En passant

Bas nylons, astres et désastres

Faisons un peu d’astrologie, plus ou moins pseudo science vieille comme le monde et qui a toujours de nombreux adeptes prêts à dépenser quelque argent pour en savoir plus. Le principe est assez simple, il consiste à donner sa date de naissance, le lieu et l’heure. A partir de cela, n’importe quel prétendu astrologue va pouvoir vous dire votre avenir, enfin il va l’interpréter à sa manière. L’ennui de ces prédictions réside surtout dans le fait qu’on les emploie pour vous prédire un avenir, de futurs événements, des choses auxquelles il faut prendre garde.

Pourtant, l’astrologie a un fond de vérité, mais ce n’est pas celle des horoscopes. On peut considérer que ce que nous appelons couramment la nature, l’environnement naturel, englobe également le spatial. L’interaction des corps célestes entre eux, n’est plus à démontrer, on remarque assez facilement la puissance que la Lune possède pour soulever les marées qui peuvent atteindre une dizaine de mètres de haut, ce n’est quand même pas rien. Il n’est donc pas tout à fait impossible qu’elle exerce aussi quelque chose sur nous. Certains vous le confirmeront, ils dorment mal quand elle est pleine. J’ai moi-même constaté après plusieurs fois, qu’une personne que je connaissais bien devenait franchement insupportable exactement trois jours avant qu’elle soit pleine. C’est le pur hasard qui m’a fait remarquer la chose, une fois deux fois, cela peut être le hasard, mais au bout de la sixième, on est presque certain du fait. Ne parlons pas du Soleil, qui a lui aussi ses influences, même assez souvent en coordination avec la Lune.
Sans entrer dans le détails, on peut remarquer que certains comportements humains ont un rapport avec l’astrologie, Ces études astrologiques viennent des scientifiques, ou contrôlées par eux, et non pas des prédictions de madame Irma. Très souvent, elles sont faites dans les universités américaines. Un test à été fait avec des astrologues. Il consistait à déterminer le sexe d’un enfant, garçon ou fille. avant qu’il naisse. On fit appel à des couples participant anonymement et pouvant dire avec précision le moment où ils eurent une relation relation sexuelle dans le but d’avoir un enfant. On le sait, c’est 50/50, une chance sur deux. Si la question avait été posée à des personnes en leur demandant leur avis, on serait tombé dans des résultats s’écartant peu de 50 juste, 50 faux, à la limite 60 contre 40. On sait très bien qu’à la roulette, les sorties de pair ou d’impair ne s’écartent pas trop de cette règle, pour autant qu’elle ne soit pas truquée. Dans le cas des astrologues, très étonnamment, ils arrivèrent à plus de 95% de prédictions justes sur le futur sexe de l’enfant. on doit admettre que le hasard n’a rien à voir. Donc sur ce point précis, l’astrologie paraît assez sérieuse, mais remarquons quand même qu’elle ne dit en rien si l’enfant sera heureux ou malheureux dans la vie. Le justesse de ces prédictions astrologiques est en corrélation avec la position de la Lune dans le ciel. Les astrologues qui l’ont prédit n’ont pas eu des « visions » futuristes, mais ils ont étudié cette corrélation entre sexe d’enfant et Lune pour en tirer leurs prédictions. En fait, ils ont étudié un phénomène réel. De là à prétendre qu’ils ont vu le futur, c’est un pas que certains franchissent vite pour se donner un petit air de visionnaires et de sixième sens.
Un autre domaine ou l’astrologie réussit assez bien, c’est la relation entre la personnalité et le signe astrologique, encore une fois cela n’a rien à voir avec l’avenir, disons plutôt le présent. Sans que cela soit d’une absolue vérité, on a remarqué que certains traits de caractère appartenaient, se retrouvaient plutôt dans un signe que dans un autre. Certains métiers sont plus représentés par tel ou tel signe, on peut allonger la liste de manière significative. L’astrologie prétend que c’est comme cela, mais elle ne fait que l’observer. On peut imaginer que les conditions de l’enfant dans le ventre de sa mère subit une influence différence s’il est né en juin ou en décembre. Le fait des saisons et d’autres choses pas encore très claires, peut forger sa personnalité future. C’est trop visible pour que cela soit du hasard pur. Certains astrologues arrivent avec l’habitude à donner le signe astrologique d’une personne lors d’une relation assez proche. J’en ai fait moi-même l’expérience. Elle a hésité entre deux signes, mais elle m’a bien situé. Disons que son étude des caractères via l’astrologie était dans le juste, mais que cela aurait pu être différent avec une autre astrologue.
Bien abandonnons le vrai pour voir le faux.


