En passant

Bas nylons et un peu de ciné

*****

Cinévie, une revue de cinéma qui parut après la seconde guerre mondiale. La couverture d’une revue est le premier contact visuel avec le potentiel client, alors il y a avantage à soigner la présentation. En voici une vingtaine exhumées de l’année 1946. On y retrouve évidemment les vedettes, les stars, les films de l’époque. Comparé à une affiche publicitaire, c’est aussi un peu une oeuvre d’art. et en contemplant ces couvertures il faut bien admettre que cela a quand même une certaine gueule. On peut agrandir les images en cliquant dessus.

4 réflexions sur “Bas nylons et un peu de ciné

  1. Bonjour Mr Boss,

    Belle rétrospective ! Ces couvertures me rappellent les artistes de l’époque de mes parents qui m’en parlaient. Et notamment celle de Michèle Morgan et Pierre Blanchar dans « la Symphonie Pastorale » où Morgan joue une jeune femme non voyante dont Blanchar tombe amoureux dans le décor féerique des Alpes. Ma mère m’en parlait souvent. Film émouvant s’il en est.
    Tous ces portraits me rappelle surtout le générique dans les années 1980 du CinéClub sur FR3 à minuit avec les yeux des acteurs et actrices qui défilait sur une musique de Francis Lai. Ca s’appelait « les étoiles du cinéma » me semble t-il.
    Personnellement, je trouve que le regard un peu mystérieux de Marlène Dietrich se détache de tous les autres. Je l’ai vu jouer avec Gabin dans « Martin Roumagnac » qui est passé à la TV il y a au moins une bonne dizaine d’années.
    Merci pour ces « vieux souvenirs ». Bon WE.
    Peter.

    • Hello Peter,
      Marlène Dietrich est incontestablement une actrice qui a une « présence », c’est peut-être même celle qui en a le plus de toutes celles que j’ai présentées.
      La symphonie pastorale a été tournée en Suisse dans la région de Château d’Oex. Initialement Gide avait planté le décor dans une autre région de Suisse, dans les environs de La Brévine, une localité qui est connue comme la Sibérie suisse, il n’est pas rare que dans cet endroit les températures descendent à plus de -40 degrés en hiver. Gide séjourna dans ce village en 1894 pour des raisons de santé, car le village possédait des eaux « miraculeuses ».. Il détesta l’endroit, le froid et la rigueur du protestantisme religion locale dans ce village isolé. Cela transparaît assez bien dans son roman et dans le film.
      L’émission c’est le « Cinéma de minuit », le titre de la séquence musicale est en effet « Les Etoiles du cinéma », musique de Francis Lai. J’y ai vu plein de bon films. A l’époque j’avais déjà un magnétoscope, j’enregistrais et regardais plus tard, d’autant plus qu’il m’arrivait de bosser le dimanche soir à partir de 22 heures.
      Bon dimanche

  2. Bonjour Mr Boss,

    Oui, la montagne, comme la mer, sont deux milieux naturels auxquels seuls les natifs ont pris l’habitude d’y vivre.
    Mon père, vieux marin, nous disait souvent :  » l’homme a la tête dure et la mer a le ventre mou « . Superbe région mais rude climat. Je comprend son surnom.
    Mon frère a traversé la Suisse par le nord en direction de l’Autriche pendant un voyage à l’été 1976. Excellents souvenirs m’a t-il dit.
    J’ignorais que ton beau pays avait des eaux thermales. En France, il y a les eaux volcaniques de Vichy et la Bourboule, en Auvergne et celles des Pyrénées.
    Question cinéma, mes souvenirs étaient donc justes. Tu travaillais pour un quotidien, un magazine ? D’après ce que tu me dis pour tes horaires de travail, Souvent, l’impression se fait pendant la nuit. Pendant mes études à Toulouse, en Documentation, nous avions visité une entreprise spécialisée dans l’impression de tous types de documents qu’elle « bouclait » de nuit pour respecter les délais des clients. Time is money comme disent nos voisins anglo saxons.
    Bon Dimanche. Peter

    • Hello Peter,
      Mon côté journaliste était une occupation secondaire dans laquelle j’officiais comme journaliste indépendant avec des revues musicales. Pour le travail, celui qui me permettait vraiment de vivre plutôt bien, je bossais le soir ou la nuit dans l’industrie. J’étais responsable d’une équipe de production de pièces mécaniques, mais j’ai passé par la suite mes 25 dernières années comme responsable logistique.
      En Suisse, de par le passé, il y avait de nombreuses stations thermales, normal pour le château d’eau de l’Europe. Il en existe encore quelques unes, mais la plupart mettent de l’eau en bouteilles avant tout. Disons aussi que la médecine a fait d’énorme progrès, on arrive à soigner autrement.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.