En passant

Bas nylons et garagistes en jupes

Quelques remarques sur ce volume 4 de la série « Girls In The Garage »…
Nous retrouvons le contenu habituel que l’on peut espérer dans ce genre de compilation. Les titres les plus intéressants font l’objet d’un commentaire avant le titre.

The Southern Bells – Dum Dum Ditty

Bonnie Jo Mason – Vous la connaissez très bien car il s’agit de la fameuse Cher avant que n’explose le duo Sonny Cher. C’est un single qui veut canaliser le succès des Beatles en dérivé. Ce n’est sans doute pas sa production la pus connue, mais c’est le fameux Phil Spector qui est derrière. Publié sur un sous-label de Philles, Annette, prénom de sa première femme.

Bonnie Jo Mason – Ringo, I Love You

Bonnie Jo Mason – Ringo, I Love You

The Girls – Depuis des années, en fait depuis que je possède l’album, j’ai une affection particulière pour ce titre. Il correspond à l’image que je me fais du garage punk dans sa version basique. En plus chanté, joué, et composé par quatre authentiques farngines plutôt mignonnes, les soeurs Sandoval. Elles sont originaires de Los Angeles et ont deux singles publiés par Capitol.

The Girls – My Baby

The Cake – C’est un des deux titres de l’album qui a eu une édition française. L’ambiance est assez « Spectorienne », ce n’est pas trop étonnant car le compositeur est Jack Nitzsche (en collaboration avec Jackie DeShannon), le bras droit de Phil Spector. Sortir ce genre de truc en 1967 est presque hors mode. Publié trois ou quatre ans avant, il aurait pu cartonner fort.

The Cake – Baby, That’s Me

Kathy Clarke – Little Girl Called Sad

Minnie & The Kneebones – Vous possédez peut-être ce disque, mais sous un autre nom, celui de Karen Young et les Knee Kaps, publié en France sur un EP par Fontana en 1966 et enregistré en Angleterre. Il s’agit des mêmes artistes, mais publié aux USA sous un nom différent. Karen Young a aussi fait un peu de cinéma, spécialement réputée pour être une actrice voluptueuse.

Minnie & The Kneebones – Me & My Miniskirt

The Surfer Girls – Draggin’ Wagon

Kay Bell & The Tuffs – (The Original) Surfer Stomp

Feebeez – Season Comes

Jean Robinson – Weekend Blues

Feebeez – Walk Away

C’est un pompage pas trop caché du « Fortune Teller », avec un mélange d’inspiration Beatles, de Benny Spellman repris par les Merseybeats, Rolling Stones, Who.

The Ladybugs – Fraternity, U.S.A.

Une version féminisée du « Help Me Girl » de Eric Burdon et les Animals dans un style proche du garage.

The Daughters Of Eve – Help Me Boy

Reprise du hit de Dave Clark Five

The Rums And Coke – Glad All Over

The Sham-Ettes – C’est une version un peu parodique du « Little Red Riding Hood » de Sam The Sham The Pharaohs

The Sham-Ettes – Big Bad Wolf

The Debs – Reprise féminine de « Hang On Sloopy » des Mc Coys.

The Debs – Sloopy’s Gonna Hang On

Society’s Children – Certainement une des perles de l’album, un titre très garage. Une de ces pépites dont on ne sait pratiquement rien sauf qu’il a été publié sur un label de Chicago. Il semblerait également que c’est un groupe qui comprend un tandem mère / fils.

Society’s Children – Mr. Genie Man

The GTO’s – Là j’ai un peu triché, car le titre qui figure sur la compilation n’est qu’une narration. J’ai choisi un extrait plus chantant qui figure sur l’album produit par Frank Zappa sur le label Straight. En écoutant, on n’est pas trop étonné du résultat avec son petit air musicalement décadent. Un étonnant Jeff Beck et sa guitare figure au nombre des musiciens ayant aux sessions, c’est le cas de ce titre.

