En passant

Bas nylons et un peu avant la guerre

Pour souffler un peu en attendant la suite sur les tueurs en série qui reprendra la semaine prochaine, voici extraits de la presse, quelques histoires plus ou moins tragiques survenues il y a longtemps.
Tirées de L’Oeil de la police, un hebdomadaire de la Belle Epoque qui se consacre aux faits divers et à l’actualité criminelle. Il donne aussi de savoureux compte-rendus de séances de tribunaux ou le petite délinquance et accessoirement les victimes d’un jour où c’était pas leur jour, doivent affronter la justice, Voici des extraits du premier numéro de 1913.

Source gallica.bnf.fr / BnF / DP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.