En passant

Bas nylons et rencontre au garage

*****

Revenons un peu en arrière, et explorons à nouveau la série « Pebbles » qui est en quelque sorte la compilation préhistorique du garage punk.

Volume 14

 – Sonny Flaharty and the Mark V – Hey Conductor

Dee & Tee – Something’s Comin’

Customs Five – Let’s Go In ’69

Trans-Atlantic Subway ‎– Servant of the People

The Yo Yo’s – Crack In My Wall

The Trespassers – Living Memories

The Luv Bandits -Mizzer-Bahd

The Morning Dew – No More

The Group Image – Hiya

Avec le volume 15, Pebbles ouvre pour quelques albums une démarche qui va à la redécouverte de l’Europe. Le garage punk est une musique d’essence américaine, mais pour les artistes le plus branchés en Europe, certains adoptèrent plus ou moins consciemment ce style. Il faut plutôt regarder du côté des pays d’essence germanique ou anglaise pour trouver de beaux exemples, les pays latins font assez pâle figure dans ce domaine, bien qu’en y regardant de plus près on trouve quand même quelques exemples. Pour les spécialistes, certains noms vous paraîtront un peu moins obscurs, mais pour les Américains ils le sont réellement car pratiquement jamais l’un d’entre eux n’a fait l’onjet d’une publication aux USA. Le premier de la série est consacré à la Hollande. Une cuvée très intéressante dont certains titres flirtent déjà avec le psychédélique.

Rob Hoeke Rhythm and blues Group – When People Talk

The Outsiders – You Mistreat Me. Il y a eu des publications françaises.

The Motions – Everything (That’s Mine). Certainement le plus connu en France, 3 EP’s furent publiés. Le groupe se mua plus tard en Shocking Blue (Venus).

Q65 -It Came To Me

The Dream – The Doting King

Dragonfly – Celestial empire

Group 1850 – Misty Night

Les Baroques – Summerbeach

Cuby + Blizzards – Stumble and fall

Peter And The Blizzards – Sittin’ In My Room

Mack – All My Hope Is Gone

The Skope – Be Mine Again. Un de ces faits musicaux croustillants dont il faut un peu parler. A l’origine ce titre fut créé par les Rokes, un groupe anglais expatrié en Italie qui connut un succès considérable dans la botte. Une première version chantée en italien *Piangi Con Me » fut bien vite reprise par ce groupe hollandais en adaptation anglaise. Mais le groupe américain des Grassroots en fit une autre adaptation avec un titre et des paroles différentes « Let’s Live For Today » qui leur valut un tube aux USA. Les Rokes enregistrèrent aussi cette version anglaise que l’on peut trouver sur un très rare EP français.

Johnny Kendall & the Heralds – St James Infirmary. Cette version plutôt bonne, spécialement vocalement, du standard blues/jazz très connu eut un succès considérable en Hollande. Je connais ce titre comme ma poche, il fut un de mes tous premiers disques. Johnny Kendall chante toujours aujourd’hui. Note : il circule sur Internet une version que ne tourne pas à la bonne vitesse, le rythme est ralenti et la durée dépasse les 4 minutes. Celle que je vous propose est correcte.

*****