Inventaire musical à la Prévert (13)

Suite des aventures allemandes.

Vous seriez étonnés du nombre de vedettes, et pas des moindres, qui ont enregistré quelque chose en allemand, c’est certainement le record du genre parmi les artistes étrangers. Il est vrai que la langue est assez proche, mais c’est aussi un marché assez conséquent, et aussi le pays d’Europe le plus envahi par la musique anglaise ou américaine. Il y a toujours quelques soldats qui occupent encore plus ou moins le pays. Allons à la découverte de quelques surprises que vous ne connaissez par forcément.

Présentation : artiste – titre ( version originale si reprise). HP # (position atteinte dans le hit parade allemand). Eventuel commentaire. 

1962 – Bian Hyland – Schön War Di Zeit (Sealed With A Kiss). Celle-là vous la connaissez certainement.

1963 – Cliff Richard – Rote Lips Soll Man Kussen (Lucky Lips) – HP 1

1965 – The Supremes – Baby Baby Wo Ist Unsere Libe ( Where Did Your Love Go).

1965 – Wanda Jackson – Santa Domingo. HP 5. Titre original allemand. 

1965 – Johnny Cash – Wer Kennt Den Weg (I Walk The Line)

1964 – Dusty Soringfield – Warten Und Hoffen (Whishin’ And Hopin’).

1963 – Roy Orbison – San Fernando (Shahdaroba ). Un disque hyper rare et très coté, orchestration complètement différente de l’original. La version originale est une des plus belles chansons de Roy Orbison.

1962 – Helen Shapiro – Frag’ Mich Nicht Warum (Tell Me What He Said). HP 31. Elle eut dans une tournée anglaise en première partie, un groupe qui s’appelait les Beatles. Mais les choses changèrent vite.

1964 – Paul Anka – Zwei Mädchen aus Germany. HP 4. Titre original allemand, Anka s’adonna plusieurs fois à cet exercice.

1961 – Connie Francis – Schöner, Fremder Mann. HP 3. Titre original allemand. C’est la star américaine qui a eu le plus de succès en Allemagne au point de devenir presque plus populaire en Allemagne que dans son pays. Elle enregistra une quinzaine de 45 tours en Allemand. Elle est toujours active et milite pour l’amélioration de la vie des anciens combattants et des détenus dans les asiles psychiatriques aux USA.

1965 – The Everly Brothers – Sag Auf Wiedersehen. Titre original allemand. Eux aussi le firent !

On pourrait poser la question en l’envers, dans la belle et profonde France y a-t- il eu une chanson interprétée en allemand qui a eu du succès ? Un réponse que la plupart de ceux qui n’ont pas 70 ans, ou même 80, ne peuvent pas connaître. Oui il y en a eu une, même qu’elle fut chantée par un demi francophone. En 1958, un certain Phil Spector n’est pas encore vraiment un producteur à la porte du pays des merveilles, mais il est déjà un compositeur à succès. Il fait partie d’un trio les Teddy Bears, deux hommes, une femme, qui a inscrit un slow classique au firmament des fifties « To Know Him Is To Love Him ». Dans les enregistrements postérieurs figure « Oh Why », un titre de la même veine. Une fois les paroles allemandes collées sur l’original, elle devient « Sag Warum ». L’interprète est Camillo (Felgen) un citoyen du Luxembourg dont la carrière est centrée sur l’Allemagne comme chanteur, acteur, animateur de télévision. C’est lui qui a écrit les adaptations pour le single des Beatles en Allemand. La chanson ne décolle pas spécialement en Allemagne, mais elle envahit la France au début des sixties, tout spécialement sur les ponts de danse et dans les bars. Gaffez-vous si vous êtes né en 63-64, c’est peut-être la faute à Camillo !

Continuons avec le chapitre des chanteurs français qui enregistrèrent en allemand. 

