En passant

Bas nylons et z’animaux

*****

Je ne sais pas si les animaux se représentent en hommes, mais le contraire est certain. Les animaux ont toujours fait partie de l’imaginaire humain, un nombre incroyable de contes mettent en scène des animaux. Jadis, quand on n’osait pas trop se moquer des nobles, les animaux remplaçaient efficacement les pensées de l’auteur. Une des premières célébrités dans le genre fut Jean de La Fontaine. Il n’était pas toujours le bienvenu à la cour de Louis XIV, mais il avait quand même quelques admirateurs. Sans l’appui royal, un sponsor en quelque sorte, un écrivain n’était pas garnd chose. C’est un de ses métites d’avoir pu creuser son nid sans l’aide du roi. Il ne faut surtout pas surestimer le succès de ses fables en son temps, elles deviendront plus intensément appréciées par la suite. Louis XIV n’était sûrement pas dupe, quelques fables pouvaient contenir des animaux qui lui ressemblaient, mais il semble pas en avoir pris ombrage. Il pouvait aussi apprécier une autre aspect de l’écrivain qui imagina plusieurs histoires licencieuses dont il n’ignora certainement pas le contenu. On connaît tous l’un ou l’autre conte dans lequel apparaît un bestiole, comme le célèbre loup qui bouffe la grand-mère. Les illustrateurs animaliers apparaissent au fil du temps, la première star du genre fut Walt Disney qui bâtit un empire avec une souris. Il sera suivi par d’autres qui à leur manière exploitèrent le genre avec plus ou moins de bonheur. Mon préféré restera Raymond Macherot qui voyagera entre deux tendances, l’animal dans son milieu naturel et l’animal qui « joue à l’homme » dans un décor à sa dimension. Il fut considéré par Hergé comme l’égal de Walt Disney. Mais revenons un peu en arrière, une série d’images anciennes représentant des animaux sous une forme théâtrale. Elles sont le fait d’un certain E. Bourdillat qui naquit au 18ème siècle dont on ne sait pas grand chose, ni la date de publication de dessins qui n’ont jamais été publiés en recueil. On peut très bien imaginer des personnages évoluant dans une fable de La Fontaine. Quoiqu’il en soit, c’est pure merveille de dessin. A la suite, regardons un des ces contes mis en images par Walt Disney, C’est toujours aussi beau, même 80 ans après.

Walt Disney – Silly Symphonies – Le vilain petit canard (1939)

Source Gallica, BNF, DP

6 réflexions sur “Bas nylons et z’animaux

  1. Bonjour Mister Boss,

    Ah ah ah ! Belle galerie de portraits !
    « Monsieur de Pourceaugnac »… Tout le monde veut imiter le Roi pour lui plaire.
    Il y a aussi le « Roman de Renard » : Goupil le renard, Ysengrin, le loup, Brun l’ours et Tibère le chat et le coq (dont le nom m’échappe). Tous personnifient un trait de caractère humain, qui la naïveté, qui la gourmandise…
    Eh oui, critiquer les grands avec doigté sans craindre la censure ou le cachot.
    Un défi pour les écrivains du Grand Siècle. D’autant que l’Eglise veillait férocement sur ses ouailles, elle aussi . Pensons à la pièce  »Tartuffe » de Molière.
    Disney s’est emparé des contes des frères Grimm et les a animé à sa façon. Son premier film animé est Blanche-Neige et date de 1935 ou 1937. Le dessin du château de BN fut inspiré de celui de Louis II de Bavière, parait-il Un premier grand succès. Ensuite « Fantasia » en 1940 et son fameux ballet de balais enchantés sur une musique de Tchaïkovsky (?).
    Ah, « Le vilain petit canard » est une triste leçon d’ humanisme. L’éloge de la différence. Mais qui finit bien.
    Et bien sûr comment ne pas évoquer ce grand farceur de Tex Avery et sa version glamour du « Petit Chaperon Rouge ». Avec un loup piégé par la grand-mère plutôt nymphomane !!! Irresistible !!!!!
    Vers 1990–2000, C……+ diffusait « Ca cartoon » le dimanche à 20 heures une série de DA dont ceux de Tex Avery et de Hanna et Barbera. Un régal.
    Oui, les animaux nous ont servis de prête-noms pour faire de l’auto-dérision.
    Cela marcherait-il encore ? Mystère…
    Bon WE. Peter.

    • Hello Peter,
      Fantasia est tout simplement extraordinaire. On peut aimer ou détester Walt Disney, mais c’est toujours du travail impeccable.
      Tex Avery, je suis un inconditionnel et je le serai toujours. Je dois avoir à peu près une intégrale en DVD, quel régal, même mes enfants aiment !
      Bon week-end

  2. Bonjour Mr Boss,

    Au mois de Juillet, ARTE a diffué un docu sur la vie et le travail de création de Disney qui a connu la quasi-banqueroute pour financer ses premiers DA. Intéressant.
    Oui, comment ne pas apprécier Tex Avery et ses personnages. Déjantés par rapport au duo éternel Tom et Jerry ou Porky et Daffy. Bref un monde à part. Et quelle créativité ! L’épisode avec le Loup grimé en Adolf face aux 3 cochons hyper armés reste un des meilleurs. Aucun ne ressemble à un autre. Chapeau bas !
    Dommage qu’ils ne sont plus repassés à la TV. Quel festival.
    Bon WE de l’Assomption. Peter.

    • Hello Peter,
      Tex Avery a créé sont Adolf et son film pour les troupes américaines, une manière de faire de la propagande avec humour, cela passe toujours mieux. Le vrai Adolf, parait-il, adorait le cinéma et se faisait souvent projeter dans films dans le privé. Il semble avoir adoré « Le Dictateur » de Chaplin et l’aurait visionné au moins une dizaine de fois. Je ne sais pas s’il en a tiré des conclusions, il est vrai que le film finit autrement.
      Bonne semaine

  3. Bonjour Mr Boss,

    Oui, c’est vrai. J’avais lu cette anecdote au sujet du « Dictateur ». La fin du film est une leçon de tolérance. Bref. Leur point commun, parait-il, était d’être nés la même année à quelques semaines près.
    En revanche les DVD des DA de Tex Avery sont difficiles à retrouver , je suppose.
    Vous avez une piste de votre côté ?
    Bonne journée. Amicalement. Peter.

    • Hello Peter,
      Mon père était aussi contemporain des deux, né le 23 juillet 1889. S’il décida d’avoir un fils à 64 ans (moi) de son second mariage, il est largement battu par Charlot en eût un la même année, et encore trois enfants après, 1957, 1959, 1962. Quelle santé !
      Les DVD’s de Tex Avery sont assez facilement trouvables via Amazon ou la FNAC.
      Bonne semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.