En passant

Bas nylons et une ville

*****

J’ai rêvé New York disait Yves Simon dans une de ses chansons. Je pense qu’il n’a pas été le seul et que bien d’autres l’ont fait aussi. Cela fit partie aussi des rêves de mon père, puisqu’il s’embarqua au Havre à destination de New York et y arriva le 2 octobre 1929. Si vous connaissez un peu l’histoire, c’est quelque jours avant le krach de la Bourse.  Pour les émigrants, cette ville était la principale destination, un peu le passage obligé vers un avenir que l’on espérait radieux. Son séjour fut assez bref, une dizaine de mois et retour à la case départ. Son New York il m’en a parlé en long, en large, et en travers. A cette époque, c’était déjà une ville tentaculaire, bâtie en hauteur. Mais qu’en était-il en 1900 ? Je suis parti en exploration et j’ai trouvé une série de photos datant d’un peu d’avant 1900. Le contraste est saisissant, si l’on peut deviner une ville très étendue, elle ne diffère encore pas trop d’une ville européenne pour le reste. Des maisons d’une hauteur normale, 7 ou 8 étages pour les plus hautes. Vous pourrez le constater par vous-même avec les photos suivantes.

 

J’ai retrouvé les listes des entrées à New York pour le 2 octobre où figure le nom de mon père.

8 réflexions sur “Bas nylons et une ville

  1. Bonjour M. Boss,
    Je suis allé à New York en mai 1996 avant les attentats du 11 septembre 2001 où presque 3000 personnes sont décédées
    Hormis le pont de Brooklyn, l’ obélisque de central park et une ou deux églises je n’ai pas reconnu grand chose de vos photos bien évidemment …tellement la ville a explosée ensuite, mais je garde un excellent souvenir de cette ville avec ses différents quartiers …même si je me suis pas trop aventuré dans le Bronx !
    Bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Oui j’imagine que reconnaître New York avec ces photos, c’est un exploit. Je n’y suis jamais allé, je suis assez peu villes, excepté peut-être Paris, mais j’y suis plus allé pour affaires que comme touriste. Si j’allais à New York, je serais principalement fourré dans les magasins de collectors.
      Bon week-end

  2. Bonjour Mr Boss,

    Merci pour ce retour sur la « porte d’entrée » des Etats-Unis, qui était peu avant 1914 l’une des villes industrialisées les plus peuplées avec Londres et Paris.
    La marine à voile est encore très présente, avec quelques « Vapeurs ».
    New-York était le dernier espoir des personnes que le sort avait souvent malmenés. Mais d’abord au point zéro : Ellis Island, zone de transit et de quarantaine, D’autant que le gouvernement ne gardait officiellement que les gens en bonne santé pour mettre en valeur son immense territoire.
    En 1900, les guerres indiennes étaient terminées depuis 1876, avec le dramatique épisode de Little Big Horn, opposant le général Custer aux tribus coalisées.
    C’est l’époque de la construction des gratte-ciels (« sky-scrappers » en VO) édifiés grâce aux ouvriers indiens qui, disait-on, ignoraient le vertige !
    Le pays connaît une économie croissante. Seule ombre au tableau : le séisme qui détruisit en grande partie la ville de San Francisco en 1906 ! En 1989, nouvelle colère de la Terre , qui replongea sa population dans l’angoisse du « Big One » !!!! De mémoire d’homme, en 1812, un fort séisme ébranla le centre des Etats Unis (Kentucky ?). Dame Nature ne manque jamais de se rappeler au bon souvenir de ses hôtes…
    Bon WE. Peter.