Voici un thème astrologique, tel qu’il peut vous être fourni par un astrologue. Lisez-le.

Son caractère adaptable et souple s’exprime dans son adresse et son efficacité, son dynamisme s’appuie sur une tendance à l’ordre, à la maîtrise et à l’équilibre. Il est organisé et organisateur, socialement, matériellement et intellectuellement. Il peut apparaître comme se soumettant aux normes, aimant le confort et doué d’un sens moral réconfortant – celui d’un citoyen de classe moyenne – méritant et bien pensant.


Il y a quelques chances que vous trouviez dans ce thème quelques ressemblances avec votre personnalité. Si c’est le cas, sachez que la date de naissance et la suite sont ceux donnés à un ordinateur qui prétendait faire des merveilles en astrologie, et cette date c’est celle de la naissance du fameux docteur Petiot, homme politique et criminel, exécuté en 1946, après qu’on aie trouvé un tas de cadavres chez lui.
Mais il y a encore plus fort, ce thème fut repris et envoyé gratuitement à des personnes ayant fait la demande suite à une annonce parue dans la presse. Il était bien précisé qu’il était fait avec un ordinateur. En contrepartie il était demandé à ces personnes de répondre sur la qualité de ce thème. Sur 150 personne qui le reçurent, 94 répondirent, dont une grande partie se déclarèrent bluffées par l’exactitude de ce thème. Certaines étaient même prêtes à payer pour en savoir plus. Et tout ça sur la date de naissance du docteur Petiot.


L’astrologie en dehors des thème astral précis, prétend également attribuer le même genre de destinée a des personnes nées à peu près en même temps. Alors je vais vous donner un exemple avec une personne que vous ne connaissez quand même pas trop mal, votre serviteur. Pour comparer, prenons une personne assez connue qui est née exactement le même jour que moi, Stéphane Bourgoin. C’est cet écrivain spécialiste dans les histoires criminelles, qui a écrit un tas de livres sur les tueurs en série et prétendit même en avoir rencontré une multitude. Il s’était fait une réputation de chroniqueur sur les histoires criminelles et de ce fait invité par de nombreux médias. Malheureusement en 2020, des enquêtes révélèrent qu’il s’était inventé une biographie assez fantaisiste, beaucoup de faits qu’il raconte sont de l’invention, il y a aussi eu quelques histoires de plagiat. Il admit avoir pris quelques distances avec la vérité. Son livre « Qui a tué le Dahlia Noir ? » dans lequel il prétend avoir résolu la fameuse affaire, est sûrement une entorse de plus à la vérité. Pour moi, le seul bon livre écrit sur le sujet est celui de Steve Hodel, dans lequel il affirme que son père est le tueur.
Alors comparons les deux personnages, lui et moi.


