En passant

Bas nylons et un drôle d’écho

*****

Un de mes fins amusements quand je suis devant mon écran, c’est de fouiller dans les archives des journaux. Une des principales raisons réside sans doute pour mon intérêt envers l’histoire. Essayer de cerner un événement ancien par rapport à ce qu’en disent les journaux est toujours assez enrichissant. Mais c’est déjà un témoignage de seconde main, on y voit ce que le journaliste a bien voulu y voir ou rapporter, mais il reste sans doute plus précis que l’histoire que l’on raconte à quelqu’un, qui la raconte à un autre qui en parle avec le suivant. A côté de ces recherches ciblés pour  l’histoire, on peut aussi parcourir ces documents dans un but de simple curiosité.
J’ai parcouru quelques numéros de L’Echo de Paris datant de janvier 1908. Ce journal fut de 1884 à 1942, un de ces journaux que l’on peut qualifier de léger, anti-dreyfusard à ses heures, et orienté à droite. Il se veut néanmoins un journal plutôt généraliste sans être très ancré dans la politique, il n’hésite pas à aborder les faits divers et même les faits insolites. Nous allons en parcourir quelques extraits en commençant par une histoire de maison hantée, article que se trouve même en une. Le phénomène est rapporté dans tous les pays du monde, je ne sais pas s’il y a des igloos hantés, mais des maisons où il se passe de drôles de trucs, certainement. L’exploration de ces maisons est même devenu une sorte de sport, on trouve énormément de vidéos faites par ces aventuriers modernes. J’ai même connu une dame qui possédait un gros bagage scientifique qui avouait étudier ces phénomènes. Dans l’article dont je parle, il semble que cette maison n’est pas spécialement passée à la postérité. Dans ce cas précis il s’agit probablement d’un phénomène de poltergeist, c’est à dire des manifestations qui se produisent lors de la présence d’un jeune ou d’un enfant. Mais vous verrez en lissant l’article que certaines situations sont assez cocasses.

Toute autre domaine, une rubrique réservée aux annonces personnelles. A une époque où tout le monde ne possédait pas un téléphone, ne pouvait écrire discrètement à son amant ou à sa maîtresse, le procédé était sans risque, comprenne qui pourra. On peut aussi imaginer que les espions ou certains personnages interlopes procédaient ainsi pour transmettre un message sous un texte d’apparence anodin, mais ayant une signification claire pour une personne précise. On peut deviner que certaines choses doivent rester secrètes ou discrètes selon la tournure employée dans l’annonce. C’est assez succulent.

Une petite chronique mondaine avec photo, ce qui est assez rare à l’époque dans certains journaux, où vous ferez la connaissance d’un sport d’hiver qui a l’air encore assez mystérieux pour les Parisiens (cliquer sur l’image pour l’agrandir).

Après les faits d’hiver, les faits divers. Une bande d’acrobates a essayé de cambrioler le musée du Louvre, mais on peut penser que les gardiens ont le sommeil lourd. On fin de compte on a rien volé, sinon des heures de sommeil.

Deux bonnes amies et une danse incendiaire.

Source gallaica, BNP, DP

4 réflexions sur “Bas nylons et un drôle d’écho

  1. Bonjour M. Boss,
    Des histoires, des faits divers différents et très cocasses ma foi, un régal de se plonger dedans, tout en s’imaginant vivre à cette époque et non avec nos yeux actuels.
    La correspondance personnelle en langage télégramme, comme les messages diffusés sur la radio pendant la 2 ème guerre …qui laissent presque à s’approcher à des messages subliminaux ….car on essaye de découvrir ce qu’ils veulent dirent pour certains et dans ce cas l’imagination va bon train .
    bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Fouiller dans la presse d’hier c’est un peu voyager dans le temps. C’est très représentatif des moeurs d’une époque. Dans la presse locale, j’ai remarqué par exemple, que dans les avis mortuaires on mentionnait non seulement le jour du décès, mais aussi l’heure. J’ai aussi un peu étudié la généalogie familiale, la presse est souvent d’un bon complément. J’ai retrouvé une probable et lointaine ancêtre qui est morte assez mystérieusement à New York en 1864. sans l’aide de la presse, je n’y serais jamais arrivé. Par contre, je n’ai rien trouvé sur mon père qui s’est fait arrêter par la police dans cette même ville en 1930. En fait, ils l ‘ont confondu avec un escroc connu de haut vol. C’est son employeur qui avait dû venir pour le dédouaner et dire qu’il était bien la personne qu’il prétendait être et qu’au moment des escroqueries il était bien à son travail et que son passeport n’était pas un faux, ce que l’ambassade a confirmé. Pendant ce temps Al Capone était bien tranquille. J’ai bien entendu fait les recherches d’après le nom de l’escroc dont mon père m’avait donné le nom,.mais je n’ai rien trouvé. Une autre chose où je suis tombé dessus, c’est une copie du registre d’entrée aux USA avec le nom de mon père à la date du 2 octobre 1929. En cherchant un peu on trouve un tas de choses.
      Bon week-end

  2. Bonsoir Messieurs,

    Ces faits divers pour le moins insolites et même déroutants ont leurs lots de fans.
    L’article me fait penser à l’épisode « Petite hantise » de la toute première série
    « Commissaire Moulin » et diffusé en 1978-1980. ll y était question d’une vieille dispute entre deux familles à la campagne, à propos de jeunes gens épris l’un de l’autre au grand dam de leurs proches.
    Personnellement, ce genre de sujet n’est pas ma tasse de thé comme on dit.
    Mais il a son lot de curieux. Au choix.
    Bon WE. Peter.

    • Hello Peter,
      Je dois avouer que chaque fois que je tombe sur ce genre d’article, je le lis, mais je tombe toujours dessus par hasard, pas de recherche systématique, sauf éventuellement bien appuyé scientifiquement, mais c’est aussi souvent par hasard.
      Commissaire Moulin, je connais, mais j’ai vu peu d’épisodes. Il faut dire que la télé, j’ai abandonné depuis au moins 20 ans.
      Bon week-end

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.