Petula Clark -Sans doute la plus internationale des chanteuses françaises, bien qu’elle soit anglaise. Elle a toujours mené de front principalement deux carrières qui se confondent parfois. celle où elle chante en français et celle où elle chante en anglais. C’est d’ailleurs avec cette dernière qu’elle a débuté avant de se faire un nom en France et de devenir une grande vedette. Elle marqua aussi des points en interprétant quelques chansons en italien, en espagnol, mais l’Allemagne fut une escale couronnée de succès avec une flopée de hits et de 45 tours. Elle partit sur les chapeaux de roues en 1962 avec une chanson au titre bien français, mais qui est une création typiquement germanique, « Monsieur » en est le titre. Disons que pour créer une chanson qui puisse plaire aux Allemands, qui puisse se chanter dans une fête de la bière, il fallait une recette efficace. Elle fut trouvée et le titre devint ce genre du truc que l’on entend à tous les coins du rues et qui se retrouve à la première place du hit parade. Une version en italien suivit, Le succès ne s’arrêta pas là, quelques mois plus tard, elle fit presque aussi bien avec « Casanova Baciami » aussi un original allemand composé par le même tandem. Comme pour Dalida, certaines chansons enregistrées en allemand furent publiées en France par Vogue sous forme de EP’s pour l’exportation. Dans la même idée, pour se constituer un répertoire un peu plus germanique, elle canalisa des titres venus d’ailleurs qu’elle chante en allemand. 
Peu de chanteuses peuvent prétendre avoir eu un carrière de 80 ans et être encore un star à 88 ans, sans jamais avoir levé le pied. J’ai été assez bluffé par son enregistrement de 2015 « Sacrifice My Heart », on m’aurait dit que c’est une demoiselle de 18 ans qui avait enregistré cela, je n’y aurais vu que du feu. Eh bien, explorons un peu cette discographie allemande à travers une sélection. J’indique les places du hit parade pour les mieux classées, mais elle le furent quasiment toutes.

1962 – Monsieur.

P1963 – Casano Baciami.

Petula’s Twist (Je Chante Doucement)

1962 – Cheerio (Chariot). C’est bien son grand succès français de 1960, mais s’il apparaît si tard en Allemagne, c’est que la reprise en anglais de Little Peggy March a fait un no 1 aux USA cette même année. Rappelons que l’original a été composé par deux chefs d’orchestre sous pseudonyme, Frank Pourcel et Paul Mauriat. Sixième place au hit parade.

1962 – Padam Padam. La chanson de Piaf.

1963 – Mille Mille Grazie. Original allemand composé par le tandem de « Monsieur ». Neuvième au hit parade.

1964 – Warum Muss Man Auseinandergeh’n. Original allemand.

1964 – Alles Is Nun Vorbei (Ceux Qui Ont Un Coeur). Version originale de Dionne Warwick (Anyone Who Had A Heart).

1965 – Geh In Die Stadt (Downtown). No 1 en version anglaise.

1965 – Verzeih die dummen Tränen (My Love).

1966 – Kann Ich Dir Vertrauen. Original allemand.

1966 – So wunderbar verliebt zu sein « I Couldn’t Live Without Your Love).

1967 – Love So Heisst My Song. (C’est Ma Chanson / This Is My Song).

1967 – Alle Leute Wollen In Den Himmel (Tout le Monde veut aller au Ciel).

 

Liens directs pour voir les chapitres précédents

Prévert 1      Prévert 2    Prévert 3     Prévert 4     Prévert 5     Prévert 6     Prévert 7     Prévert 8     Prévert 9      Prévert 10    Prévert 11    Prévert 12 

 

2 réflexions sur “Inventaire musical à la Prévert (13)

  1. Bonjour M.Boss,
    Petula Clark je me doutais de sa carrière internationale et donc allemande ,
    mais de là autant…je l’ignorais.
    D’autres plus surprenants comme Roy ORBISON .
    Avec vous je ne suis pas au bout de surprises
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Pour moi cela me fait du bien de rédiger ces articles, cela me rafraîchit la mémoire. Parfois je me demande si j’ai encore de la place pour de nouveaux trucs. Mais bon, de moment que je me rappelle encore ce que j’ai mangé hier, cela ne devrait pas trop poser de problèmes.
      Alors en route vers d’autres surprises.
      Bonne fin de semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.