En passant

Bas nylons et modèles de garage

Volume 8 de la série « Girls In The Garage ». On y retrouve les Liverbirds, pure légende des groupes féminins sixties. Un des titres « I’ts Got To Be You » composé par la guitariste rythmique Pamela Birch eut l’honneur d’être repris par Johnny Kidd. La chanteuse Claire Lane n’est autre que celle qui tenait la batterie dans le groupe des Ramrods célèbre au début des sixties pour son hit instrumental, une reprise de « Ghost Riders In The Sky ». Judy Carne est ici en tant que chanteuse, mais c’est plus une actrice. Elle fut brièvement l’épouse de célèbre acteur Burt Reynolds. Complètement addicte la drogue, elle mit sa carrière en veilleuse après un séjour en prison pour trafique. Elle est décédée en 2015. Il y a deux titres de l’album que je n’ai pas trouvé.

MA SELECTION DE CET ALBUM

Marilyn Mattson – He Means So Much To Me

Californie 1967

Claire Lane – Frankie and Johnny

The Beas – International girl

The Liverbirds – Shop Around

The Liverbirds – It`s Got To Be You

Shammy & the Famous Ruiz Family – I’m Just a Little Girl

Joy Sisters – Dear John

Die Sweetles – Die Schule Ist Aus

The What Four Baby, I Dig Love

Norma Tracey and the Cinderella Kids – Skateboard Song

The Birdies- « The Hucklebuck ’65 » 

Merrilee and The Turnabouts – It’s Alright

Merrilee Rush and The Turnabouts – Party Song

Julissa & Los Spitfires – Ven Cerca

Tony and Siegrid – Up Here

Judy Carne – Sock It To Me

Documents Liverbirds

Les deux Liverbirds encore vivantes, Mary McGlory et Sylvia Saunders, la bassiste et la « batteuse » se joignent à un groupe clone. Cela commence vers 30 ». En deuxième, un live d’époque avec un de leurs meilleurs titres, un original « Why Do You Hang Around Me ». En troisième une reprise de For Your Love » des Yardbirds sur le second album de 1966.

Dans d’autres articles je vous présente des productions françaises qui eurent le privilège d’être publiés au format EP, c’est à dire quatre titres par disque, un phénomène typiquement français qui n’a pas vraiment un équivalent ailleurs pour les fifties et les sixties. Il en existe des milliers. Mais le 45 tours single existe aussi, souvent pressé en quantités moindre et surtout destiné à la promotion et pour les jukeboxes. Ceci perdura tout au long de la vogue du EP qui commença à décliner à partir de 1967. La publication en single devint la règle, sauf des exceptions de plus en pus rares. Pour certains artistes, ils sont devenus un objet de recherche par les collectionneurs, encore plus s’ils sont présentés dans une pochette avec une photo. les fans d’Hallyday connaissent bien la chose. Mais que ce soit avant, pendant, ou après 1967, quelques publications atteignent parfois de jolies sommes.

La discographie de Danyel Gerard n’est pas la plus réputée pour offrir des pièces de collection, tout est assez courant et peu recherché, à l’exception de ses premiers disques sur Barclay vers 1958. Il a connu une popularité en dents de scie comme interprète, mais s’est assez bien défendu comme compositeur et parolier pour d’autres artistes. En 1970, à la recherche d’une second souffle, il va trouver la chanson qui va lui faire faire le tour du monde « Butterfly ». Juste avant, il avait fait une essai avec quelque chose d’un peu plus branché pop, sorti en single en 1970. C’est un truc assez funk, surtout la face B « Sexologie » qui fait le bonheur des branchés du style. Bien qu’elle soit très accessible sur les albums, c’est ce single qui les intéresse. On peut même dire que c’est la pièce la plus recherchée de sa discographie.

Danyel Gerard – CBS – 5050 – Publié en 1980, meilleure enchère sur Ebay 86 euros.

Avec ces deux mains là

Sexologie

Garage Nouvelle Vague

Le mouvement garage engendré pendant les sixties n’est pas mort, sans qu’ils pullulent, il y a encore de nombreux artistes qui aiment reprendre ces chansons dans des versions carbones ou modernisées. En voici deux exemples.
Ce sont des reprises du groupe de Californie, the Seeds, fondé en 1965, vraie légende du garage

Les Bangles, plutôt célèbres pour d’autres musiques reprennent « Pushin Too Hard », le titre le plus mythique des Seeds

Les Anglais des Cennibals s’attaquent à Can’t Seem To Make You Mine », autre titre bien connu..

2 réflexions sur “Bas nylons et modèles de garage

  1. Bonjour M. Boss,
    un volume 8 toujours au top , revoir les LIVERBIRDS avec les deux survivantes, cela m’a fait plaisir !
    Danyel Gérard je connaissais pas ces deux titres !
    En revanche je connaissais cette reprise des BANGLES …très bon groupe de filles au passage !!
    Bon 1er novembre
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Quand je l’ai rencontré, Lee Curtis m’a raconté que les musiciens qui papillonnaient autour du Star-Club, leur filaient des tuyaux pour perfectionner leur habilité aux instruments. Il ne m’a pas dit si c’était la musique où le reste qui les intéressaient le plus.
      Danyel Gérard je n’ai pas trop suivi sa carrière, c’est la « collectionnite » qui m’a fait découvrir ce single.
      Pour les Bangles, j’ai toujours adoré le groupes féminins peu importe le style. Et puis si elles reprennent les Seeds, vous pensez bien que cela ne pouvait que me plaire. Elles reprennent d’ailleurs d’autres trucs garage
      En fouillant j’ai trouvé ceci par Tony Sheridan en 1959, une reprise de Roy Orbison période Sun, aussi repris par Vince Taylor période Parlophone.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.