    • Hello Peter,
      Les USA sont gâtés, ils ont les tremblements de terre, les tornades, les cyclones. Tous ceux que je connais qui sont allés voir le pays sont partagés entre sympas, serviables, ou le contraire. Difficile de se faite une opinion quand on n’y a pas mis les pieds. Mais je crois que je m’y plairais bien pour la musique et les grands espaces.
      Bon week-end

  3. Bonjour Mr Boss,

    En effet, personnellement, je ne connais ce pays qu’au travers des documentaires et films diffusés à la TV. Mais , rien ne vaut l’immersion dans le quotidien des habitants. Personnellement, ce qui m’intéresse des Etats-Unis, c’est la période de la Louisiane française avant 1803 et les mussées d’HN qui renferment les collections des animaux des temps géologiques passés. Le côté culturel, avec les peintres du 19è et 20è. siècle. Mais, j’avoue que question musique, je suis moins dans mon élément. Chacun a son domaine de prédilection…
    Bon WE. Peter.

    • Hello Peter,
      C’est un peu comme pour chaque pays, en étudier l’histoire est toujours intéressant et aide à comprendre pourquoi il fonctionne ainsi aujourd’hui. Elle nous ouvre des paramètres de réflexion. Par exemple, il s’est écoulé moins de temps depuis Jules César jusqu’à nous, qu’il ne s’en est écoulé entre lui et la première construction de pyramides en Egypte. C’est un de mes dadas, quand je vais dans un coin, il faut toujours que je me renseigne sur l’histoire locale quand c’est possible. Si j’avais été prof, c’est sûrement la branche que j’aurais choisie, elle nous oblige à prendre en considération d’autres branches, la géographie, la politique, l’anthropologie, les sciences. J’ai eu une bonne surprise cette automne, un récit d’histoire locale que j’avais écrit il y a quelques années publié sur un site d’histoire générale a été mis dans une sorte de « best of » des récits publiés sur le site. J’en ai été très flatté et cela encourage de participer à la culture.
      Bon dimanche.

  4. Bonjour Mr Boss,

    J’adhère tout à fait à ta réflexion. L’histoire d’un pays regroupe un tout : contextes humains, écologique, économique, géographique, interactions avec l’extérieur…
    Je souhaitais après le Bac (G1) entreprendre des études en Histoire option Archéologie mais, avec ma mauvaise santé, j’ai du y renoncer. Cependant, je reste un amateur passionné.
    En tout cas, je t’adresse mes chaleureuses félicitations pour ton érudition et tout ton travail de recherche qui, au final, s’est avéré payant. Ca fait plaisir et c’est très encourageant pour persévérer. On a l’impression de ne pas être inutile et d’avoir apporté sa modeste pierre à l’édifice.
    « De l’effort. Bien. Continuez » comme l’était annoté souvent sur nos bulletins scolaires du Collège. Rires.
    Bon Dimanche. Peter.

    • Hello Peter,
      Je crois que ce qui m’a bien servi dans la vie, c’est d’être fils unique et d’avoir des parents plutôt âgés dont mon père très âgé. Nous étions une vie de famille très paisible, mais avec plus de 60 ans de différence avec mon père, on peut pas dire que nous regardions le monde de la même manière, même s’il avait un caractère très jeune et qu’il était alerte. Alors je me suis créé mon petit monde, j’ai énormément lu et pas que des bouquins de divertissement.
      A l’école, j’étais partagé entre deux mondes, ce qui m’intéressait et le reste. A fond dans pour le premier et limite pour le second, juste de quoi assurer mes arrières. J’avais deux ou trois profs avec qui j’ai eu des relations après les heures de classe presque d’adulte à adulte. On parlait de musique, de littérature, ils me conseillaient des lectures et des musiciens, j’ai ainsi découvert la littérature fantastique et des artistes comme Boris Vian. J’en ai revu un récemment, il y a plus de 50 ans que l’on ne s’était pas rencontré, mais il a tout de suite sorti mon nom, preuve qu’il se rappelait de moi, lui n’avait pas trop changé et moi non plus. Je l’ai eu comme prof de français. Avec lui j’ai un souvenir marrant. Lors d’une leçon, on devait faire une rédaction d’après une image. J’ai fait la mienne et celle de mon voisin de pupitre qui m’a filé du pognon pour faire aussi la sienne. Eh bien quand le prof a rendu les copies, il avait une meilleure note que la mienne.
      Merci et bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.