En passant

Bas nylons et des jeux

Une nouvelle grille de mots croisés proposée par Peter Pan. Merci à lui. Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Solutions tout en bas de la page, ainsi que des extraits de films concernant notre vedette mystérieuse.

Au ciné, il y a de la pub, même entre 1950 et 1960

Testez vos connaissances en matière de cinéma avec une vidéo. Un petit jeu entre facile et un peu moins. Même si vous ne savez pas tout. vous apprendrez quelque chose. La vidéo est en grand format.

Quelques affiches qui incitaient jadis au voyage. Pas question de prendre l’avion, le train ou le car suffisaient et on ne sortait guère des frontières nationales. D’ailleurs les vacances n’existaient pratiquement pas. Alors…

Notre vedette mystère… Charlot alias Charles Spencer Chaplin

Choisir un film de Chaplin pour illustrer un article est une tâche difficile, il faudrait les choisir tous. Sur un plan personnel, il est le réalisateur que j’admire le plus, dans sa filmographie il n’y a rien à jeter. C’est sans doute inégal, mais le pire se situe encore très haut. Alors j’ai fait un choix limité, j’en ai sélectionné trois, ceux que je préfère avec un mention spéciale pour Le Dictateur que je classe parmi mes cinq fils préférés et aussi pour le nombre de fois où je l’ai regardé, des dizaines, je suis presque capable de le visionner mentalement. Alors voici…

La Ruée vers l’or (1925)

Les Temps modernes (1936)

Le Dictateur (1940)

Un petit reportage sur Chaplin en Suisse, 1954

Source gallica.bnf.fr / BnF / DP

3 réflexions sur “Bas nylons et des jeux

  1. Bonsoir Mr Boss,
    Merci pour tous ces extraits que l’on revoit à chaque fois avec le même plaisir. .Inoubliables ! Chaplin a passé le cap du parlant avecsuccés Bien que…
    D’autres contemporains n’ont pas su s’adapter à ce tournant du nouveau cinéma. Avec le mythique duo Laurel et Hardy, il fait parti du doublé de tête. Il reste encore aujourd’hui une référence par sa carrière prometteuse et sa longévité artistique.. Une belle revanche sur sa jeunesse meurtrie…
    PeterPan.

    • Hello Peter,
      Pour moi, Chaplin reste un monument. Il est sans doute arrivé à une époque plus facile pour le cinéma, tout était encore à inventer. Ce que j’admire dans ses films, c’est qu’ils contiennent des suites de moments forts. Dans un film comme « Le dictateur », c’est une suite de scènes qui mettent en avant l’absurde d’une situation donnée pour mieux faire réfléchir. En fait, c’est une film tragique dans lequel on arrête pas de rire. Il a aussi très bien maîtrisé l’apport du parlant. La scène du discours est typique, il a inventé un langage qui imite Hitler et qui n’a pas besoin de traduction, il est compréhensible pour un Chinois, même s’il ne veut rien dire. Ce film a plus de 80 ans, mais il n’a pas pris une ride.
      J’ai vu le film avec Downey, il ne m’a pas impressionné plus que ça. C’est toujours un art difficile ces reconstitutions de la vie d’une célébrité dont on a le visuel trop présent à l’esprit. Et puis sa carrière ne se résume pas à 2 heures de projection. Je crois que les biographies sont plus complètes. Je trouve que cela marche mieux avec les personnages historiques plus anciens, dont on n’a que des portraits et des récits d’historiens.
      Bonne semaine

  2. Re-bonsoir à tous…
    En 1992, l’acteur Robert Downey Jr a endossé le costume du clown vagabond pour incarner la vie de Chaplin à l’écran. Je n’ai pas le souvenir que cette version ait marqué l’esprit des cinéphiles. A voir.
    Peter Pan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.