En passant

Bas nylons et prenez soin de vous

*****

Une nouvelle série d’affiches, cette fois nous allons nous occuper de notre beauté et les soins du corps L’industrialisation a apporté une chose que l’on ne soupçonne pas toujours, l’idée de l’hygiène. Cette idée a eu des interprétations très diverses à travers les âges, elle est aussi liée au fait  des conditions à disposition dans un endroit ou un autre. L’histoire de France nous donne quelques idée des pratiques, absentes ou présentes, selon les époques. On sait que Henri IV sentait le bouc à distance, mais qu’il se baignait nu dans la Seine pour limiter le dégâts, il n’était d’ailleurs pas le seul à le faire. Louis XIV avait une baignoire dont il ne semble pas avoir fait un usage immodéré, par contre il changeait d’habits plusieurs fois par jour et masquait les odeurs en se parfumant. Il est aussi connu qu’à Versailles, accessible dans certains endroits à tout un chacun, on avait plus ou moins l’habitude de se soulager dans tous les coins. Il en va ainsi des moeurs, ils peuvent changer du tout au tout en fonction des époques et des cultures, c’est dans l’air.
Un des principaux buts de l’industrialisation fut de créer des besoins qui n’existaient pas avant, c’est différent aujourd’hui, mais cela n’a pas fondamentalement changé. Dans la seconde moitié du 19ème siècle, on suggéra aux gens par la publicité, qu’il était indispensable d’avoir ceci ou de faire cela, de prendre des habitudes qui leur étaient jusque là étrangères. Inculquer la notion d’hygiène et de confort corporel fut une piste amplement explorée. Un truc aussi simple que se laver les dents n’était pas une pratique courante. Dans certains cas, on apporta des remèdes à des maux qui furent justement créés par l’industrialisation et qui n’existaient pas avant. Les caries dentaires en sont un exemple, on remarqua que dans certaines vallées pas trop accessibles où les gens vivaient en autarcie, les gens avaient rarement des problèmes de caries dentaires. La construction des routes pour les sortir de leur isolement les relia aux reste du monde, mais cela leur donna aussi accès à la nourriture industrielle, soupes en sachets, conserves, et la possibilité de se procurer en abondance du sucre raffiné, la peste pour les dents. Voilà un exemple, vous avez des caries ? Eh bien c’est parce que vous ne vous lavez pas les dents, et que je te fournisse des brosses à dents et de la pâte dentifrice au trifougnon de stormactyl dont l’efficacité a été testée en laboratoire. Pour ceux qui n’avaient pas de baignoire à disposition, il existe un tas de lotions nettoyantes qui vous rendront aussi propre que l’instant qui suivit votre baptême.  Un bain dans un endroit réputé thermal doit vous soulager de toutes les saloperies que vous avez ingurgitées le reste de l’année, remise à neuf garantie. Vous perdez votre belle chevelure ? Il y aura certainement un coiffeur avec une belle boule de billard à faire enrager un joueur de snooker qui vous conseillera la lotion miracle. Vous sentez la chèvre ma chère, que n’utilisez-vous pas Fleur d’Ivresse, le nouvelle eau de toilette de Biscôme. Bon vous avez compris, alors voilà les affiches qui vous rendront la vie belle. Elles sont toutes de la seconde moitié du 19ème siècle et sont cliquables pour une meilleure vue.

Source Galluca, BNP, DP

2 réflexions sur “Bas nylons et prenez soin de vous

  1. Bonjour M. Boss
    Comment ne pas sourire avec toutes ces affiches dans mon enfance une affiche , et puis en cours de récréation c’était la plaisanterie assurée…de traiter son camarade de « Bébé Cadum » …marque qui existe toujours…mais le bébé n’est plus le signe de reconnaissance du produit ….dommage ??
    Bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Oui je me souviens du « Bébé Cadum », je l’ai aussi utilisée. On ne pouvait pas trop l’employer contre moi, car je dépassais d’une tête tous mes camarades de classe. La publicité et ses slogans sont quelques fois entrés dans le langage courantpar exemple « Ca coule de source » ou « Elle est pas belle la vie ? ». Le slogan d’Esso qui conseillait de mettre un tigre dans son moteur est certainement inspiré d’une chanson de Muddy Waters *I Wanna Put A Tiger In Your Thank », elle existait avant qu’elle soit reprise par Esso.
      Bon week-end

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.