En passant

Bas nylons et bonnes histoires de l’histoire (4)

Les bonnes histoires de l’histoire
Chapitre 4

Vidéo en grand format

Vers 1860, un poète, Monsieur Bombardon (!) lâcha, non pas des pets mais ses impressions.

Photos de l’histoire

Paris 1871, bâtiment démoli lors de la Commune

Source gallica.bnf.fr / BnF

2 réflexions sur “Bas nylons et bonnes histoires de l’histoire (4)

  1. Hello M. Boss,
    Je reconnais le pet comme mode d’expression. Il contient des vertus comiques certaines………….Frederic DARD !!!
    Bonne semaine
    cooldan

    • Hello Cooldan,
      Oui la gaz hilarant…
      Dans les aventures du commissaire, Bérurier était coutumier du fait. Je dois dire que les aventures où il n’apparaît pas sont moins drôles. Heureusement il apparaît dès le septième volume, paru l’année de ma naissance. Dard lui trouvera pas moins d’une centaine de surnoms. Je n’ai cité qu’une anecdote personnelle. mais j’ai été confronté à ces vents qui soufflaient d’ailleurs des tas de fois, depuis le mec qui n’arrêtait pas dans un buffet de gare à celui qui les enflammaient, oui le pet est inflammable et heureusement n’explose pas. Pour ce dernier cas, il est vrai que j’ai fréquenté pendant des années, un bistrot où il se passait des trucs qu’on ne voyait nulle part ailleurs, c’était même un peu surréaliste. Mais on rigolait bien et il n’y a jamais eu la moindre bagarre.
      Bonne semaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.