En passant

Bas nylons et un Jules

Où étiez-vous le 27 avril 1912 ? A cette question, vous auriez pu répondre : « A Choisy-le-Roi, j’assistais à la capture de Bonnot ». En effet, c’est ce jour-là que fut mis fin à la cavalcade du fameux bandit. Dans l’histoire, il y a des bandits qui sont moins antipathiques que d’autres, Bonnot en est certainement un. Certains font l’unanimité contre eux, d’autres bénéficient d’une certaine aura dans certains milieux, comme ce fut le cas pour lui avec les anarchistes. Entre les pour et les contre, Bonnot a toujours fait parler de lui, c’est encore le cas aujourd’hui. Mais remontons le temps et voyons ce que racontait un journal au sujet de dernier baroud d’honneur de Bonnot, ce 27 avril 1912. J’ai choisi L’Humanité, journal que l’on ne peut pas trop suspecter de partialité. Sans doute la description la plus honnête des journaux de l’époque, même si elle n’encense pas le créateur du braquage motorisé.

Source Gallica, BNP, DP

4 réflexions sur “Bas nylons et un Jules

  1. Bonjour M. Boss,
    De nos jours, on aurait quasiment que des images …mais je trouve u’un bon récit tel que celui que vous avez scanné évoque encore mieux que des images l’événement, même si c’est l’interprétation du rédacteur .
    bon weekend
    cooldan

    • Hello Cooldan,

      Je suis entièrement de votre avis. Le jour où l’on pourra consulter nos chers Salut les Copains en ligne, on verra mieux à quelle sauce nos idoles étaient frites !
      Bon week-end

  2. Bonjour Mr Boss,

    Cet évènement a marqué les esprits d’autant qu’en ce début de 20è. siècle, le seul média accessible au grand public reste la presse écrite. Et les grands journaux de l’époque ont du en faire leurs choux gras. Notons que quinze jours plus tôt, sombrait corps et biens dans l’eau glacé de l’Atlantique Nord le paquebot Titanic, qui était réputé insubmersible !!!!
    Evidemment le 7è Art n’a pas manqué de rejouer cette tragédie.
    En 1968, une version cinéma rassemblait Brel, Girardot et Cremer pour y interpréter la fameuse bande de gangsters qui dévalisait les trésoreries publiques.
    Joe Dassin nous donna sa version chantée de « la bande à Bonnot » avec le talent qu’on lui connaissait.
    La série « les Brigades du Tigre » s’empara des personnages pour un épisode (première saison – 1971).
    En 2005, le comédien Clovis Cornillac (cf. Les Chevaliers du Ciel/ 2007) joua le rôle de l’inspecteur principal chargé de l’arrestation du gangster Bonnot.
    La décennie précédant le premier conflit mondial vit l’éclosion de nombreux groupes d’activistes à tendance anarchiste qui s’attaquaient aux biens de la bourgeoisie capitaliste, source, selon eux, de la misère populaire. Ils devinrent les « bêtes noires » des hautes autorités. 1912 ! Cette date voit une certaine agitation armée dans la péninsule des Balkans. Qui semble présager le déluge de fer et de feu de 1914-1918 qui s’abattra sur l’horizon européen… Avec les tragiques conséquences que l’on connaît… Hélas !
    Bonne journée. Peter.

  3. Hello Peter,
    Chaque époque a ses détracteurs et parfois ça finit mal. Mais tant pis on est prêt à recommencer. à croire que le guerre suivante est mieux que la précédente. Bref, les gens ne sont jamais contents.
    Bon dimanche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.