En passant

Bas nylons et garage encore connu

La compilation « Nuggets » est vraiment l’ancêtre de toutes les compilations qui concernent le garage punk et le psychédélique. Elle a été publiée en 1972 sur la label Elektra, donc cela date déjà de 50 ans. C’est un certain Lenny Kaye qui en prit l’initiative, avant de devenir le guitariste d’une certaine Patti Smith. Les modes passant vite, il est vrai que ce style de musique avait déjà un pied dans le musée. Contrairement aux compilations qui font la part belle aux obscurités, celle-ci s’intéresse plutôt au dessus du panier. Bien des noms qui y figurent ne sont de loin pas des inconnus, certains se hissèrent très haut dans les charts, on s’est juste arrêté sur un des titres le plus emblématiques. Comme souvent dans ces formations, se cachent parfois de futurs grand noms. Leslie West, Al Kooper, Roky Erickson, Ted Nugent, Ted Rundgren, mais toutes celles de cette compilation sont des noms qui ont accédé à la grande ou petite légende des sixties, même si leur discographie est très minimaliste. Le vinyle d’origine est paru sous forme de double album et concerne des enregistrement entre 1965 et 1968. Voici le second volet, un vrai régal.

MA SELECTION DE CET ALBUM

The Chocolate Watch Band

Let’s Talk About Girls

Californie 1967

Count Five – Psychotic Reaction

The Leaves – Hey Joe

Michael & the Messengers – Just Like Romeo & Juliet

Amboy Dukes – Baby Please Don’t Go

The Blues Magoos – Tobacco Road

The Cryan’ Shames – Sugar And Spice

The Mojo Men – Sit Down I Think I Love You 

The Third Rail – Run, Run, Run

Sagittarius – My World Fell Down

Nazz – Open My Eyes

The Premieres – Farmer John

The Magic Mushrooms – It’s A Happening

La France n’a pas le monopole du disque de collection. Il existe ailleurs et même dans des quantités qui peuvent laisser la France loin derrière. Il n’y a pas de formule magique pour qu’un disque devienne un collector. Un des critères pour qu’il le devienne, c’est la rareté multipliée par son attrait pour les collectionneurs. Parmi les artistes, il faut distinguer ceux qui arrivent à franchir la porte du collectionneur, certains ne le sont peu ou pas, d’autres s’installent volontiers dans les discothèques personnelles. Ces critères sont très subjectifs, mais il est certain qu’il y a des disques qui atteignent des fortunes et d’autres dont on a de la peine à se débarrasser pour des sommes très modiques. Des artistes inconnus peuvent avoir des publications qui s’arrachent à prix d’or, tandis que des célébrités sont boudées par les collectionneurs. Nous allons nous promener régulièrement parmi certains de ces collectors internationaux dont vous ne soupçonnez peut-être pas l’existence, mais qui sont souvent des pièces qui se négocient à bon prix. Pour les albums je me contenterai d’un ou deux exemples et pour le reste l’intégralité des titres si disponibles sur Youtube. Vous ferez certainement des découvertes.

Joy Division -An Ideal For Living

Ce groupe de new vawe, l’un des plus emblématiques apparu à l’aube du mouvement, a eu une existence très brève. Leur première apparition phonographique se fit sous un EP autoproduit en tirage limité à 1000 copies avec une pochette ouvrante. Ce sont justement ces copies qui ont survécu qui s’arrachent presque à prix d’or surtout si elles sont en bon état. Il est difficile d’en trouver une copie en dessous de 1000 euros. Il existe bien entendu des contrefaçons en circulation sous diverses formes. C’est une fois de plus l’illustration que bien de jolis collectors se trouvent dans l’obscurité des bacs des disquaires branchés. A la mort par suicide du chanteurs Ian Curtis, le groupe se mua en New Order, nettement plus populaire mais moins expérimental.

UK 1978 – Joy Division – .Enigma PSS 139. Meilleure enchère sur Ebay 7750 euros

Contenu du EP

Warsaw

No Love Lost

Leaders Of Men

Failures

Toujours la même chanson

Il est rare qu’une chanson ne soit jamais reprise si elle a eu un peu de succès. Quand on est lassé d’une version, il peut s’avérer plaisant d’en écouter une autre. Il arrivé même que l’on soit étonné par une reprise à laquelle on se s’attendait pas ou encore découvrir le créateur de la version originale. dont on ignore complètement l’existence. C’est un jeu où je me défends très bien. Alors selon ce principe, je vous propose en premier la version originale, en second une reprise française, et en troisième une autre version, que vous ne connaissez pas forcément.

Jackie DeShannon – When You Walk In The Room

Claude François – Les Cloches Sonnaient

Status Quo – When You Walk In The Room

2 réflexions sur “Bas nylons et garage encore connu

  1. Hello M. Boss,
    J’aime beaucoup Joy Division sans pour autant chercher des pièces rares, mais pour atteindre un prix pareil ! ouille pour le porte monnaie !
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      J’aime aussi Joy Division, mais je n’aurais jamais mis une somme pareille. Et pourtant pas facile d’en trouver une copie en-dessous de 1000 euros. J’en reste aux albums que j’avais acheté à l’époque, c’est déjà ça.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.