En passant

Bas nylons et garage à Rochester

*****

Nouvelle exploration du label Eva, cette fois.ci avec les Invictas et l’album qui leur est consacré
Le groupe a été formé par Herb Gross (aka Herb McGovern) à Rochester, New York en 1960.
La formation initiale se composait du leader Gross à la guitare et au chant, de Bruce Hickey à la guitare et de Dave Hickey à la batterie. En 1961, alors que Gross étudiait à l’Institut de technologie de Rochester, il a élargi le groupe pour inclure Jim Kohler à la basse et Mark Blumenfeld à la guitare solo. Le groupe se rebaptise les Invictas. Le nom est inspiré de la voiture Buick de l’époque connue sous le nom d’Invicta, qui signifie  » invincible  » en latin. Les Invictas, qui utilisent un corbillard noir avec le logo du groupe peint sur le côté pour transporter le matériel et se déplacer d’un concert à l’autre, deviennent des habitués du Tiny’s Bengal Inn, un club local.
Le groupe attire l’attention du label Sahara de Steve Brodie.
Un article de USA Today indique que le groupe a enregistré son premier single, « The Hump », en 1963, mais cette période est peu probable, car, selon le livre de Markesich, il n’est pas sorti avant juin 1965, ce qui situe la période d’enregistrement entre fin 1964 et mi-1965. The Hump » b/w « Long Tall Shorty » est sorti sur Sahara. Juste avant d’entrer en studio pour enregistrer le single, le groupe a dû payer la caution de son claviériste pour le sortir de prison. La chanson a été diffusée sur la côte Est et a été un succès dans l’ouest de l’état de New York, atteignant une position de numéro 1 à Rochester, ce qui a conduit le groupe à affirmer qu’il avait « dépassé les Beatles » localement.
En 1966, un an après la sortie originale du disque, « The Hump » devient un énorme succès, atteignant la première place à Buffalo. La popularité du groupe explose et il fait la première partie de groupes célèbres tels que les Beach Boys, Jay and The Americans, les Shirelles, Gary Lewis and The Playboys, les Young Rascals et Otis Redding. Nous pouvions jouer à peu près partout où nous voulions jouer.
Les Invictas ont enregistré un album intitulé The Invictas a Go-Go, qui a été produit par Dave Lucas et enregistré à la hâte lors d’une session de week-end à New York en 1965. Il se composait de plusieurs airs écrits par Gross tels que « Do It  » et  » The Hump « , ainsi que de reprises de hits du moment. Le groupe n’était pas satisfait des résultats, estimant que le projet avait été précipité. Le groupe a enregistré trois autres singles pour Sahara Records et son label jumeau Bengal. Au début de 1966, les Invictas ont sorti « Do It » et « The Hook ». En 1967, ils sortent « The Detroit Move », un titre blue-eyed soul inspiré par Mitch Ryder de Detroit, accompagné de « Shake a Tail Feather » en face B.
Face à la perspective de l’appel d’air du Vietnam après l’obtention du diplôme, Jim Kohler s’engage dans l’armée de l’air et Dave Hickey fait de même. Le groupe a continué à fonctionner avec des formations modifiées pendant plusieurs années, mais la pression constante des tournées a fini par l’emporter et le groupe s’est séparé au début des années 1970.
Le groupe s’est reformé en 2004 et est encore actif aujourd’hui. Comme je n’ai pas trouvé l’intégrale des titres sur Youtube, il en manque deux, j’ai complété avec les singles qui ne figurent pas sur cet album. Entre parenthèses, j’ai mis le nom de l’artiste original quand il s’agit d’une reprise

The Hump
Hang On Sloopy (Mc Coys)
Land Of A Thousand Dances (Cannibal & The Hunters)
Fermer John (Don & Dewey)
Long Tall Shortie (Don Covay)
The Hook
Do You Wanna Go High Steppin’
Louie Louie (Richard Berry / The Kingsmen)
Do It
The Detroit Move
Stuff
Shake A Tail Feather (Five Du Tones)
I’m Allright (Bo Diddley / Rolling Stones)
Baby Please Don’t Go (big Joe Williams / Them)

PERLES DE GARAGE HORS DU TEMPS
Une sélection de titres garage arbitraire.

The Livin’ End – All Alone (Texas 1966)
The Highlifes – No One To Tell Her (Texas 1966)
The Chevelle V – Come Back Bird (Texas 1966)

2 réflexions sur “Bas nylons et garage à Rochester

  1. Bonjour M. Boss,
    Je n’ai pas rencontré « Les invincibles  » dommage j’aurais demandé leur recette !
    mais un bon groupe, de bonnes reprises ! car on voit tellement du n’importe quoi, et trop souvent dans les reprises .
    bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      On peut concéder quelque chose à Eva, c’est qu’ils avaient une direction artistique qui faisait de bons choix. Les Invictas étaient plutôt un groupe de classe supérieure, il manque juste un EP français pour satisfaire les collectionneurs.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.