The GTO’s* – The Ghost Chained To The Past, Present And Future

Dans d’autres articles je vous présente des productions françaises qui eurent le privilège d’être publiés au format EP, c’est à dire quatre titres par disque, un phénomène typiquement français qui n’a pas vraiment un équivalent ailleurs pour les fifties et les sixties. Il en existe des milliers. Mais le 45 tours single existe aussi, souvent pressé en quantités limitées et surtout destiné à la promotion et pour les jukeboxes. Ceci perdura tout au long de la vogue du EP qui commença à décliner à partir de 1967. La publication en single devint la règle, sauf des exceptions de plus en pus rares. Pour certains artistes, ils sont devenus un objet de recherche par les collectionneurs, encore plus s’ils sont présentés dans une pochette avec une photo. les fans d’Hallyday connaissent bien la chose. Mais que ce soit avant, pendant, ou après 1967, quelques publications atteignent parfois de jolies sommes.

Tout ce que les Beatles publièrent sur leur label Apple ne furent pas des succès retentissants, excepté pour eux-mêmes. Ce n’est pas vraiment le matériel proposé qui est en cause, mais plus le manque de production et surtout de diffusion radiophonique qui en sont la cause. Les Iveys font partie des premiers artistes lancés par le label et connurent un succès limité, bien que leur premier essai « Maybe Tomorrow » soit pratiquement publié internationalement en single, suivi d’un autre à la publication plus géographiquement restreinte, celui dont nous allons parler ici.
Le premier est relativement courant, je pense qu’il fut accepté par les revendeurs comme étant un produit « Beatles » et qu’il devait forcément cartonner. Pour le second, certains pensèrent qu’on ne les y reprendrait plus, tant au niveau des productions nationales que des vendeurs, il est de ce fait beaucoup plus rare et ne fut publié que dans sept pays, dont la France.
Tout ce qui est connecté aux Beatles bénéficie d’un grand attrait nostalgique auprès des collectionneurs. C’est le cas des Iveys, sans oublier le fait qu’il connurent une bien plus grande notoriété sous le nom de Badfinger, ce qui ne manque pas d’attirer les fans. Une belle pièce pour les amateurs.

The Iveys – Apple Records – 2C 006-90.493 M  – Publié en 1969. meilleure enchère sur Ebay 893 euros.

Dear Angie
No Escaping Your Love

2 réflexions sur “Bas nylons et garagistes en jupes

  1. Bonjour M. Boss,
    Ces garagistes en jupes ne manquent pas d’intérêts, on a tellement entendu les originaux, que ça apporte un vent frais sur ces hits ! Vive les femmes et tout ce qu’elles nous apporte avec leur féminité .
    Avec ce disque des « IVEYS »  » Dear Angie » sur APPLE « Made in France » c’est sûr, là vous tablez sur un des disques les plus rare à trouver , ceci dit, d’autres sont pas évidents aussi à dénicher …Jackie LOMAX, ..etc…. et même le SP de Billy PRESTON qui reprend le « My Sweet Lord  » de George HARRISON côte assez cher ! mais il y a pas que la France où se cache des raretés avec le label APPLE :
    GENE ROCKWELL « Die Jare Gaan Verby » ( RSA) BRUTE FORCE King Of Fuh (UK)……entre autres !
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Le garage en minijupe, c’est un délice !
      Le 45 tours des Iveys, je ne l’ai pas et je ne l’ai jamais vu. Par contre, j’ai eu l’album allemand de 1969 que j’ai échangé par la suite, il y a bien 20 ans.
      En effet, il y a de belles pièces rares chez Apple. C’est le genre de trucs que je peux acheter si je trouve et que ce n’est pas trop cher, mais voilà on en trouve pas souvent. Les Iveys, je l’avais trouvé dans un marché aux puces pour un prix absolument ridicule. C’est le genre de trucs qu’il faut connaître, ce n’est pas un nom qui parle à beaucoup de monde, sauf aux spécialistes. Quand je l’ai trouvé, c’était en fin d’après-midi, j’imagine que beaucoup de gens avaient fouillé, mais il était toujours là. Je connais énormément de collectionneurs, mais peu sont éclectiques, ils se branchent surtout sur un artiste, parfois un style. Au-delà, c’est assez vite le désert. Enfin, nous appartenons heureusement à l’autre catégorie.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.