En passant

Bas nylons et garage plat

L’orchestre de la Terre Plate n’a rien à voir avec le mouvement d’illuminés qui prétendent que notre planète est plate. Il s’agit d’un groupe psychédélique de Boston qui publia un seul album en 1968. En plus d’être absolument fabuleux, ce disque a une histoire particulière. Le groupe a, et c’est très visible à l’écoute si l’on peut dire, un don certain pour la composition, les harmonies vocales, les mélodies. On peut ajouter que l’enregistrement est d’un haut niveau. Cependant il est né dans des conditions pas trop banales. Il s’agit d’un disque de commande de la part d’une société qui fabriquait des sucreries. Leur but était d’envoyer le disque à la clientèle, moyennant 1,50 $ et six bons (des Waleeco ce qui donne le nom à l’album), qui s’obtenaient en achetant leurs produits. Tiré à quelques centaines d’exemplaires, c’était le seul moyen d’en obtenir une copie. L’album ne contient que des originaux, sauf une reprise presque planante du célèbre « In The Midnight Hour ». C’est une pièce maîtresse de tout ce qui peut avoir vu le jour en 1968 aux USA. C’est un album que je recommande, et je le fais vraiment dans la réalité. Je mets juste en garde de se procurer un vinyle bien plat.
Il fut remis en lumière en 1983 par le label Psycho, de manière plus ou moins légale, mais ce sera pendant des années le seul moyen de l’écouter, bien que quelques titres fuitèrent sur des compilations notamment celle intitulée « Endless Journey ». Voici cet album à l’exception d’un titre que je n’ai pas trouvé, mais les plus beaux sont là !

Feelin’ Much Better
Midnight Hour
I’m So Happy
Four & Twenty Miles
Prelude For The Town Monk
Shadows
Dark Street Downtown
Portrait In Grey
In My Window
Satori

Dans d’autres articles je vous présente des productions françaises qui eurent le privilège d’être publiés au format EP, c’est à dire quatre titres par disque, un phénomène typiquement français qui n’a pas vraiment un équivalent ailleurs pour les fifties et les sixties. Il en existe des milliers. Mais le 45 tours single existe aussi, souvent pressé en quantités moindre et surtout destiné à la promotion et pour les jukeboxes. Ceci perdura tout au long de la vogue du EP qui commença à décliner à partir de 1967. La publication en single devint la règle, sauf des exceptions de plus en pus rares. Pour certains artistes, ils sont devenus un objet de recherche par les collectionneurs, encore plus s’ils sont présentés dans une pochette avec une photo. les fans d’Hallyday connaissent bien la chose. Mais que ce soit avant, pendant, ou après 1967, quelques publications atteignent parfois de jolies sommes.

Les Beatles n’échappent pas au phénomène, il existe une série de ces publications. L’exploit consiste surtout à trouver disque et pochette en même temps. Pas toujours évident quand on sait que le disque était avalé par un jukebox et la pochette mise de côté on ne sait trop où. Il est le pus souvent proposé sans la pochette, mais pour moi cela présente un intérêt moindre, à moins d’avoir déjà la pochette

Les Beatles – Odeon SO 10108 – Publié en 1964. meilleure enchère sur Ebay 505 euros.

PERLES DE GARAGE HORS DU TEMPS
Une sélection de titres garage arbitraire.

THE DEARLY BELOVED – TUCSON, ARIZONA, 1966-1967

Flight Thirteen
Keep It Moving
Merry Go Round
I’m Not Coming Back

2 réflexions sur “Bas nylons et garage plat

  1. Bonjour M. Boss,
    La série Jukebox des Beatles ODEON va de SO 10087 à SO 10133 , certains labels ont le préfixe 7devant SO , à noter que le SO 100112 était réservé au Fan Club Français et que le SO 10133 aurait eu une diffusion mixte (jukebox et commerce) …mais il y a eu d’autres jukebox Beatles ref MO 20…et FOS ….(EMI)
    Enfin je vous passe tous les détails qui pourraient être fastidieux pour certains.
    Dur de tout collectionner, certains (les premiers) avec la pochette de la Compagnie (ODEON ou EMI) ou avec la pochette photo, (comme celui que vous avez mis dans votre article)…que l’on retrouve quand on les trouve souvent sans le disque,….et avec le disque c’est encore plus cher !!….
    Bonne semaine
    cooldan
    PS : la terre plate, très belle découverte, je ne connaissais pas

    • Hello Cooldan,
      Je confirme vos dires. J’avais trouvé il y a une trentaine d’années le SO 100112 pochette et disque pour une somme dérisoire. Je l’avais revendu au CIDISC à Paris pour quelque chose comme 10 fois le prix que je l’avais payé , environ 200 euros d’aujourd’hui, mais c’était bien sûr en francs .à l’époque, C’est la seule copie du genre que j’ai eue entre les mains. Mais il me semble que les disques sont relativement plus faciles d’accès, les pochettes beaucoup moins, les deux c’est bingo ! Les Beatles, c’est quelque chose de difficile à collectionner, il y en a vraiment une montagne. Enfin pour ma part, je ne cherche pas trop, mais j’ai plus que l’essentiel. Si l’occasion se présente…
      Flat Earth Society c’est vraiment un grand truc !
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.