Un point qui peut nous rapprocher, c’est l’écriture. J’ai nettement moins de livres que lui à mon actif, mais nous partageons une certaine passion pour la chose, comme les millions d’écrivains qui existent ou ont existé. Cela n’en fait pas une vérité que seul un astrologue pourrait mettre en évidence.
Je n’ai pas un intérêt particulier pour les tueurs, en série ou non. Ils ne peuvent que m’intéresser à travers l’histoire, chose qui me passionne beaucoup plus sous tous ses aspects.
Tout ce que j’écris dans ce blog et qui me concerne personnellement est l’absolue vérité. Je mentionne assez souvent des rencontres et des anecdotes avec des musiciens dans mes articles, je les ai réellement rencontrés et ce qu’ils m’ont dit, eh bien ils me l’ont dit. Mon passé de chroniqueur musical est réel, il a occupé plus de vingt ans de ma vie, je n’ai jamais brodé là-dessus. Si une histoire est pure fiction, elle sera présentée comme telle.
Quand je rédige un article, il se peut que je cite des sources qui sont inexactes, mais je le fais en toute bonne foi, il est difficile de tout savoir. Il peut aussi arriver que je brode un peu sur un fait, mais c’est une manière d’agrémenter le récit. Si je vous dit : « J’ai croisé Bashung dans une rue à Paris et il avait l’air pressé. » J’ai effectivement croisé Bashung à Paris dans un petite rue, dire qu’il avait l’air pressé, c’est ce qu’il ma semblé. Même s’il n’était pas pressé, cela n’enlève rien au faut que je l’ai vraiment croisé. C’est pourquoi je préfère les journaux ou les livres, plus que les fantaisies que les internautes racontent ici ou là. En général, en lisant un texte, on devine assez bien la personnalité de celui qui l’écrit, comme on peut deviner celle d’une personne qui cause. Je suis comme les historiens, on est bien obligé de se référer à quelque chose.
Sans aller plus loin, un astrologue affirmera sans doute qu’entre nous deux, nous avons des points communs, qu’il voudra absolument chercher dans les étoiles. Il parle de criminels, moi de musique. Il raconte des faits concernant des tueurs, moi de musiciens. Ces deux parcours sont assimilables à des centaines d’autres. Je connais une autre personne qui est née le même jour que moi, pratiquement au même endroit. Eh bien, il y a autant de points communs dans notre destinée, qu’entre un requin marteau et une chouette. Alors ?
Dans un prochain post, nous allons regarder le hasard d’un peu plus près, il est fascinant.

En 1967, un musicien américain, Mort Garson, déjà passablement connecté sur la musique électronique publia un album consacré aux douze signes astrologiques « Zodiac Cosmic Sounds ». C’est musicalement assez précurseur de toute la musique électronique qui suivra et très plaisant. Voici le thème consacré aux natifs de la vierge.

Source gallica.bnf.fr / BnF / DP / Wikipédia, Richard Wiseman pour l’anecdote sur le docteur Petiot.

6 réflexions sur “Bas nylons, astres et désastres

  1. Bonjour M. Boss,
    L’astrologie m’a toujours intrigué, voir amusé sans trop y prendre au sérieux , même si certains faits sont troublants, peut être ai-je tort ?
    bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Je suis comme vous. Ma seule certitude, c’est que les astres peuvent avoir une influence sur nous, mais de manière disons physique. A part ce qui peut être observé scientifiquement, le reste me semble très incertain.. Quand vous lisez un thème astral, vous y verrez probablement mentionner quelque chose en rapport avec Pluton. Or Pluton ne fut découvert qu’en 1930, c’est dire que toutes les prévisions antérieures à 1930 sont aléatoires puisque selon les astrologues la planète agit sur votre destin. Et avant pas ? A cette question ils répondent en général que cela précise les choses. A l’échelle du système solaire, le Soleil a un diamètre de 130 cm et Pluton se trouve en moyenne à 4,8 km de lui (Terre 150 mètres) pour une taille de deux millimètres (Terre 13 millimètres). Je doute que Pluton puisse exercer une grande influence à une distance pareille, C’est un exemple parmi d’autres.
      Bon dimanche, je peux le souhaiter mais pas le prédire.

  2. Bonjour Messieurs,

    « Croire ou ne pas y croire « . Telle est la question. L’horoscope au quotidien, Cette fameuse rubrique coincée entre le programme télé et la météo du jour… Souvent, la prédiction nous parait juste et vague à la fois. Enfin, on y croit quant elle peut nous arranger.
    Depuis les premières civilisations, l’Homme essaie de maitriser ce qui l’entoure.
    Comme le temps. On essaie de se rassurer. Les personnes qui avaient quelques dispositions à cet « exercice » gravitaient souvent dans l’entourage proche des souverains. « Gouverner, c’est prévoir » dit-on. Les grandes décisions, militaires entre autres ou sociales, nécessitaient d’interroger les astres pour adopter la bonne stratégie. Les Egyptiens, les Grecs et les Romains s’en remettaient aux oracles ( cf. la Pythie de Delphes) pour agir. Dans la tradition chrétienne, les Rois mages » qui viennent adorer l’Enfant Jésus à Bethléem (en Judée, alors province romaine) étaient d’abord des astrologues qui furent prévenus de la naissance du Messie avant de faire le voyage depuis leurs lointains pays. Puis, l’Eglise a interdit la divination et autres dès les premiers siècles de notre ère , à la suite de conciles épiscopaux, entre le 5è et le 8è. siècle.
    Plus près de nous, en France, à la Renaissance, au 16è. siècle, un personnage s’est fait connaître pour ses « prédictions » : Michel de Notre-Dame, connu sous le nom de Nostradamus. C’était surtout un médecin , originaire de la ville de St-Rémy-de-Provence, né en 1503. Devenu le conseiller et le médecin de Catherine de Médicis (qui tenta une conciliation entre Catholiques et Protestants, qui hélas, échoua) et de Charles IX, il se lança en 1555 dans les rédactions de ces (célèbres) « Centuries astrologiques ». Depuis cette époque, les bouleversements tant humains que naturels donnent lieu de temps à autre à des ré-interprétations de ces écrits.
    Dans la langue de Shakespeare, le mot « siècle » s’écrit « century ». Hasard linguistique ? Curieux, non ?
    Bon week-end. Peter.

