En passant

Bas nylons et cloche qui sonne le garage

Sur cette compilation du label Eva de 1983, nous revisitons la discographie de Liberty Bell, un groupe du Texas qui enregistra pour le label devenu quasi légendaire, J-Beck records, ensuite Back Beat. Il existèrent assez brièvement de 1967 1968. On les considère un peu comme une version texane des Yardbirds, mais cela s’arrête surtout la reprise de leur titre « The Nazz Are Blue » Il est vrai que la démarche est un peu la même, inspiration blues, flirt avec le psychédélique, mais aussi avec ce qui n’existe pas vraiment chez les Yardbirds, le garage punk. Il est vrai que les Yardbirds figurent parmi les quelques rares groupes des sixties qui peuvent prétendre avoir influencé la musique américaine, en plus et ironiquement avec leurs propres armes. Mais la vision de Liberty Bell est bien américaine, de plus texane, un état vraiment bouillonnant au niveau musique.
Voici cette publication, il manque un titre que je n’ai pas trouvé, mais le reste est assez parlant.

The Nazz Are Blue
For What You Lack
Al’s Blues
Thoughts And Visions
Naw, Naw, Naw
Reality Is The Only Answer
 Can See (1st Version)
Big Boss Man
That’s How It Will Be
Something For Me
Look For Tomorrow
Recognition
Eveline Kaye
I Can See (2nd Version)
Out In The Country (Sous le nom de Kubla Khan

PERLES DE GARAGE HORS DU TEMPS
Une sélection de titres garage arbitraire.

The Sweet Acids – That Creature, Georgie 1966
The Insane – I Can’t Prove It, Connecticut 1967
Eccentrics – She’s Ugly, Texas 1967