En passant

Bas nylons et des survivants

*****

Ils furent plus ou moins connus à une période que l’on peut qualifier de lointaine. Certains ont arrêté à un moment ou à un autre. D’autres sont restés accros, exerçant mille métiers liés à la musique dans l’ombre ou dans la lumière. J’en ai retrouvé quelques uns qui ont repiqué au truc après bien des années d’absence ou dans le prolongement des feux de leur rampe. Pour un moment, ils sont là ou seront encore là. Ce n’est pas moi qui décide. Mais les voici…

The Poets, groupe écossais des sixties en concert 2010

Herbie Armstrong, c’est toute une histoire. Dans les années 60, il fit partie des Wheels comme guitariste soliste, l’un des groupes irlandais les plus remuants, dans lequel passa brièvement Van Morrison à ses débuts. Le groupe n’émergea pas des profondeurs, mais un de leurs titres « Bad Little Woman » fut immortalisé de manière plus visible par les Shadows Of Knight. Avec un des membres du groupe Rod Demick, le bassiste, il forme un duo de folk Demick and Armstrong. A la séparation Demick fait partie de deux groupes populaires, les Strawbs et Bees Make Honey, tandis que Armstrong intègre deux groupes aussi assez populaires, Yellow Dog et Fox qui a un gros hit en 1974 « Only You Can ». Il enregistre des disques en solo et accompagne d’autres musiciens comme Van Morrison. En 2011, largement sexagénaire, il se présente à Britain’s Got Talant, le célèbre concours télévisé et fait la nique à tous les petits jeunes présent dans le concours. Qui l’eut cru ?

Voici l’autre, Rod Demick, un mec incroyable qui a joué un peu partout où il était possible de jouer et a accompagné de grands noms. Il fut aussi le bassiste remplaçant de Dire Straits lors d’une tournée US.  Bien qu’à l’origine il soit bassiste, il joue sur n’importe quelle guitare pourvu qu’elle aie des cordes. Il tourne encore dans les clubs irlandais et ailleurs. Le voici tranquille à la maison avec un truc qu’il affectionne particulièrement, le blues. Pour l’avoir rencontré lors de quelques soirées où il passait par-là, c’est un personnage à l’humour toujours présent et très drôle. Je suis même monté sur scène avec lui pour jouer des maracas, c’est ma seule expérience avec un musicien de métier.

Les Yardbirds dans la formation actuelle, 2019.

A propos des Shadows Of Knight, le groupe original s’est reformé pour un concert anniversaire en 2016.

Les Buckinghams, légende des sixties, 2016.

New Colony Six, les gazés des sixties américaines connaissent bien, 2017.

Les Blues Magoos en 2018.

Roky Erickson, décédé récemment, le gourou chanteur des 13th Floor Elevatotrs, en 2018.

Frijid Pink, un hit en 1970 avec une cover de « House Of The Rising Sun », 2018

Les Chantays du surf et leur incontournable hit, 2018.

Le groupe surf rival, les Surfaris.

Ben oui il est toujours là, Jerry Lee Lewis. Sa voix est quasiment intacte.

John Mayall, toujours chef d’orchestre, et sa dame. Increvable, il est 2 ans (85 ans) plus âgé que Jerry Lee Lewis, et toujours avec de nouveaux musiciens, un grand fournisseur.  Y’a pas à dire le blues ça conserve !