    • Hello Peter,
      Oui c’est exact, les prédicateurs gravitaient souvent autour des rois ou seigneurs, c’est d’ailleurs cela qui les a rendus célèbres. Et il y avait aussi quelques présidents de la République qui n’étaient indifférents aux astrologues. Il est vrai que Nostradamus a fait passablement de prédictions qui passionnent certains. Mais chacun peut y voir ce qu’il veut. Si je prédis une catastrophe pour 2022 ou la mort d’un homme célèbre, ou encore des inondations, je ne risque pas grand chose, il y en aura certainement. Comme il m’est arrivé une fois d’avoir un rêve prémonitoire qui s’est avéré vrai, je ne veux pas tout à fait exclure ce genre de faits. Ce qui m’a le plus troublé, ce n’est pas l’événement en lui-même qui pouvait être possible, mais l’image que j’avais en tête et que j’ai revue après l’événement, quasiment la photocopie d’une scène improbable dans la réalité.
      Le mot centurie vient du latin, mais il se peut qu’il soit arrivé dans la langue anglaise comme bien d’autres, en fait nous avons des centaines de mots en commun.
      Merci pour le développement.
      Bon week-end, du moins c’est ce que j’ai vu dans les astres !

  3. Bonjour Mr Boss,

    Votre rêve prémonitoire me rappelle ceux que faisait ma maman de temps à autre.
    Elle n’aimait pas ce genre de songe qui ne présageait rien de bon. Bref. Elle avait consulté une amie qui faisait de la voyance et celle-ci la rassura en lui disant que c’était des « flashs » oniriques. Et que leur fréquence dépendait en partie de la
    « prédisposition naturelle » de leur « auteurs ». Et, encore une fois, là encore, la réalité des évènements lui donna raison. Personnellement, de ce point de vue, je n’ai aucune sensibilité. On ne peut pas tout avoir…
    Bon WE. Peter.

    • Hello Peter,
      Je ne crois pas avoir de prédisposition particulière, cela m’est arrivé une fois et puis plus rien, enfin presque. Je n’ai pas rêvé l’événement en lui-même, j’ai vu une image. C’est cette image que j’ai revue plus de 30 ans après, quand l’événement s’est produit. S’il ne s’était pas produit, je n’aurais probablement pas revu cette image. L’événement en lui-même était quand même un truc assez conséquent pour qu’il fasse la une des journaux régionaux, ce n’était pas juste un chat qui se faisait écraser par une voiture en traversant la route.
      Pour l’enfin presque, c’est aussi une histoire de rêve. Je devais aller chercher ma femme au boulot, elle travaillait le dimanche. Avant, j’ai fait une sieste et je me suis endormi. J’ai rêvé que je prenais un de ces billets de loterie à gratter que l’on trouve dans certains endroits sur des présentoirs dédiés. Je prenais un billet à une place bien précise sur le présentoir. Comme j’avais le temps, je suis parti chercher ma femme en pensant m’arrêter dans un bistrot pour boire un café. Comme c’était un self-service, en arrivant vers la caisse, il y avait justement un de ces fameux présentoirs avec billets à gratter. J’ai repensé à mon rêve, et j’ai acheté le billet qui se trouvait à la même place que dans mon rêve. En grattant, j’ai constaté qu’il était gagnant pour une somme très agréable.
      Quand je rêverai des numéros de l’Euromillions, je vais vite aller jouer.
      Bon dimanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.