Inventaire musical à la Prévert (17)

Dans le post précédent, je vous avais parlé du label suisse Layola en m’étalant sur ce qui était un de leurs groupes phares, les Sevens. Ce ne fut de loin pas les seuls à enregistrer pour le label, nous allons y rester encore un moment. Certains artistes n’y firent qu’une brève apparition, d’autres eurent la chance de pouvoir enregistrer plusieurs disques. Je vais bien entendu vous parler de ce qui se rapporte au beat ou au rock, mais divers styles allant de la musique folklorique suisse en passant par le jazz et la variété y furent produits. La plus grande difficulté pour moi fut de pouvoir parler de musiciens avec des clips sonores à l’appui. Je m’étalerai donc plus particulièrement sur ceux dont j’ai pu trouver des échantillons sonores. Il est à noter aussi que Layola distribua sous licence des artistes et des maisons de disques étrangères, notamment le label hollandais CNR. Je ferai l’impasse sur ces publications car elle concernent en fait des artistes étrangers qu’on ne peut pas ranger comme artistes suisses.

The 5 Dorados – Comme dans bien d’autres pays, les Shadows laissèrent leur empreinte. Alors évidemment on voulut faire comme eux, enregistrer de l’instrumental rock. Ce fut le cas pour ce groupe, mais il n’enregistra pas exclusivement du matériel instrumental, jouant aussi la carte des reprises de succès du moment. Quelques 45 tours et 2 albums virent le jour sur Layola, mais leur carrière se poursuivit sur d’autres labels, la dernière parution remontant à 1981.

Johnny Mohr – Obscur artiste qui n’enregistra pour le label que cette reprise de « Whole Lotta Shokin´ Goin´ On » en 1965.

The Mods – Un unique single pour ce groupe, C’est un des trucs de Layola hyper difficiles à trouver, je ne l’ai jamais vu. On se demanderait presque s’il existe tant il est inaccessible. Je n’ai vu que la réédition de 2000 dans les enchères.

1965 – All The Day. Un original, face A.

Nobody’s Woman. C’est le « Bald Headed Woman » que l’on connaît par les Kinks ou les Who, une assez belle reprise.

The Savages – Autre groupe instrumental qui publia un album et un single. L’album fut repris par le label Star Disc un peu plus tard. Pour le titre que je vous propose « Partisans », vous connaissez sans doute l’arrangement de ce traditionnel russe par les Fantômes en France. Ils reprennent aussi aussi « Méfie-Toi » de ce même groupe, à côté de deux titres des Aiglons « Christine » et « T’en Va Pas », une reprise instrumentale de la chanson qui représenta la Suisse à l’Eurovision en 1963, chantée par Esther Ofarim. Pour deux points, elle rata la première place derrière le Danemark.

1966 – Partisans

The Countdowns – Un groupe originaire de Bâle. C’est un des bons ensembles qui enregistra deux singles pour le label. On est bien dans ce style de beat / garage qui ravissent les collectionneurs aujourd’hui.

1966 – Vacation. Premier single face A. Titre original.

1966 – Far Away. Premier single face B. Titre original.

1966 – Sexmaniac. Second single, face A. Leur meilleur titre, composition originale.

1966 – Second single face B. Une belle reprise du titre de Bo Diddley.

The Ghools – Aussi un de ces groupes qui passa comme un météore sur le label, on ne sait pratiquement rien d’eux. Ce single est réputé pour être une des plus rares pièces du label.

1966 – It Will Be Fine.

The Ruby Rats – La particularité de ce groupe est d’être entièrement féminin, vocal et instrumental. C’est un pendant des Liverbirds dont je vous ai parlé ailleurs. Elles viennent de Cologne et atterrirent dans les studios Layola, on ne sait trop comment. Leur seul et unique disque à l’ambiance très Tamla Motown. Une belle et agréable rareté.

1966 – Ruby Soul. Face A, un medley de soul music.

1966 – Heatwave. Reprise de Martha & The Vandellas.

The Dynamites – Un autre groupe qui prit son essor dans la ville de Bâle, ils se forment à la fin des fifties. En 1964, ils publient un premier EP pour un petit label Sesam. Il contient deux originaux et une reprise de « I Wanna Be Your Man » des Beatles / Rolling Stones et « Nadine de Chuck Berry. Il semble avoir été tiré à 500 exemplaires, mais seulement une cinquantaine existent avec une pochette illustrée, tirage arrêté pour cause de manque de moyens. Trouver une copie de ce disque avec la pochette est une gageure. La suite est plus souriante, ils signent chez EMI via le label Columbia et enregistrent les fameux quatre titres originaux qui figureront sur le rare EP publié en France. Musicalement, c’est très réussi, ils gagnent avec cette publication une petite éternité auprès des collectionneurs. On peut également trouver quatre autres titres, dont trois reprises, sur un album de compilation en live intitulé « Swiss Beat Live », avec d’autres artistes du label. Il eurent encore la chance de pouvoir publier un single chez Philips, autre marque qui a une représentation locale. C’est un peu moins intéressant et leur ultime trace phonographique, mais il s’agit encore une fois de titres originaux. On retrouvera par la suite certains membres dans d’autres formations. En 2019, tous leurs enregistrements et quelques inédits sont rééditions en forme vinyle, Je vous mets en ligne ce qu’il existe d’eux sur Youtube,

1964 – Dance. Titre original.

1964 – Nadine. Reprise de Chuck Berry.

Les quatre enregistrements pour Columbia parus sur le EP français, titres originaux, 1965.

Too Late.

Don’t Leave Be Behind. Assez inspiré des Them. Qualité sonore moyenne, guitare et surtout harmonica presque inaudible. Mais j’ai pas trouvé mieux.On se demande parfois si les clips sont mis en ligne par des sourds.

Tell Me Yes Or No. Qualité sonore moyenne.

Someone Like Me.

1966 – Right Down . Single Philips face A, titre original.

1966 – Say It Today – Single Philips face B, titre original.

*****

2 réflexions sur “Inventaire musical à la Prévert (17)

  1. Bonjour M. Boss,
    Pour les Dynamites, je ne connaissais pas , ni bien entendu jamais entendu leur repise de « I wanna be your man » des Beatles / Rolling Stones et apparemment on ne retrouve pas cette reprise sur le Net …dommage !
    Bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan.
      Je l’ai entendu une fois ( I Wanna Be Your Man) chez un collectionneur, à vrai dire cela ne m’a pas marqué de manière indélébile. C’est une reprise parmi d’autres. C’est déjà bien d’avoir pu trouver deux titres sur le Net. J’essaye de trouver un maximum d’illustration sonores, mais c’est très difficile pour ces pressages un peu marginaux.
      Bon week-end

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.