobles dames, il le fit quelquefois. Pour les autres c’était une pension qu’il attribuait, encore une fois selon son bon vouloir. Dans le cas qui nous occupe ici, les choses vont un peu plus loin, elle semble entourée d’une certaine aura, vu le nombre de visiteurs auréolés qu’elle recevait. Certes, elle fut cachée, on ne la vit jamais à la cour, mais Louis XIV qui n’était pas à un caprice près, aurait pu l’assumer. Le problème vient peut-être de la couleur, si les enfants hors lit conjugal se portaient assez bien, il n’en allait pas de même pour ses descendants officiels, ils moururent tous avant lui. Alors imaginons un enfant officiel d’une autre race aurait pu quelque peu brouiller les cartes royales, surtout qu’elle mourut bien après lui, probablement en 1732. Selon certaines sources, la religieuse affirma elle-même être une fille royale. Mais encore une fois on ne possède pas de vraie certitude, quelques indices assez frêles, et la pièce qui manque au puzzle, qui fut la mère ? Possiblement une comédienne noire, chose qui existait à la cour. Cette deuxième théorie a aussi ses partisans, là on s’approche plus du travail d’historien, une analyse ADN pourrait apporter des éclaircissements, si on pouvait réunir les éléments nécessaires.

Troisième hypothèse : elle ne serait pas de sang royal mais une protégée de Louis XIV, la piste de la soeur d’une religieuse noire, ou une simple orpheline est évoquée, Le roi ou quelqu’un de son entourage l’aurait protégée pour des raisons inconnues. Rappelons que les rois de France étaient persuadés d’être des représentants de droit divin et élus par Dieu sur cette bonne vieille terre. Louis XIV mena bien une vie de débauche, mais sous l’influence de la très pieuse Madame de Maintenon notamment, il se racheta quelque peu une conduite un peu plus vertueuse les trente dernières années de sa vie. Le fait d’avoir parrainé, converti au catholicisme par le baptême , fait entrer dans les ordres, une personne probablement avec des racines musulmanes, pouvait sembler à ses yeux comme une dette envers le ciel. La piste de la fille d’une couple de serviteurs maures qui aurait demandé à Madame de Maintenon de s’occuper de leur fille par nécessité est également proposée. Cette dernière dont les générosité n’est pas qu’une légende pourrait l’avoir fait en la faisant entrer au couvent mais on se heurte alors aux visites de la reine Marie-Thérèse, antérieures à l’mancipation à la cour de Madame de Maintenon. Ces dernières pistes sont souvent évoquées par ceux qui ne croient pas à la filiation royale. Il est vrai que c’est la plus simple en apparence, mais elle n’explique pas ou mal, l’intérêt de la famille royale et la noblesse à son égard.

Madame de Maintenon

Bien entendu, il peut exister à côté de ces hypothèses, toutes sortes d’affirmation plus ou moins farfelues, chacun peut y aller de sa petite théorie. C’est un fait d’histoire resté mystérieux et qui probablement le restera. La seule certitude reste que cette étrange personne a réellement existé, qu’il existe des documents qui semblent prouver que Louis XIV lui versa une pension. Le reste n’est que rumeurs de l’époque, et Dieu sait si on avait le temps de parler à une époque où les gens qui ne travaillaient pas n’avaient pas grand chose d’autre à faire. La vérité a existé à quelque part, des gens savaient, mais plus de 300 ans après il ne reste même plus des souvenirs.

7 réflexions sur “Bas nylons et idées noires à la cour

  1. Bonjour M. Le Boss,
    Voilà une destinée qui intrigue …..même 300 ans après !
    Avec les recherches d’ADN de nos jours, le secret serait vite révélé !
    Bon weekend
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Cerise sur le gâteau, on estime qu’aujourd’hui à plus de 10000 les personnes qui ont des traces de sang royal en France du fait que ces chers rois avaient le bâtard facile.
      Bon weekend

      • Bonsoir Mr Boss,

        Dans ce même registre, les historiens (?) estimeraient qu’un Français sur six aurait pour ascendant lointain le père de l’Europe : Charlemagne, en raison de ses nombreuses épouses et concubines. Ben, ça va chercher du monde…
        Et bonjour les problèmes d’héritage. (Rires.)
        Remarquez: la reine Victoria, la grand-mère d’Elizabeth II, était la mère de la plupart des têtes couronnées d’Europe, à la veille du premier conflit mondial du 20è. siècle.
        Bon WE. Peter.

    • msrci pour toute ses photo de femme en bas nylon et porte jarretelle apres 7 mois d opitale cela fait du bien merci encore a vous christian

  2. Bonjour messieurs,

    En effet, ce personnage reste une énigme. Si son existence est prouvée à postériori par divers documents officiels, il n’en demeure pas moins que son statut de « protégée du Roi » laisse perplexe.
    La progéniture « extra-conjugale » de Louis XIV fut souvent plus résistante aux maux de l’époque que les enfants royaux, en particulier ceux du Roi-Soleil..
    A cette époque, le commerce fructueux avec les îles des Antilles permit l’implantation d’une communauté blanche à demeure.
    Les trois hypothèses avancées ont chacune leur part de vérité supposée mais aucune ne fait la synthèse d’une solution envisagée.
    « Ce que le Roi veut, Dieu le veut ! ». Rangeons nous à cette maxime…
    Bon WE. Peter.

    • Hello Peter,
      Ce sont ces petites histoires qui font tout le sel de la grande. J’ai repris les thèses les plus courantes, mais après tout ce temps, difficile de dire qu’il n’y a pas d’autres pistes possibles. Et puis d’un autre côté, c’est bien que le mystère reste mystère.
      Bon weekend.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.