En passant

Bas nylons et un garage tenu par des Charlatans

*****

Nous allons parler des Charlatans en commençant par une précision, il ne s’agit pas du groupe anglais des nineties, mais du groupe américain des sixties. A défaut d’une gloire nationale, ils s’attirèrent une vrai suite d’admirateurs du côté de San Francisco à partir de 1965. C’est avant tout un groupe de scène qui n’a pas vraiment l’ambition de publier des disques à tour de bras. Ils passent brièvement chez Autumn records (la marque des Beau Brummels) et enregistrent des démos qui ne seront publiées que plus tard. A part un single publié en 1966 par Kapp records, une reprise un max électrifiée de « The Shadows Knows » des Coasters, ils ne publieront qu’un album en 1969. En 1983, Eva records entreprit de rééditer cet album suivi d’un second volume compilant des titres en live et ce qui ne figurait pas sur l’abum de 69. En 1965, aux USA, l’un des groupes qui aura le plus d’influence sur la musique à venir furent les Byrds, on ne peut pas dire qu’ils ignorèrent complètement leur démarche, Ils balancent entre cela, la musique country, le blues, le psychédélique. Autre particularité du groupe, ils s’habillent en mode fin du 19ème siècle. Une de leurs affiches, celle pour leurs concerts au Red Dog Sallon à Virginia City, est considérée comme la première affiche psychédélique. Pour une fois, les plus onéreuses pièces de collection ne se trouvent pas dans la discographie, une copie originale de l’affiche peut dépasser largement les 1000 dollars. Le groupe se sépara à la fin des sixties, le membre le plus visible par la suite fut Mike Wilhelm que l’on retrouvera avec les Flamin’ Groovies, Loose Gravel et en solo. Il est décédé en 2019. Encore aujourd’hui, le groupe a de fervents admirateurs et leur unique album est toujours un must, Le voici, mélange de quelques reprises et surtout de titres originaux.

High Coin.

Easy When I’m Dead.

Ain’t Got The Time.

Folsom Prison Blues.

The Blues Ain’t Nothin’.

Time To Get Straight.

When I Go Sailin’ By.

Doubtful Waltz.

Wabash Cannonball.

Alabama Bound.

When The Movies Are Over.

Extraits second album compilation publié par Eva.

I Saw Her. Repris par les Flamin’ Grovies, période Chris Wilson.

Codine. Titre de Buffy Sainte-Marie

By HooK Or By Crook.

The Shadows Knows. Face A du single pour Kapp records, 1966.

Documents

Vidéo avec Alabama Bound.

Vidéo avec 32/20 Blues, face B du single pour Kapp, 1966.

*****

2 réflexions sur “Bas nylons et un garage tenu par des Charlatans

  1. The Charlatans , là je ne connaissais absolument pas, bien sûr, celui des sixties ! pourtant ils avaient un style qui tenait la route et que dire de leur look, très particulier ….dommage qu’ils aient pas continué , car ils avaient tout ce qu’il faut pour bien se démarquer des autres groupes , enfin c’est mon avis !
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Perso j’adorais. Comme je suis un grand fan des Byrds, j’ai un peu suivi tous ces groupes dans le même style. J’ai un seul regret, comme je connais Chris Wilson des Flamin Groovies dont Mike Wilhelm était membre, j’ai pensé qu’il serait présent dans le groupe la fois où je les ai vus sur scène. Malheureusement il n’était pas de la partie, d’après ce que m’a dit Wilson, il était occupé sur un projet personnel et n’avait pas pu venir. J’en ai été pour remballer mes disques. Enfin les Groovies c’était quand même bien.
      Bonne suite de semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.