En passant

Inventaire musical à la Prévert (88)

Alan Stivell – Olympia 72 – Fontana – 6399 005 publié en 1972

Voici un album qui fut pour moi une des origines de ma passion pour la musique celtique et un grand bonhomme, cela remonte à 50 ans et depuis je n’ai jamais lâché, ni lui, ni les autres. C’est sans doute l’album le plus parfait pour entrer dans la Celtie quand on vient de la pop. Il vous fait pénétrer dans cette musique tout en ne reniant pas complètement les rêves précédents. Epoque heureuse où l’on nous servait ce genre de cocktail pour nous enivrer musicalement et ça marchait, 50 ans après je n’ai pas dessaoulé

The Wind Of Keltia

An Dro

The Trees They Grown High

An Alarc’h

An Durzhunel

Telenn Gwad

Pop Plinn

Tha Mi Sgith

The King Of The Fairies

Tri Martolod

Kost Ar C’Hoad

Suite Sudarmoricaine

Documents

1972 live, Suite Irlandaise / King Of The Fairies

Collectors made in France

Entre garage et r&b, les King Bees, groupe de New York, publièrent trois singles pour le compte de RCA dont aucun ne connut le succès. Cela n’empêcha RCA France de publier un EP, resté lui aussi dans l’obscurité. La présence de Danny Kortchmar dans le groupe, un musicien très réputé par la suite, aida certainement le fait que l’on garde un oeil sur cette publication. Encore un de ces trucs pas très évident à dénicher. mais intéressant.

The King Bees – RCA Victor -86.521, publié en 1966, meilleure enchère sur Ebay 704 euros.

On Your Way Down The Drain

Rhythm And Blues

What She Does To Me

Four In The Morning

Honneur aux dames

Elles savent aussi jouer de la guitare

Avec John Mayall 88 ans !!!

Envies de découvrir autre chose ?

La musique n’a pas de frontières. S’il y a bien un point où je suis très éclectique, c’est assurément la musique. Entre un disque de hard rock et un opéra, pour moi c’est de la musique. C’est la différence qu’il y a entre un plat de haricots et un entrecôte bordelaise, les deux pris dans leur contexte propre peuvent s’avérer délicieux. Je fouille, j’écoute, je trouve, et puis quelquefois je tombe sous le charme. C’est pour moi une quête permanente.
Je vous invite à partager ces découvertes au hasard. Des artistes qui ne font pas forcément la une des médias, mais qui ne sont pas dépourvus d’un certain magnétisme ou plus simplement nous présentent une belle vision musicale.

Sans doute le savez-vous, le Cap-Vert est un archipel à l’ouest de l’Afrique près de l’Equateur. Il fut colonisé principalement par les Portugais au milieu du 15ème siècle. On y parle principalement le portugais, mais le créole et le français sont également parlés. Teofilo Chantre est un chanteur originaire de là-bas et sa musique exprime tous le mélange musical qu’il a pu capter à travers ses racines, tant portugaises que locales. On n’est pas trop étonné de trouver des inspirations brésiliennes, créoles, ou africaines, à travers ses chansons. Un personnage intéressant et une belle idée de musique qui mélange allégrement des vents divers en tourbillons mélodieux.

Teofilo Chantre

Des Bleuets Dans Les Blés

Segredo Na Luar

Promessa

Tu Verrais

Canto Cabo Verde