Bas nylons et dessous en chapitres (17)

UN SIECLE DE DESSOUS – Chapitre 17

Vidéo en grand format

28 101015 3

28 101015 4

28 101015 2

En 1964, un journal montre une pub pour les collants, l’araignée tisse sa toile!

 

28 101015 1028 101015 9

28 101015 1

28 101015 5

Les Yardbirds en 1965 le groupe des années 60 qui m’a le plus marqué. En les écoutant à cette époque, je ne m’imaginais pas que j’allais plus tard les connaître personnellement. Un rêve d’adolescent devenu réalité. La photo illustre assez bien l’habillement des garçons en 1965, qui plus est des vedettes.

28 101015 8

Carnaby Street en 1965, la rue qui va devenir le centre de la mode

Nous verrons dans un chapitre suivant l’avènement de cette minijupe et de son impact sur les bas.

A suivre

4 réflexions sur “Bas nylons et dessous en chapitres (17)

  1. Hello Cooldan,
    Vu notre âge et nos expériences à peu près semblables, on a pu observer et vivre à peu près les mêmes choses. Mon école était située dans un milieu plutôt campagnard, enfin pas dans une grande ville. Les choses pouvaient survenir avec un certain décalage notamment la mode. Mais ce n’était pas non plus un lieu en dehors du temps. On pouvait acheter SLC au kiosque du coin et il y avait même un disquaire qui fournissait les derniers succès. On pouvait trouver un Beatles, mais pour les Yardbirds ou John Mayall, il fallait aller voir ailleurs ou à la limite commander. Hélas la roue tourne, une des filles à laquelle je fais allusion dans l’article est décédée tout récemment à 68 ans, c’est la troisième d’après ce que je sais. Mais je compte devenir centenaire, alors pas de souci.
    Bon weekend

    • Hello m. Boss,
      Déjà si on arrive à l’âge de la Reine Elisabeth, ça serait déjà bien , et dans cet état je signe de suite !
      Ma mère est décédée à 97 ans …..si j’ai le même gêne qu’elle c’est bon !
      Bon weekend
      cooldan

      • Hello Cooldan,
        Sans être une certitude et une chose qui ne souffre aucune exception, il semblerait bien que la génétique joue un rôle dans l’histoire des familles. Dans la mienne on devient assez facilement nonagénaire. C’est le cas pour ceux qui descendent directement des mes grands parents, décédés très âgés, mon père et deux soeurs. Leurs deux maris (en quelque sorte un apport extérieur) sont morts assez jeunes, mais pas elles. Leurs enfants à une exception près ne sont pas devenus très âgés. Mon père a eu une fille de son premier mariage (ma demi-soeur). Contrairement à la mère morte à 46 ans, elle est devenue presque centenaire. Second mariage avec un fils, c’est à dire moi, décès pour lui à 90 ans, pour elle 93 ans. Je serais plutôt sur la bonne voie, enfin on verra.
        Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.