En passant

Bas nylons et petites nouvelles 1939

Nous sommes en octobre 1939, la guerre est officiellement déclarée, officieusement ça fait pas sérieux. En France, et à plus forte raison à Paris, on n’en voit encore pas trop les effets. Même avec une bonne paire de jumelles depuis le haut de la Tour Eiffel, on n’aperçoit pas le moindre uniforme allemand. Et puis on a la fameuse Ligne Maginot, réputée invincible comme fut déclaré insubmersible le Titanic. On sait aujourd’hui ce que valait cette affirmation, mais en automne 39 il faudra encore attendre quelques mois pour en vérifier la valeur. Bien entendu l’armée est mobilisée, elle est massée aux endroits stratégiques. Plus l’on en éloigne, plus la vie se fond dans une certaine insouciance. A ce titre Paris est bien la capitale. Il y a certes quelques perturbations dans la vie quotidienne, mais on fait avec. On s’amuse encore, il y a les théâtres, les cinémas, les journaux paraissent et même on brocarde un certain Adolf. Dans une certaine chanson, il sera même question que les blanchisseuses aillent pendre leur linge sur une certaine ligne Siegfried. Le célèbre magazine Détective parait toujours et s’occupe toujours d’affaires criminelles. Une rubrique du journal, tenue par une femme, passe en revue quelques faits divers légers et cocasses, Voici des extraits de cette rubrique datant d’octobre et novembre 1939. Visiblement, on a encore envie de rire.

Il Travaille Du Pinceau

Une de ces fameuses chansons qui brocardait Hitler « Il Travaille Du Pinceau », enregistrée en 1938. Il n’est pas nommément cité, mais tout le monde sait qu’il fut artiste peintre. Elle est interprétée par Georgius, un chanteur populaire dans les années 30. Il est encore connu pour sa célèbre chanson « Au Lycée Papillon ». Cela ne lui valut pas d’ennuis pendant l’Occupation puisqu’il continua de chanter, mais lui fut reproché à la Libération. Interdit de scène pendant un an, il se mua en auteur de polars pour la Série Noire sous le nom de Jo Barnais. Il mourut en 1970

On Ira Pendre Notre Linge Sur La Ligne Siegfried

Cette chanson très populaire durant l’Occupation mais en sourdine, a été popularisée en France par Ray Ventura et ses Collégiens. Contrairement à ce que l’on croit, il s’agit de l’adaptation d’une chanson anglaise au titre équivalent. Ray Ventura fut une star dans les années 30 et son orchestre comprenait des futures vedettes comme Henri Salvador. Il fut un de ceux qui contribua à populariser le jazz en France. Bien plus tard, le compositeur original de la chanson Michael Carr, offrit deux succès aux Shadows avec « Man Of Mystery » et « Kon Tiki ».