En passant

Bas nylons et un bavard

Et un avocat, un !

Si vous avez suivi un tant soit peu les grandes affaires criminelles du siècle passé, il y a un nom qui revient souvent, celui de Moro-Gaffierri. C’est un avocat né en 1878 et mort en 1956, il fut aussi un homme politique. Mais c’est bien son rôle d’avocat qui le rendit célèbre. Il apparaît comme défenseur dans des causes célèbres, Dieudonné de la bande à Bonnot, Landru, Seznec, Stavisky, pour ne citer que ces quatre. Son talent oratoire est reconnu, de même que celui de se faire plutôt avocat des déshérités. Profondément anti-nazi dès la première heure, il a une véritable aversion pour Goering et parle de terreur hitlérienne. Durant l’invasion allemande, il se réfugie en Corse pour ne pas être déporté.
La revue Détective fondée en 1928, par les frères Kessel se voulait alors un journal un peu de contre pouvoir envers la justice. Il n’hésite pas à mettre en évidence des cas où elle n’apparaît pas toujours impartiale. D’un autre côté on lui reproche son côté un peu voyeur, Kessel rétorqua que l’information vaut mieux que le silence. Il est vrai que les affaires criminelles qui arrivaient dans les journaux étaient souvent relatées de manière partiale pour les gens de rien, mais tout autant pour les ennemis politiques d’un autre bord. A la différence des autres journaux de faits divers, on ne se contente pas de relayer l’info, on la commente, on mène l’enquête, et ceci par des journalistes qui connaissent bien le sujet. Dans les premiers numéros, le journal consacre des articles aux célèbres avocats, mais pas tellement quand ils plaident devant la cour, plutôt dans la vie de tous les jours et le côté face de leur métier. Voici celui sur le fameux avocat dans un numéro de 1929.

Durant le procès de Landru

En 1929, la radio aurait pu diffuser…

Mistinguett – Il M’a Vue Nue

Jimmy McHugh & Dorothy Fields – I Can’t Give You Anything But Love, Baby

Duke Ellington – The Mooche

2 réflexions sur “Bas nylons et un bavard

  1. Bonjour M. Boss
    Dans mes souvenirs de jeunesse, il me semble me souvenir que mon père fredonnait cette chanson de Mistinguett ….
    Bonne fin de semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      C’est bien possible, mon père avait aussi quelques vieilles chansons dans la tête. Cette chanson a été reprises par les Charlots au début de leur carrière.
      Bon week-end

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.